Hyménée (Éphèse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hyménée.

Hyménée est un prédicateur hérétique de la communauté chrétienne d’Éphèse ou Troas, mentionné par Paul dans ses deux épîtres à Timothée. Représentant aux yeux de l’apôtre une réelle menace pour la foi et le loyalisme de la congrégation locale, Paul l’excommunia.

Adversaire de Paul de Tarse[modifier | modifier le code]

Paul mentionne une première fois Hyménée dans sa première épître à Timothée en déplorant ses errements théologiques :

« Cette conscience, certains l’ont perdue, ils ont fait un naufrage dans leur foi ; entre autres Hyménée et Alexandre, que j’ai livrés à Satan, pour leur apprendre à ne plus blasphémer. »

— 1Tim 1:19-20

. Sans préciser la teneur des propos hérétiques professés par Hyménée et Alexandre, Paul informe son lecteur qu’il jugea bon de les excommunier pour mettre fin à leur prédication. Il mentionne à nouveau Hyménée dans sa deuxième épître à Timothée lorsqu’il le met en garde contre les faux enseignants. Paul exhorte ainsi Timothée à dispenser la parole de vérité au contraire d’Hyménée et de Philète :

« Toi-même, efforce-toi de te présenter devant Dieu comme quelqu’un qui a fait ses preuves, un ouvrier qui n’a pas à rougir de ce qu’il a fait et qui trace tout droit le chemin de la parole de vérité. Quant aux bavardages impies, évite-les ; leurs auteurs progressent sans cesse en impiété et leur parole se propage comme la gangrène. Tels sont Hyménée et Philète, qui se sont écartés de la vérité en prétendant que la résurrection est déjà arrivée, et ils bouleversent la foi de quelques-uns. Cependant le fondement solide posé par Dieu tient bon ; il est marqué du sceau de ces paroles : Le Seigneur connaît les siens, et aussi : Qu’il se détourne de l’iniquité, celui qui prononce le nom du Seigneur. »

— 2Tim 2:15-19

.

Prédicateur hérétique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gnosticisme.

Dans ses écrits, Paul ne révèle pas la teneur des enseignements d’Hyménée, d’Alexandre et de Philète, c’est pourquoi il est difficile de déterminer exactement la nature de leurs prédications. Il pourrait toutefois s’agir d’un gnosticisme primitif, telle que l’hérésie colossienne, dépouillant la résurrection de Jésus de sa réalité et y substituant une quelconque interprétation purement allégorique[1].

Pour Paul, une telle interprétation purement mystique de la personne de Jésus, en s’opposant à sa conception christologique, représentait un réel danger pour la foi en la véritable humanité du Fils de Dieu, qui est venu, a vécu, est mort, est ressuscité et est retourné à Dieu. C’est la raison pour laquelle, afin de lutter contre l’influence d’Hyménée, il prit la décision de l’excommunier.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ronald Brownrigg, Les personnages du Nouveau Testament. Dictionnaire, Paris, Compagnie française de librairie, (ISBN 2-86401-001-1).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Brownrigg 1979, p. 144