Tagatose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les composés organiques
Cet article est une ébauche concernant les composés organiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Tagatose
Structure linéaire du D-(–)-Tagatose & L-(+)-Tagatose
Structure linéaire du
D-(–)-Tagatose & L-(+)-Tagatose
Identification
Nom UICPA (3S,4S,5R)-1,3,4,5,6- pentahydroxy-2-hexanon,
(3R,4R,5S)-1,3,4,5,6-pentahydroxy-2-hexanon
Synonymes

D-lyxo-Hexulose
keto-D-tagatose

No CAS 87-81-0 (D)
17598-82-2 (L)
17598-81-1 (DL)
No EINECS 201-772-3 (D)
PubChem 92092
No E E963 (D)
Apparence Solide blanc
Propriétés chimiques
Formule brute C6H12O6  [Isomères]
Masse molaire[1] 180,1559 ± 0,0074 g/mol
C 40 %, H 6,71 %, O 53,29 %,
Propriétés physiques
fusion 134,5 °C[2]
Solubilité Soluble dans l'eau.
Faiblement soluble dans l'éthanol.
Précautions
Directive 67/548/EEC


Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le tagatose (galactulose) est un cétohexose (un hexose du type cétose), c'est un ose constitué d’une chaîne de 5 éléments carbone ainsi que d’une fonction cétone.


Chimie[modifier | modifier le code]

Le D-tagatose est un épimere du D-fructose en C-4. Sa formule chimique est C6H12O6.

Un désoxyose du tagatose est le fuculose.

Dans l'eau à 27 °C, la forme isomère prédominante du D-tagatose est la forme α-D-tagatopyranose (98 %)[3].

Isomère du D-Tagatose
Forme linéaire Projection de Haworth
D-Tagatose Keilstrich.svg
0,6 %
Alpha-D-Tagatofuranose.svg
α-D-Tagatofuranose
1 %
Beta-D-Tagatofuranose.svg
ß-D-Tagatofuranose
4 %
Alpha-D-Tagatopyranose.svg
α-D-Tagatopyranose
79 %
Beta-D-Tagatopyranose.svg
ß-D-Tagatopyranose
16 %

Source[modifier | modifier le code]

Le D-tagatose a été découvert par Gilbert Levin en 1926. Le tagatose est naturellement présent dans les produits laitiers sous sa configuration D.

Propriétés[modifier | modifier le code]

  • La digestion du tagatose par l'organisme diffère de celle du saccharose et a un effet moindre sur la concentration du glucose et de l'insuline dans le sang.
  • Il apporte 38 % moins de calories que les autres sucres.
  • C'est un sucre prébiotique.
  • Son pouvoir sucrant est de 75-92 % comparé au sucre de table (à poids égal)[4].

Production[modifier | modifier le code]

Le D-tagatose est produit en deux étapes à partir du lactose. Le lactose est hydrolysé enzymatiquement par l'aspergillus oryzae lactase, pour former dans un premier temps le D-galactose. Ce dernier est ensuite isomérisé en présence de l'hydroxyde de calcium pour former le D-tagatose, après purification, neutralisation, chromatographie échangeuse d'ions et recristallisation[4],[5].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le tagatose est reconnu GRAS par la FAO/OMS depuis 2001[4]. Il est utilisé dans l'industrie alimentaire comme édulcorant, humectant, texturant, épaississant, agent de charge[5]. Son usage est limité à 1 % dans les boissons et de 10 à 60 % suivant les autres applications[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) « D-Tagatose » sur ChemIDplus, consulté le 16 septembre 2009.
  3. (en) Peter M. Collins, Dictionary of carbohydrates, CRC Press (réimpr. 2005), 1282 p. (ISBN 0849338298).
  4. a, b, c et d (en) Agency Response Letter GRAS Notice No. GRN 000078.
  5. a et b (en) JECFA, WHO, « D-TAGATOSE », Monograph de la FAO, sur www.fao.org,‎ (consulté le 5 juin 2008), p. 1-2 [PDF].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]