Grand Prix automobile d'Espagne 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix d'Espagne 2019
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 66
Longueur du circuit 4,655 km
Distance de course 307,104 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 35 min 50 s 443
(moyenne : 192,259 km/h)
Pole position Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas,
Mercedes,
min 15 s 406
(moyenne : 222,237 km/h)
Record du tour en course Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton,
Mercedes,
min 18 s 492
(moyenne : 213,499 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Espagne 2019 (Formula 1 Emirates Gran Premio de España 2019) disputé le 12 mai 2019 sur le circuit de Barcelone, est la 1002e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la cinquante-et-unième édition du Grand Prix d'Espagne comptant pour le championnat du monde de Formule 1 et la cinquième manche du championnat 2019. L'épreuve se dispute pour la vingt-neuvième fois depuis 1991 sur le circuit catalan (contre neuf fois à Jarama, cinq fois à Jerez et quatre fois au Parc de Montjuïc).

Sur le circuit où les Ferrari ont dominé les essais hivernaux de fin février, le contraste est saisissant puisque, trois mois plus tard, les pilotes de la Scuderia n'ont pas eu la moindre chance de jouer les premiers rôles en qualifications face aux Mercedes. Le match entre les deux pilotes des Flèches d'Argent tourne largement à l'avantage de Valtteri Bottas qui obtient sa troisième pole position consécutive, en battant de plus d'une demi-seconde le record du circuit de Catalunya, repoussant son coéquipier Lewis Hamilton à six dixièmes. Sebastian Vettel est à huit dixièmes, Max Verstappen à neuf dixièmes et Charles Leclerc à plus d'une seconde. Si les quatre premières places sur la grille sont les mêmes qu'à Bakou deux semaines plus tôt, le pilote monégasque est accompagné, en troisième ligne, par Pierre Gasly ; les Haas-Ferrari de Romain Grosjean et Kevin Magnussen se partagent la quatrième ligne, suivies par Daniil Kvyat et Lando Norris, auteur du onzième temps mais qui bénéficie de la pénalité d'un recul de trois places de Daniel Ricciardo.

Mercedes Grand Prix réalise le meilleur début de saison de l'histoire de la Formule 1 avec un cinquième doublé en cinq courses. La décision pour la victoire entre les deux W10, largement plus performantes que leurs concurrentes, se joue dès l'extinction des feux quand Lewis Hamilton prend un meilleur départ que Valtteri Bottas. En tête au premier virage, il s'échappe, mène la course de bout en bout et s'attribue, dans sa cinquante-quatrième boucle le point supplémentaire du meilleur tour en course. Le quintuple champion du monde britannique obtient la soixante-seizième victoire de sa carrière, son troisième succès consécutif sur le circuit catalan et, déjà, sa troisième de la saison.

Bottas n'étant à aucun moment inquiété pour assurer le doublé, le podium se joue aussi au départ quand Sebastian Vettel, qui s'est porté à la hauteur des Mercedes au bout de la ligne droite, bloque ses roues, vire trop au large et laisse Max Verstappen s'infiltrer devant lui : la troisième place est au bout pour le pilote néerlandais, dont la Red Bull se révèle sur cette course plus performante que les Ferrari : ni Vettel ni Leclerc, qui termine cinquième, n'ont réussi le menacer en échangeant tour à tour leurs positions. La sortie de la voiture de sécurité, à vingt tours de l'arrivée après un accrochage entre Lance Stroll et Lando Norris, ne change rien, notamment pour Hamilton qui gère parfaitement la relance. Pierre Gasly termine sixième devant Kevin Magnussen qui prend le meilleur sur Carlos Sainz Jr. et Daniil Kvyat alors que Romain Grosjean marque son premier point de la saison, en sauvant sa dixième place face à Alexander Albon.

Avec 26 points supplémentaires, Hamilton reprend la première place du championnat avec 112 points, sept de plus que son coéquipier Bottas (105 points). Verstappen (66 points) subtilise la troisième place à Vettel (64 points) qui devance Leclerc (57 points) ; suivent Gasly (21 points), Magnussen (14 points), Pérez, Räikkönen (13 points) et Norris (12 points). Chez les constructeurs, Mercedes, avec 217 points repousse Ferrari à 96 points ; Red Bull Racing suit avec 87 points, devant McLaren (22 points) Racing Point (17 points), Haas (15 points), Alfa Romeo (13 points), Renault (12 points) et Toro Rosso (6 points). Seule l'écurie Williams n'a pas encore marqué.

