Belcastel-et-Buc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Belcastel-et-Buc
Belcastel-et-Buc
Vue générale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Limoux
Intercommunalité Communauté de communes du Limouxin
Maire
Mandat
Anne Valmigère
2020-2026
Code postal 11580
Code commune 11029
Démographie
Population
municipale
59 hab. (2018 en diminution de 13,24 % par rapport à 2013)
Densité 4,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 02′ 19″ nord, 2° 20′ 28″ est
Altitude Min. 273 m
Max. 802 m
Superficie 14,15 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Limoux
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de la Région-Limouxine
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Belcastel-et-Buc
Géolocalisation sur la carte : Aude
Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Belcastel-et-Buc
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Belcastel-et-Buc
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Belcastel-et-Buc
Map commune FR insee code 11029.png

Belcastel-et-Buc Écouter est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Belbucois.

En 2020, 59 personnes habitent la commune dans le village et les domaines alentour. La commune possède deux églises dont une à côté d'un château en ruine. Belcastel-et-Buc est divisée en 3 groupes d'habitations : Buc (le village principal avec la mairie), Gauzy et Cros.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la Méridienne verte dans l'aire urbaine de Limoux. Elle se situe à une vingtaine de kilomètres de Carcassonne et une dizaine de Limoux.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Belcastel-et-Buc se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2]. Le relief de ce hameau est plutôt montagnard malgré son climat plutôt méditerranéen. En effet, en été il peut faire très chaud et les hivers assez doux bien qu'il peut arriver qu'un tapis blanc se dépose sur cette vallée. L'altitude moyenne de la commune est d'environ 364 mètres. C'est une commune très étendue avec plus de 14 km2 de superficie.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Belcastel-et-Buc est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Limoux, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 39 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[5],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Belcastel-et-Buc un petit village plein d’histoire. Son château, datant d'avant 1020, est plein de mystère. En 1021, le château est cité est se retrouvera en pleine croisade des Cathares, il n'est bizarrement cité dans aucun texte.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Belcastel-et-Buc Blason
Écartelé au 1) et au 4) d’azur a la fasce d’or chargée d’un château du champ, au 2) et au 3) d’argent au lion de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires :

Période Identité Étiquette
avant 1995-2014 Roger Soulères PS
2014-En cours Anne Valmigère SE-DVG

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2018, la commune comptait 59 habitants[Note 3], en diminution de 13,24 % par rapport à 2013 (Aude : +2,17 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
170158189180273259280274261
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
249243221228186188179165150
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
12814513993108901018776
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
695561636258677159
2018 - - - - - - - -
59--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Belcastel-et-Buc est un château en ruine aussi appelé château de Villardebelle.
  • L'église de Buc entièrement restaurée ouverte sur demande.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Roger Soulères qui est resté maire pendant pas moins de 30 années et Anne Valmigère qui a repris la suite de 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]