173 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -173)
Aller à : navigation, rechercher

Cette page concerne l'année 173 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Événements[modifier | modifier le code]

  • 26 novembre 174 av. J.-C. (15 mars 581 du calendrier romain) : début à Rome du consulat de Lucius Postumius Albinus et Marcus Popillius Laenas[1].
    • Le consul M. Popilius Laenas attaque, sans motif connu, les Statellates, peuple ligure établit à nord de de Gênes. Il les écrase devant Carystum, leur capitale, mais après leur soumission les fait vendre comme esclave et met leurs biens à l’encan. Le Sénat lui ordonne de racheter les Statellates et restituer leurs biens, mais le consul établit ses troupes en quartier d’hiver à Pise avant de se présenter au Sénat pour faire annuler sa décision, ce qu'il n’obtient pas[1].
    • Appius Claudius est envoyé en Thessalie pour mettre un terme à la lutte sociale entre les Thessaliens et les Perrhœbes ; Marcellus médiateur auprès des Étoliens ; Eumène vient dénoncer à Rome les préparatifs de guerre de Persée de Macédoine, et une commission est envoyée à Pergame pour enquêter. Plus tard elle se rend en Égypte pour renouveler le traité avec Cléopâtre, régente de Ptolémée VI; puis auprès du séleucide Antiochos IV pour renouveler le traité d'amitié signé avec son père pour renouveler et régler la question des arriérés d'indemnités dues depuis la paix d'Apamée[2].
    • Les autorités romaines expulsent les philosophes épicuriens Alceus et Philiskos sous prétexte que leur théorie corrompt la jeunesse[3].
    • Expulsion de Rome d’émigrants Latins et Italiens qui s’infiltraient dans la ville et dans la citoyenneté[4].
    • Enquête du consul L. Postumius en Campanie pour fixer les limites de l'ager publicus (territoire public), largement usurpé par les particuliers[5]. Le tribun du peuple M. Lucretius promulgue en 172 une loi agraire prescrivant aux censeurs de louer à des usufruitiers le territoire campanien[6].
    • Sous l’impulsion de M. Aemilius Lepidus, les terres de Cispadane (Émilie), sont assignées en lots de 10 jugères pour les Romains et de trois jugères pour les alliés[7].
  • 28 avril-3 mai : première édition des jeux annuels romains des Ludi Florales[1].

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, Paris, Moreau, (présentation en ligne)
  2. John Drinkwater, Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group, (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  3. Lambros Couloubaritsis, Aux origines de la philosophie européenne : De la pensée archaïque au néoplatonisme, De Boeck Supérieur, (ISBN 9782804143190, présentation en ligne)
  4. Michel Kaplan, Le monde romain, Éditions Bréal, (ISBN 9782853948098, présentation en ligne)
  5. Francisco Pina Polo, The Consul at Rome : The Civil Functions of the Consuls in the Roman Republic, Cambridge University Press, (ISBN 9781139495998, présentation en ligne)
  6. Antonin Macé, Des lois agraires chez les romains, Joubert, (présentation en ligne)
  7. Joseph Bidez, Albert Joseph Carnoy, Franz Valery Marie Cumont, L'Antiquité classique, Imprimerie Marcel Istas, (présentation en ligne)