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Barcelone[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C1)
Représentation des pneus medium
Médiums (Type C2)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C3)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 11 h à 12 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d’essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 17 s 951
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 18 s 066 + 0 s 115
3 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 18 s 172 + 0 s 221
4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 18 s 575 + 0 s 624
5 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 18 s 943 + 0 s 992
6 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 19 s 155 + 1 s 201

Deuxième séance, le vendredi de 15 h à 16 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d’essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 17 s 284
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 333 + 0 s 049
3 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 17 s 585 + 0 s 301
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 17 s 673 + 0 s 389
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 18 s 035 + 0 s 751
6 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 18 s 153 + 0 s 869

Troisième séance, le samedi de 12 h à 13 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 16 s 568
2 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 17 s 099 + 0 s 531
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 17 s 123 + 0 s 555
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 17 s 172 + 0 s 604
5 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 17 s 192 + 0 s 624
6 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 17 s 530 + 0 s 962

Séance de qualification, le samedi de 15 h à 16 h[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[5]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 16 s 979 1 min 15 s 924 1 min 15 s 406
2 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 292 1 min 16 s 038 1 min 16 s 040
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 17 s 425 1 min 16 s 667 1 min 16 s 272
4 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 17 s 244 1 min 16 s 726 1 min 16 s 357
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 17 s 388 1 min 16 s 714 1 min 16 s 588
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 1 min 17 s 862 1 min 16 s 932 1 min 16 s 708
7 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 18 s 042 1 min 17 s 066 1 min 16 s 911
8 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 17 s 669 1 min 17 s 272 1 min 16 s 922
9 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 1 min 17 s 914 1 min 17 s 243 1 min 17 s 573
10 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 1 min 18 s 385 1 min 17 s 299 1 min 18 s 106
11 Drapeau de la Grande-Bretagne Lando Norris McLaren-Renault 1 min 17 s 611 1 min 17 s 338
12 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Toro Rosso-Honda 1 min 17 s 796 1 min 17 s 445
13 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 17 s 760 1 min 17 s 599
14 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo Racing-Ferrari 1 min 18 s 132 1 min 17 s 788
15 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 1 min 18 s 286 1 min 17 s 886
16 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 18 s 404
17 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 1 min 18 s 471
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Racing-Ferrari 1 min 18 s 664
19 Drapeau de la Grande-Bretagne George Russell Williams-Mercedes 1 min 19 s 072
20 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 1 min 20 s 524
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 22 s 367 (107 % de 1 min 16 s 979)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Daniel Ricciardo, auteur du dixième temps, est pénalisé d'un recul de trois places sur la grille, à la suite de sa faute, au 31e tour du Grand Prix d'Azerbaïdjan, quand il a emmené Daniil Kvyat dans l'échappatoire en tentant de le dépasser, puis sans voir qu'il était derrière lui, a enclenché la marche arrière et embouti la Toro Rosso ; il s'élance de la treizième place[6] ;
  • Nico Hülkenberg, auteur du seizième temps, doit s'élancer depuis la voie des stands. En effet, le règlement sportif stipule qu'après le début des qualifications, aucune pièce de la configuration aérodynamique ne doit être ajoutée, enlevée ou remplacée, or à la suite de son accident lors de la première phase qualificative qui a entraîné un remplacement de son aileron avant, le nouvel aileron installé est différent du précédent[7] ;
  • Antonio Giovinazzi, auteur du dix-huitième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille de départ après le changement de sa boîte de vitesses ; du fait de la pénalisation d'Hülkenberg, il s'élance de la dix-huitième place[8] ;
  • Georges Russell, auteur du dix-neuvième temps, est pénalisé d'un recul de cinq places sur la grille pour le changement de sa boîte de vitesses avant la séance de qualifications, suite à sa sortie de piste survenue lors de la dernière séance d'essais libres ; du fait de la pénalisation d'Hülkenberg, il s'élance de la dix-neuvième place[9].
La grille de qualification du Grand Prix d'Espagne 2019.
Schéma de la grille de départ du Grand Prix d'Espagne 2019.
La grille de départ du Grand Prix d'Espagne 2019.

