Paromomycine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paromomycine
Image illustrative de l’article Paromomycine
Identification
No CAS 7542-37-2
No ECHA 100.028.567
No CE 231-423-0
Code ATC A07AA06
DrugBank DB01421
PubChem 165580
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule C23H45N5O14  [Isomères]
Masse molaire[1] 615,628 5 ± 0,026 8 g/mol
C 44,87 %, H 7,37 %, N 11,38 %, O 36,38 %,
Écotoxicologie
DL50 2 275 mg·kg-1 souris oral
90 mg·kg-1 souris i.v.
423 mg·kg-1 souris s.c.
930 mg·kg-1 souris i.p.

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Sulfate de paromomycine
Identification
No CAS 1263-89-4
No ECHA 100.028.567
No CE 215-031-7
Code ATC A07AA06
PubChem 441375
SMILES
InChI
Apparence poudre
Propriétés chimiques
Formule C23H47N5O18S  [Isomères]
Masse molaire[2] 713,707 ± 0,033 g/mol
C 38,71 %, H 6,64 %, N 9,81 %, O 40,35 %, S 4,49 %,
Propriétés physiques
Solubilité 50 mg·mL-1 eau
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T


Écotoxicologie
DL50 23 500 mg·kg-1 souris oral
90m g/kg souris i.v.
123 mg·kg-1 souris s.c.
750 mg·kg-1 i.p.

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Paromomycine
Informations générales
Princeps Gabbroral (Belgique)
Humatin (Suisse)

France : non commercialisé
Identification
No CAS 7542-37-2 Voir et modifier les données sur Wikidata
No ECHA 100.028.567
Code ATC A07AA06
DrugBank 01421 Voir et modifier les données sur Wikidata

La paromomycine est un antibiotique aminoside. Comme les autres aminosides, elle est très peu résorbée par voie orale. Elle est trop toxique pour un usage systémique.

Indications[modifier | modifier le code]

  • Décontamination intestinale.
  • Infections symptomatiques à Giardia ou par des amibes.

Elle fait partie de la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé (liste mise à jour en )[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Compendium suisse des médicaments : spécialités contenant Paromomycine

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. WHO Model List of Essential Medicines, 18th list, avril 2013