Jacques Rispal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Rispal, né le 1er août 1923 à Belvès (Dordogne) et mort le 9 février 1986 à Suresnes (Hauts-de-Seine), est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Résistant durant la Seconde Guerre mondiale, avec son père Gabriel, il aide les juifs à fuir le régime nazi. Sur cette période de sa vie, le journal de Moriz Scheyer, SI JE SURVIS, Flammarion, 2016, contient de nombreuses pages intéressantes, p. 146, 189-193, 195, 332, 342. À la libération, il suit les cours d'art dramatique de Pierre Renoir et de Charles Dullin. Au Théâtre de l'Atelier sous la direction d'André Barsacq, il joue plusieurs pièces du théâtre contemporain.

Adhérant au Parti communiste, il est exclu en raison de ses activités au sein du Réseau Jeanson qui aida les membres FLN durant la guerre d'Algérie. Il semble que son engagement parmi les " porteurs de valises " se soit inscrit dans la continuité de sa lutte contre l'oppression sous l'occupation allemande. Pour cette raison, il est déchu de ses droits civiques et incarcéré de mars 1960 à septembre 1962 à la prison de la Santé.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yvan Foucart: Dictionnaire des comédiens français disparus, Mormoiron : Éditions cinéma, 2008, 1185 p. (ISBN 978-2-9531-1390-7)
  • Jacques Rispal : "De la DST à Fresnes, ou trente-et-un mois de prison" Paris, Éditions Ecomusée, 1991-96

Liens externes[modifier | modifier le code]