Le Coudray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coudray.

Le Coudray
Le Coudray
La mairie, sur l'ancienne route nationale 835 reliant Chartres à Orléans par Patay.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Chartres
Canton Chartres-2
Intercommunalité Chartres Métropole
Maire
Mandat
Dominique Soulet (DVD)
2014-2020
Code postal 28630
Code commune 28110
Démographie
Population
municipale
4 190 hab. (2016 en augmentation de 1,38 % par rapport à 2011)
Densité 759 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 18″ nord, 1° 29′ 51″ est
Altitude Min. 125 m
Max. 153 m
Superficie 5,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Le Coudray

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Le Coudray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Coudray

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Coudray
Liens
Site web http://www.ville-lecoudray28.fr/

Le Coudray est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune du Coudray est entouré par les communes de Chartres au nord, Gellainville à l'est, Morancez au sud et Luisant à l'ouest.

Communes limitrophes du Coudray
Chartres
Luisant du Coudray Gellainville
Morancez

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Coulant du sud entre Barjouville et Morancez, la rivière l'Eure, affluent en rive gauche du fleuve la Seine, borde le territoire communal sur son flanc ouest, avant de se diriger vers le nord et Chartres.

En 2017, des travaux sont entrepris pour rétablir la continuité écologique de la rivière et conduisent à la suppression des bras entourant le moulin Viron[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

D'importants vestiges gallo-romains, aujourd'hui disparus, sont découverts au XIXe siècle.

La paroisse est mentionnée dès 1220. Elle relevait des comtes de Chartres, et possédait une maladrerie qui fut incendiée, ainsi que le village et l'église, par les troupes de Condé lors du siège de Chartres en 1568.

Un séminaire y fut fondé en 1650 ; vendu comme bien national à la Révolution, il fut alors détruit.

Le , vers la fin de la seconde Guerre mondiale, la ville est libérée par les alliés américains, qui réduisent les deux dernières poches de résistance allemande de la région de Chartres[2]. Un odonyme local (Rue du 18 août) rappelle cet évènement.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires à partir de 1945
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 1985 Gilles Ferron    
1985 2005 Étienne Bordet DVD  
2005 En cours Dominique Soulet UMP-LR Avocat

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 4 190 habitants[Note 1], en augmentation de 1,38 % par rapport à 2011 (Eure-et-Loir : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
655665669603604677704696700
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
668661647659650635615627571
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
551544525649652682673767832
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
8369311 2511 4412 0222 8843 6523 7533 854
2013 2016 - - - - - - -
4 2004 190-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]