Rutinose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un composé chimique
Cet article est une ébauche concernant un composé chimique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Rutinose
Structure du rutinose.
Structure du rutinose.
Identification
Nom UICPA (2R,3S,4S,5S)-6-[ [(2R,3R,4R,5R,6S)
-3,4,5-trihydroxy-6-methyl-oxan-2-yl]
oxymethyl]oxane-2,3,4,5-tetrol
Synonymes

Rha α(1→6) Glc
6-O-(alpha-L-Rhamnosyl)-D-glucose
6-O-(alpha-L-Rhamnopyranosyl)-D-glucopyranose
6-O-(6-désoxy-α-L-mannopyrannosyl)-D-glucose

No CAS 90-74-4
No EINECS 202-014-4
PubChem 101552
SMILES
InChI
Apparence Solide blanc
Propriétés chimiques
Formule brute C12H22O10  [Isomères]
Masse molaire[1] 326,2971 ± 0,0141 g/mol
C 44,17 %, H 6,8 %, O 49,03 %,
Propriétés physiques
fusion 190,5 °C[2]
Solubilité Soluble dans l'eau[3].
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le rutinose est un diholoside constitué d'une unité de rhamnose lié à une unité de glucose par une liaison osidique α(1→6).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La formule chimique du rutinose est C12H22O10 et son poids moléculaire de 326,30g/mol. C'est un solide blanc hygroscopique[3] qui fond à 190,5 °C[2].

Le rutinose est présent dans des hétérosides appelés rutinosides, en particulier en association avec des flavonoïdes[3] : hespéridine, rutoside (rutine)...

Le rutinose est synthétisé à partir de la rutoside par hydrolyse enzymatique (rhamnosidase)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a et b (en) ChemIDplus, « Rutinose - RN: 90-74-4 », sur chem.sis.nlm.nih.gov, U.S. National Library of Medicine (consulté le 23 juillet 2008)
  3. a, b et c (en) (en) Peter M. Collins, Dictionary of carbohydrates, CRC Press,‎ , 1282 p. (ISBN 0849338298), p. 840
  4. (en) Kamiya S, Esaki S & Tanaka R., « Studies on L-rhamnosidase. Part III. Synthesis of some disaccharides containing an l-rhamnopyranosyl or l-mannopyranosyl residue, and the substrate specificity of α-l-rhamnosidase from Aspergillus niger. », Agricultural and Biological Chemistry, vol. 49, no 1,‎ 1985, p. 55-62

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]