Évodie et Syntyché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Évodie et Syntyché sont deux femmes mentionnées par Paul dans son Épître aux Philippiens. Dans cette lettre, Paul demandait à ses deux femmes membres de l’Église de Philippes de cesser de se quereller.

Chrétiennes de l’Église de Philippes[modifier | modifier le code]

Évodie et Syntyché étaient deux chrétiennes membres de l'Église de Philippes constitué par Paul de Tarse. Une querelle éclata entre ces deux femmes, qui fut sans doute rapportée à Paul par Épaphrodite alors qu’il était en prison[1]. Dans l’Épître qu'il rédigea à destination des chrétiens de Philippes, Paul lançait un appel au calme :

« J’exhorte Évodie, j’exhorte aussi Syntykhè, à se mettre d’accord dans le Seigneur. Oui, je te le demande à toi aussi, mon vrai compagnon d’effort, viens-leur en aide, à elles qui ont lutté avec moi pour l’annonce de l’Évangile, ainsi que Clément et mes autres collaborateurs, dont les noms se trouvent au livre de vie. »

— Ph 4:2-3

Calendrier liturgique[modifier | modifier le code]

Évodie et Syntyché sont célébrées par les églises chrétiennes le 22 juillet.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ronald Brownrigg, Les personnages du Nouveau Testament. Dictionnaire, Paris, Compagnie française de librairie, (ISBN 2-86401-001-1).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Brownrigg 1979, p. 423