La Digne-d'Aval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Digne.
La Digne-d'Aval
Image illustrative de l'article La Digne-d'Aval
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Limoux
Canton Limoux
Intercommunalité Communauté de communes du Limouxin
Maire
Mandat
Denis Mounié
2014-2020
Code postal 11300
Code commune 11120
Démographie
Population
municipale
542 hab. (2014 en diminution de 1,45 % par rapport à 2009)
Densité 173 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 02′ 49″ nord, 2° 10′ 50″ est
Altitude Min. 191 m
Max. 380 m
Superficie 3,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Digne-d'Aval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Digne-d'Aval

La Digne-d'Aval est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Dignavallois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Digne-d'Aval est le village situé le plus en aval de la vallée du Cougaing, rivière se jetant dans l'Aude à Limoux dans l'aire urbaine de Limoux. La commune s'étend sur les 2 flancs collineux de la vallée. Le centre-ville est construit sur un plan en circulade. Le paysage est surtout constitué de vignes, et de quelques bois au sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Digne-d'Aval (La) Blason D'argent, à trois billettes de sable posées et rangées en bande.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Denis Mounié PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2014, la commune comptait 542 habitants[Note 1], en diminution de 1,45 % par rapport à 2009 (Aude : +3,25 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
194 200 212 230 232 190 188 205 159
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
174 192 153 175 174 195 198 180 172
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
183 155 155 156 176 173 158 139 162
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
164 164 193 307 422 493 548 537 542
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Toques et clochers
  • Croix de cimetière de La Digne-d'Aval
  • Fontaine située devant l'église Saint-Jacques. Construite en 1886, cette fontaine porte sur sa colonne un coq en fonte. Une face de la colonne porte l'inscription R.F 1886, sur une autre face est gravée la composition du conseil municipal de La Digne-d'Aval en 1886 : GUITTARD Maire, VIVES Adj, VENE Henri, TOURNIé Louis, TRAUQUE François, DENAT Guilhaume, FAURE Barthélèmy, BAUBé Michel, BONNERY François, BONNERY Baptiste.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Cécile de Brunhoff, pianiste et conteuse, créatrice de l'histoire originale de Babar, est enterrée dans le cimetière de la commune[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  5. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche midi, , 230 p. (ISBN 978-2-7491-1350-0, lire en ligne), p. 30


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]