Première épître à Timothée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
I Timothée
Auteur traditionnel Paul
Datation traditionnelle vers 61-64
Nombre de chapitres 6
Canon chrétien Épîtres pauliniennes

La première épître à Timothée est un livre du Nouveau Testament. Avec la deuxième épître à Timothée et l'épître à Tite, elle fait partie des trois « épîtres pastorales  » ou « trito-pauliniennes », dues à des disciples tardifs de l'apôtre Paul.

Paul avait laissé Timothée à Éphèse, dans l'intention d'y retourner plus tard (1 Ti 3:14). Mais il pensait qu'il risquait d'être retardé. La lettre est adressée au disciple Timothée, peut-être de Macédoine (1 Ti 1:3), pour lui donner des conseils et des encouragements sur l'accomplissement de son ministère.

Résumé[modifier | modifier le code]

Après des salutations (1,1-2) et une action de grâce (1,12-17), Paul adresse à Timothée des conseils et des mises en garde pour la conduite de l'église (3,14-16).

Les conseils et instructions de Paul à Timothée pour l'exercice de son ministère[modifier | modifier le code]

- Commandements personnels à Timothée (1,18-20 et 4,6-5,2).

- Les prières à Dieu (2,1-7).

- L'attitude des hommes et des femmes (2,8-15).

- Le choix des évêques (3,1-7) et des diacres (3,8-13).

- À propos des veuves (5,3-16), des anciens (5,17-20) et des esclaves (6,1-2).

Les mises en garde[modifier | modifier le code]

- Les faux docteurs (1,3-11; 4,1-5 et 6,3-5).

- Le danger des richesses (6,6-19).

Authenticité[modifier | modifier le code]

Seules 7 des épîtres attribuées à Paul sont jugées authentiques par la majorité des chercheurs : Rm, 1 Co, 2 Co, Ga, Ph, 1 Th et Phm. On les appelle « épîtres proto-pauliniennes »[1]. Les deux épîtres à Timothée sont considérées comme pseudépigraphes[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Vouga, « Le corpus paulinien », in Daniel Marguerat (dir.), Introduction au Nouveau Testament : Son histoire, son écriture, sa théologie, Labor et Fides, 2008 (ISBN 978-2-8309-1289-0), p. 164-165.
  2. Felix Just, S.J., « Deutero-Pauline Letters », sur catholic-resources.org (consulté le 9 décembre 2016).
  3. Simon Claude Mimouni et Pierre Maraval, Le Christianisme des origines à Constantin, PUF/Nouvelle Clio, 2006 (ISBN 978-2-13-052877-7), p. 415.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stanislas de Lestapis, L'énigme des Pastorales de St Paul, Paris, Gabalda, 1976.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]