Fils de Dieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant l’histoire image illustrant la religion
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et la religion.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dans différentes traditions religieuses, « Fils de Dieu » est un titre qui a été attribué à divers personnages et personnalités à travers l'histoire. On trouve notamment l'expression « Fils de Dieu » dans la Torah, dans divers passsages de la littérature judaïque extra-biblique et dans le Nouveau Testament au sujet de Jésus-Christ.

Le titre apparait dans les religions orientales antiques pour désigner dans certains panthéons les divinités fils d'une dieu plus important ou du dieu suprême, dans diverses traditions, les demi-dieux comme Gilgamesh, des rois remarquables ou certains hommes auxquels sont prêtées des qualités surhumaines[1].

En Égypte, les pharaons étaient les fils du dieu solaire Rê[1].

L'expression apparaît dans la Coran où il est dit que Dieu n'a pas de fils.

Judaïsme[modifier | modifier le code]

Bien que les références à un ou plusieurs fils de Dieu peuvent occasionnellement être trouvées dans les écritures hébraïques, elles ne désignent jamais une descendance physique de Dieu[2],[3]. Deux occurrences décrivent figurativement des rois de cette époque comme fils de Dieu[4]:150. Le roi est lié à un roi suprême Dieu[5]. Ces termes sont souvent utilisés dans un sens général pour dire que le peuple croyant sont des enfants de Dieu[2].

Lorsqu’il est utilisé dans ce contexte le terme référence Israël où le peuple en général, mais ne fait pas référence au messie chrétien[2].

Dans les textes sacrés hébreux, d'après les traditions religieuses juives, ainsi que dans les textes hébraïques d'après les traductions en langue française[1], il s'applique à différents sujets :

Christianisme[modifier | modifier le code]

Les textes hébraïques de l'Ancien testament reprennent des assertions équivalentes à la Thora juive sur la notion de filiation.

Dans la plupart des traditions théologiques chrétiennes, cette expression réfère - dans une conception trinitaire - à la relation entre Jésus de Nazareth, en tant que Christ, et Dieu le Père.

La croyance en Jésus-Christ messie et fils de Dieu, ressuscité d'entre les morts, est un élément essentiel du kérygme, qui appelle à la conversion.

Toutefois, le Oxford Dictionary of the Jewish Religion confirme qu'en hébreu, l'expression « Fils de Dieu » est plutôt métaphorique. Quant au Hasting's Bible Dictionary, ce que l'on retrouve occasionnellement dans la littérature biblique ou post-biblique ne désigne en aucun cas la descente physique du Seigneur lui-même.

Dans les langues sémitiques, l'expression elle-même est utilisé pour désigner une relation morale plutôt que métaphysique. Alors, des enfants de Dieu seraient des hommes ou des peuple qui reflètent le caractère de Dieu. Dans un sens, cela aurait été au-delà de l'éthique monothéisme qui consiste à dire que Dieu est unique et qu'il n'a ni été enfanté, ni enfanté. Et, qu'il est le seul qui a le mérite d'être vénéré et invoqué.

Exégèse[modifier | modifier le code]

La langue grecque et la langue latine, font une distinction entre :

  • Fils de Dieu (Filius Dei)
  • Dieu le Fils (Deus Filius) - « Ainsi Dieu le Père, Dieu, le Fils : Dieu, l'Esprit Saint. Et cependant ce ne sont pas trois Dieux mais Dieu est un ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c André Paul, article Dieu, Fils de, in Encyclopaedia Universalis, n.d., version numérique consultée le 30/06/2013
  2. a, b et c The Oxford Dictionary of the Jewish Religion by Maxine Grossman and Adele Berlin (Mar 14, 2011) ISBN 0199730040 page 698
  3. The Jewish Annotated New Testament by Amy-Jill Levine and Marc Z. Brettler (Nov 15, 2011) ISBN 0195297709 page 544
  4. (en) Jesus, Gnosis and Dogma, T&T Clark International, (lire en ligne)
  5. (en) Constantine, Divine Emperor of the Christian Golden Age, Cambridge University Press, (lire en ligne), p. 342

Références bibliques[modifier | modifier le code]

  1. 22 Tu diras à Pharaon: Ainsi parle l'Éternel: Israël est mon fils, mon premier-né. 23 Je te dis: Laisse aller mon fils, pour qu'il me serve; si tu refuses de le laisser aller, voici, je ferai périr ton fils, ton premier-né. Ex 4. 22
  2. « Je publierai le décret qu'a promulgué l’Éternel. Il m'a dit: «Tu es mon Fils; aujourd'hui, je fais de toi mon enfant » Ps 2
  3. « C'est lui qui construira un temple en mon honneur et je maintiendrai à toujours son trône royal. 14 Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils; s'il fait le mal, je me servirai d'hommes pour le corriger par des coups et des châtiments » 2Sm 7
  4. Ex 17. 15-19
  5. « 6 Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l'Éternel, et Satan vint aussi au milieu d'eux. 7 L'Éternel dit à Satan: D'où viens-tu? Et Satan répondit à l'Éternel: De parcourir la terre et de m'y promener. » Job 1 traduction de Louis Segond Job 6 « 6 Or, un jour, les anges de Dieu[c] se rendirent au conseil de l’Éternel. Satan (l'Accusateur[d]) vint aussi parmi eux. 7 L’Éternel dit à Satan: ---D'où viens-tu donc? Celui-ci lui répondit: ---Je viens de parcourir la terre et de la sillonner. » Job 1 traduction de La Bible du Semeur Job 6
  6. « 1 Psaume de David. Fils de Dieu, rendez à l'Éternel, Rendez à l'Éternel gloire et honneur! 2 Rendez à l'Éternel gloire pour son nom! Prosternez-vous devant l'Éternel avec des ornements sacrés! »traduction de Louis Segond Ps 29 « 1 Psaume de David. Célébrez l’Éternel, vous, les anges de Dieu[a]. Célébrez l’Éternel, en proclamant sa gloire et sa puissance! 2 Oui, célébrez la gloire du nom de l’Éternel, et prosternez-vous devant lui parés de sainteté! »traduction de La Bible du Semeur Ps 29
  7. « 1 Quand les hommes commencèrent à se multiplier sur la terre et qu'ils eurent des filles, 2 les fils de Dieu[a] virent que les filles des hommes étaient belles, et ils prirent pour femmes celles qu'ils choisirent parmi elles »Gn 6. 1-4
  8. Vous êtes les enfants de l'Éternel, votre Dieu. Vous ne vous ferez point d'incisions et vous ne ferez point de place chauve entre les yeux pour un mort. Dt 14. 1

Articles connexes[modifier | modifier le code]