Discord (logiciel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Discord.
Discord
Description de l'image Discord.svg.

Informations
Développé par Discord Inc.
Première version
Dernière version ()
Version avancée 0.0.15 (Linux)Voir et modifier les données sur Wikidata
État du projet En développement
Écrit en JavaScript, React, Elixir[1], Rust[2]
Système d'exploitation MacOS, Android, Windows 10, GNU/Linux, Microsoft Windows et iOSVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Windows, macOS, Android, iOS, Linux, Navigateur web
Langues Français, anglais, allemand, italien, espagnol, portugais, néerlandais, danois, norvégien, finnois, suédois, polonais, tchèque, roumain, hongrois, lituanien, chinois (Chine/Taiwan), croate, grec, turc, japonais, bulgare, ukrainien, russe et coréen
Type Logiciel de voix sur réseau IP (d)
Client de messagerie instantanée (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Licence Licence propriétaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web https://discordapp.com/

Discord est un logiciel propriétaire gratuit de VoIP conçu initialement pour les communautés de joueurs. Il fonctionne sur les systèmes d’exploitations Windows, macOS, Linux, Android, iOS ainsi que sur les navigateurs web. En 2019, l’entreprise emploie 165 salariés à San Francisco et est valorisée à deux milliards de dollars[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Discord est né en 2015 avec pour but de rassembler tous les logiciels de VoIP existants (Skype, TeamSpeak, Mumbleetc.) dans un seul logiciel. Le logiciel est d'abord utilisé par les joueurs, mais d'autres communautés se mettent rapidement à l'utiliser, comme les développeurs.

En , la start-up lève 20 millions de dollars avec plus de trois millions de comptes[4]. En , les développeurs revendiquent plus de 45 millions de comptes, puis 87 millions le et 250 millions le 13 mai 2019[3].

Depuis le , il est possible d'appeler directement ses contacts (uniquement de manière vocale avant cela) et de créer des groupes de discussion allant jusqu'à dix personnes[5].

En , Discord est accusé de ne pas protéger suffisamment ses utilisateurs sur des questions telles que le racisme, la religion, la politique ou la pornographie, obligeant les développeurs à rapidement prononcer un avis sur la question. Un filtre NSFW est alors mis à la disposition des utilisateurs de l'application. En , lors de la manifestation « Unite the Right » à Charlottesville, Discord se prononce une nouvelle fois en fermant les serveurs d'extrême-droite ayant participé à la formation des rassemblements racistes. Le PDG annonce également à cette occasion que l'application veille à étouffer les serveurs ayant des activités illégales ou controversées[6],[7].

Le , 5 % des utilisateurs sont sélectionnés pour bénéficier du partage d'écran et de la visioconférence alors testés en version bêta par les développeurs. Ces fonctionnalités ne sont disponibles que dans les appels privés et dans les groupes. Entre fin et , Discord lance progressivement cette fonctionnalité de manière publique en la débloquant à 10, 20, 30 puis 40 % des utilisateurs. Depuis le , tous les utilisateurs peuvent utiliser les fonctions de partage d'écrans et de visioconférence dans les groupes de discussion privés[8].

Le , l'application se voit dotée d'un magasin en ligne de jeux vidéos[9].

Le , Discord intègre une nouvelle interface sur PC[10] et le 15 août est ajoutée une fonctionnalité permettant de diffuser un jeu directement depuis le salon d'un serveur, n'importe qui pouvant rejoindre et commenter la diffusion (jusqu'à dix personnes[11])[12]. La fonctionnalité est d'abord réservée à une minorité de serveurs, puis est petit à petit déployée en bêta à l'intégralité de la plateforme, le 4 septembre[13].

Le , l'application annonce que Discord cesse la vente de jeux et que le catalogue pour les utilisateurs Nitro ne sera plus disponible à partir du 15 octobre 2019[14].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Discord est basé sur un principe de serveurs. Chaque utilisateur peut fonder un ou plusieurs serveurs gratuitement et en devient dès lors l'administrateur. Selon les permissions du serveur, les utilisateurs peuvent rejoindre ou non les serveurs d'autres utilisateurs, grâce à des invitations. Sur leurs serveurs, les administrateurs peuvent créer des salons vocaux ou textuels et définir des permissions pour chaque utilisateur. Les permissions sont gérées sous forme de rôles[15].

Discord est particulièrement apprécié par les communautés de joueurs et de streamers, car il rassemble toutes les fonctionnalités auparavant disponibles grâce à plusieurs logiciels de VoIP distincts dans un seul logiciel et propose de nouvelles fonctionnalités comme l'overlay en jeu, l'offuscation d'informations personnelles sur Discord lorsque l'utilisateur stream ou la détection automatique du jeu joué par l'utilisateur[16].