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[10]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 44 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 66 1 h 35 min 50 s 443 (192,259 km/h) 2 25 + 1
2 77 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 66 + 4 s 074 1 18
3 33 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 66 + 7 s 679 4 15
4 5 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 66 + 9 s 167 3 12
5 16 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 66 + 13 s 361 5 10
6 10 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 66 + 19 s 576 6 8
7 20 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 66 + 28 s 159 8 6
8 55 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 66 + 32 s 342 12 4
9 26 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 66 + 33 s 056 9 2
10 8 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 66 + 34 s 641 7 1
11 23 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Toro Rosso-Honda 66 + 35 s 445 11
12 3 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 66 + 36 s 758 13
13 27 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 66 + 39 s 241 Pitlane
14 7 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo Racing-Ferrari 66 + 41 s 803 14
15 11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-Mercedes 66 + 46 s 877 15
16 99 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Racing-Ferrari 66 + 47 s 691 17
17 63 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 65 + 1 tour 19
18 88 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 65 + 1 tour 18
Abd. 18 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-Mercedes 44 Accrochage 16
Abd. 4 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 44 Accrochage 10

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[14]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 112
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 105
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 66
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 64
5 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 57
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Red Bull-Honda 21
7 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 14
8 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 13
9 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo Racing-Ferrari 13
10 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 12
11 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 10
12 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 6
13 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 6
14 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-BWT Mercedes 4
15 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Toro Rosso-Honda 3
16 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 3
17 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1
Constructeurs[15]
Pos. Écurie Points
1 Drapeau de l'Allemagne Mercedes 217
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 121
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 87
4 Drapeau de la Grande-Bretagne McLaren-Renault 22
5 Drapeau de la Grande-Bretagne Racing Point-BWT Mercedes 17
6 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 15
7 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 13
8 Drapeau de la France Renault 12
9 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Honda 6

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix d'Espagne 2019 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

  • L'écurie Mercedes Grand Prix égale un record de cinq doublés consécutifs qu'elle partage avec Ferrari, mais jamais aucune équipe n'avait encore réussi à les réaliser dans les cinq premières courses d'une saison[22] ;
  • Sebastian Vettel passe la barre des 2 800 points inscrits en Formule 1 (2 809 points inscrits)[23] ;
  • Max Verstappen est élu « Pilote du jour » à l'issue d'un vote organisé sur le site officiel de la Formule 1[24] ;
  • Danny Sullivan (15 Grands Prix chez Tyrrell Racing en 1983, 2 points, vainqueur des 500 miles d'Indianapolis 1985 et champion CART en 1988) a été nommé par la FIA conseiller pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course[25],[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 2019 SPANISH AND CANADA GRAND PRIX TYRES COUMPOUND CHOICES », sur press.pirelli.com, (consulté le 28 mars 2019)
  2. Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GRAN PREMIO DE ESPAÑA 2019 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 10 mai 2019)
  3. Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GRAN PREMIO DE ESPAÑA 2019 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 10 mai 2019)
  4. Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GRAN PREMIO DE ESPAÑA 2019 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 11 mai 2019)
  5. Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GRAN PREMIO DE ESPAÑA 2019 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 11 mai 2019)
  6. Emmanuel Touzot, « Ricciardo pénalisé de trois places sur la grille à Barcelone », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 29 avril 2019)
  7. Olivier Ferret, « Hülkenberg doit partir des stands à cause d'un oubli de Renault », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 12 mai 2019)
  8. Basile Davoine, « Giovinazzi pénalisé sur la grille de départ. », sur fr.motorsport.com, (consulté le 12 mai 2019)
  9. Basile Davoine, « Russell pénalisé sur la grille de départ », sur fr.motorsport.com, (consulté le 11 mai 2019)
  10. Formula One Management, « FORMULA 1 EMIRATES GRAN PREMIO DE ESPAÑA 2019 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  11. « Espagne 2019 Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 11 mai 2019)
  12. « Espagne 2019 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  13. « Espagne 2019 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  14. « Espagne 2019 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  15. « Espagne 2019 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  16. « Valtteri Bottas Pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 11 mai 2019)
  17. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  18. « En tête de bout en bout », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  19. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 avril 2019)
  20. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  21. « Constructeurs Doublés », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  22. « doublés consécutifs », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  23. « Sebastian Vettel points », sur statsf1.com, (consulté le 12 mai 2019)
  24. Fabien Gaillard, « Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP d'Espagne 2019 », sur fr.motorsport.com, (consulté le 12 mai 2019)
  25. Vincent Lalanne-Sicaud, « F1 - GP D'ESPAGNE: LES DONNÉES CLÉS », sur news.sportauto.fr, (consulté le 10 mai 2019)
  26. Shinji, « GP ESPAGNE 2019 : C’EST MAINTENANT OU JAMAIS POUR FERRARI ? », sur savf1.fr, (consulté le 10 mai 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :