Fucose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les composés organiques
Cet article est une ébauche concernant les composés organiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Fucose
Fucose
Identification
Nom UICPA (2S,3R,4R,5S)-6-méthyloxane
-2,3,4,5-tétrol
Synonymes

6-déoxy-L-galactose
6-déoxy-L-galactopyranose
6-méthyltétrahydropyran-2,3,4,5-tétraol
L-fucopyranose

No CAS 2438-80-4 (L)
3615-37-0 (D)
No EINECS 219-452-7
PubChem 4263
Apparence Poudre blanche cristalline
Propriétés chimiques
Formule brute C6H12O5  [Isomères]
Masse molaire[1] 164,1565 ± 0,0071 g/mol
C 43,9 %, H 7,37 %, O 48,73 %,
Propriétés physiques
fusion 144 °C
Solubilité Soluble dans l'eau.
Précautions
Directive 67/548/EEC


Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le fucose est un aldohexose, plus précisément un désoxy-hexose du galactose. Le préfixe « désoxy » signifie qu’il y a un oxygène en moins (en position 6 dans ce cas).

Chimie[modifier | modifier le code]

Structure cyclique du fucose

Deux caractéristiques structurelles différencient le fucose des autres oses à six carbones :

  • l’absence du groupe hydroxyle sur le carbone (C-6)
  • sa configuration L

En solution dans l'eau, à 3 %, le fucose possède un goût sucré[2]. Dans l'eau à 31 °C, le fucose se dissocie en formes tautomères, la forme prédominante est le β-D-fucopyranose (67 %), suivie de la forme α-D-fucopyranose (21 %), les formes furanoses représentent 5 % et la forme linéaire est pratiquement inexistante (0,01 %)[3].

Rôle biologique[modifier | modifier le code]

On le trouve attaché sur les polyosides par une liaison osidique du type N, des cellules des insectes, des mammifères et des plantes. Dans les polyosides contenant le fucose, celui-ci sert à terminer le polymère ou bien comme point d’attachement pour ajouter d’autres oses[4].

Chez l'Homme, le fucose est métabolisé par l’enzyme alpha-fucosidase.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) SA Parke, GG Birch, and R Dijk (1999) Some Taste Molecules and their Solution Properties. Chem. Senses 1999 24: 271-279; DOI:10.1093/chemse/24.3.271
  3. (en) Peter M. Collins, Dictionary of carbohydrates, CRC Press (réimpr. 2005), 1282 p. (ISBN 0849338298)
  4. (en) DJ Moloney; RS Haltiwanger (1999). "The O-linked fucose glycosylation pathway: identification and characterization of a uridine diphosphoglucose: fucose-[beta]1,3-glucosyltransferase activity from Chinese hamster ovary cells". Glycobiology 9: 679–687. PMID 10362837.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]