L'application propose diverses fonctionnalités, améliorant l'expérience utilisateur, comme le support de la syntaxe Markdown, la recherche globale de messages, la double authentification[17], un correcteur orthographique[18], ou le support de robots sur les serveurs. Les robots sont déployés grâce à des scripts (en Python, en Java, ou d'autres langages de programmation) et sont capables d'interagir avec les autres utilisateurs du serveur[19]. Ils peuvent être utilisés pour la modération, la surveillance, l'animation du serveur, l'affichage automatique de données... Chaque utilisateur peut développer son propre robot[20].

Discord a également ouvert le programme Partners pour les utilisateurs ayant une certaine popularité dans le monde des jeux vidéos, leur permettant de former des partenariats avec la plateforme[21].

L'utilisation du logiciel est gratuite dans son ensemble, mais Discord propose un abonnement facultatif à son service Nitro, qui permet aux utilisateurs de repousser les limitations techniques imposées par la plateforme (partage d'écran de meilleure qualité, possibilité d'envoyer des fichiers plus volumineux...)[22]. Depuis octobre 2018, un autre abonnement est disponible, qui comprend un accès gratuit à bon nombre de jeux[9] et, depuis juin 2019[23], la possibilité pour l'abonné de « booster » son serveur favori. Le serveur ainsi « boosté » dispose, en fonction du nombre de « boosters », d'avantages particuliers comme une amélioration de la qualité des salons vocaux, une bannière d'invitation au choix, une icône de serveur animée ou encore une augmentation du nombre maximal d'émojis disponibles sur le serveur[24].

Discord n'affiche aucune publicité[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vishnevskiy, Stanislav (6 juin 2017). "How Discord Scaled Elixir to 5,000,000 Concurrent Users". DiscordApp. Article du 6 juin 2017.
  2. Matt Nowack (17 mai 2019)« Using Rust to Scale Elixir for 11 Million Concurrent Users », sur Discord Blog, Discord Inc. (consulté le 8 octobre 2019)
  3. a b et c « Discord, la messagerie pour gamers qui inspire Mark Zuckerberg », sur Les Échos, (consulté le 21 mai 2019).
  4. (en) Alex Walker, « The Latest App For Third-Party Voice Chat Just Raised Almost US$20 Million », sur Kotaku Australia, (consulté le 17 mai 2016).
  5. « Appels et discussions de groupe », sur Discord (consulté le 21 mai 2019).
  6. « Paypal, Discord : après les émeutes de Charlottesville, les géants de la tech s’interrogent », sur ZDNet France (consulté le 21 mai 2019).
  7. Megan Farokhmanesh, « White supremacists who used Discord to plan Charlottesville rally may soon lose their anonymity », sur The Verge, (consulté le 21 mai 2019).
  8. « Partage d'écran et appels vidéo », sur Discord (consulté le 21 mai 2019).
  9. a et b « La Boutique Discord et les Jeux Nitro », sur Discord (consulté le 21 mai 2019).
  10. Daniel Destefanis, « Redesigning the Discord Overlay », sur Discord Blog, (consulté le 21 mai 2019).
  11. « Diffuser sa partie de jeu dans un salon vocal Discord ! », sur Discord-France, (consulté le 8 septembre 2019).
  12. (en) Discord, « Go Live and stream a game directly in your server. », sur @discordapp, (consulté le 8 septembre 2019).
  13. (en) Discord, « We just rolled out Go Live to... 100% of you! », sur @discordapp, (consulté le 8 septembre 2019).
  14. « What’s Coming for Nitro », sur Blog DiscordApp, (consulté le 21 septembre 2019)
  15. « Mise en route », sur Discord (consulté le 8 septembre 2019).
  16. « Le mode streamer », sur Discord-France, (consulté le 8 septembre 2019).
  17. « Authentification à deux facteurs », sur Discord (consulté le 8 septembre 2019).
  18. « Correcteur Orthographique de Discord », sur Discord (consulté le 8 septembre 2019).
  19. « Discord Bots », sur discordbots.org (consulté le 8 septembre 2019).
  20. « Comment faire pour inviter un bot sur son serveur Discord ? », sur Discord-France (consulté le 8 septembre 2019).
  21. « Deviens un partenaire Discord - Récompenses et avantages exclusifs », sur Discord (consulté le 8 septembre 2019).
  22. « Discord Nitro évolue », sur Discord-France, (consulté le 8 septembre 2019).
  23. (en) Discord, « Rally your community and unlock sweet server perks with Nitro Server Boosting. », sur @discordapp, (consulté le 8 septembre 2019).
  24. « Booster vos serveurs favoris ! - Server Boosting », sur Discord-France, (consulté le 8 septembre 2019).