Google Hangouts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Google Hangouts
Description de l'image Hangouts icon.svg.

Informations
Créateur GoogleVoir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 36.0.340725045 (Android, )[1]
36.1 (iOS, )[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
État du projet En activité
Système d'exploitation Android et iOSVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Android, iOS et Web Platform (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Type Client de messagerie instantanée (d)
Logiciel de visioconférence (d)
Interface de programmation
Cloud computing
Logiciel de communication (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Politique de distribution Gratuit
Licence Licence propriétaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web hangouts.google.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Google Hangouts, précédemment connu sous le nom de vidéo-bulles est une plateforme de messagerie instantanée et de vidéoconférence développée par Google et mise en service le lors de la conférence de développement Google I/O. Elle remplacait trois services de messagerie que Google avait développés séparément : Google Talk, Google+ Messenger et Hangouts, service de visioconférence intégré dans Google+.

Google prévoyait de supprimer son service Google Hangouts à partir d'[3]. Ce sera finalement au mois de que la messagerie disparaît au profit de "Meet", une plateforme de visioconférence initialement conçue pour les entreprises[4]. La nouvelle version grand-public de Google Meet est déployée sur les smartphones Android depuis avril 2020[5] .

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant de développer Hangouts, Google avait maintenu plusieurs services similaires mais séparés au sein de différents services et plateformes développés par l'entreprise. Incluant Google Talk destiné aux professionnels et basé sur le protocole XMPP, Google+ Messenger (un service de messagerie texte de Google+) et Hangouts (une application de vidéoconférence intégrée à Google+). Cependant, cette suite de services de messagerie de plus en plus fragmentée et désorganisée faisait face à la concurrence de plus en plus agressive de Facebook Messenger, Viber et WhatsApp.

Les gestionnaires prirent alors la décision d’abandonner le système Google Talk existant pour coder un nouveau service de messagerie et fusionner les équipes de développement des différents services de messagerie[6].

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Hangouts permet aux utilisateurs de créer des visioconférences de deux à dix utilisateurs. Le service est accessible en ligne à travers les sites web de Gmail, Google+ ou à travers des applications mobiles disponibles pour Android ou iOS (distribuées comme successeur des applications Google Talk).

L’historique des discussions est conservé en ligne, lui permettant d’être synchronisé sur les différents appareils. Un marquage numérique (watermark) est utilisé pour mémoriser jusqu’où l’utilisateur a lu une discussion. Les utilisateurs peuvent s’envoyer des images qui sont automatiquement importées dans un album privé, ainsi que des émoticônes au cours d’une discussion.

Durant les vidéoconférences, il est possible de s’échanger des fichiers grâce à Google Drive, de diffuser sa conférence sur YouTube, rajouter des effets visuels et il est aussi possible de partager son emplacement grâce à Google Maps.

Restrictions géographiques[modifier | modifier le code]

Pays dans lesquels l'option d'appel n'est pas disponible dans Hangouts[modifier | modifier le code]

Argentine, Chine, Cuba, Égypte, Ghana, Inde (Les utilisateurs en Inde ont la possibilité de passer des appels à destination de tous les pays, sauf de l'Inde.), Iran, Jordanie, Kenya, Mexique, Maroc, Myanmar, Nigeria, Corée du Nord, Pérou, Fédération de Russie, Arabie saoudite, Sénégal, Corée du Sud, Soudan, Syrie, Thaïlande, Émirats arabes unis et le Viêt Nam.[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hangouts APKs - APKMirror », (consulté le 30 novembre 2020)
  2. « Hangouts on the App Store » (consulté le 30 novembre 2020)
  3. (en) Sean Hollister, « The original Google Hangouts will start to disappear this October », sur The Verge, (consulté le 27 mai 2019)
  4. « Hangouts : la fermeture repoussée à juin 2020 », sur Génération-NT,
  5. (en) Google’s Meet video app gets Gmail integration computerworld.com, le 20 avril 2020
  6. (en-US) Ellis Hamburger, « Exclusive: Inside Hangouts, Google's big fix for its messaging mess », sur The Verge, (consulté le 27 mai 2019)
  7. « Résoudre les problèmes pour passer ou recevoir des appels téléphoniques - Android - Aide Hangouts », sur support.google.com (consulté le 22 novembre 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]