Compte Google

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un compte Google (Google Account en anglais) est un compte utilisateur qui permet l'accès à certains services propres à Google, tels que Google Drive, Android, Blogger et Google Groups, mais qui peut également être utilisé sur des sites tiers qui l'acceptent comme moyen d'authentification.

L'identifiant d'un compte Google est généralement l'adresse Gmail associée à ce compte, bien qu'il soit possible d'utiliser une adresse électronique provenant d'un autre service de messagerie[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Un utilisateur doit s'identifier au moyen d'un compte Google pour utiliser certains services gratuits de Google comme Gmail, Google Hangouts, Google Meet et Blogger. D'autres services de Google ne nécessitent pas d’authentification, notamment Google Search, YouTube, Google Books, Google Finance et Google Maps. Toutefois, une authentification permet de débloquer certaines fonctions de ces services comme le téléversement de vidéos dans YouTube et la modification des cartes dans Google Maps.

Les utilisateurs d'un compte Google peuvent se créer un profil Google, afin de configurer leur présentation aux autres utilisateurs des services de Google.

Utilisation par des tiers[modifier | modifier le code]

Un fournisseur d'applications web authentifiées peut déléguer la fonction d'authentification à Google. Lorsqu'un utilisateur tente d'accéder à une telle application web, il est redirigé vers la page de connexion des comptes Google. Il y trouvera une explication de la raison pour laquelle il doit se connecter avec ses identifiants Google. Les données qui sont partagées avec le tiers sont également mentionnées. Une fois l'authentification réussie, l'utilisateur est redirigé vers l'application du tiers avec un jeton l'identifiant comme s'étant connecté via Google.

Blocage de compte[modifier | modifier le code]

Google peut bloquer un compte pour diverses raisons, telles qu'une activité inhabituelle et suspecte[2] ou le fait d'indiquer un âge trop jeune pour posséder un compte Google[3]. Il existe différentes façons de demander le déblocage d'un compte bloqué.

Sécurité[modifier | modifier le code]

Les comptes Google sont très prisés des pirates informatiques qui veulent y accéder pour plusieurs raisons :

  • accéder aux adresses du carnet d'adresses pour vendre ces adresses à des polluposteurs ;
  • balayer les messages enregistrés au moyen de robots pour y trouver des informations confidentielles ;
  • utiliser le compte pour envoyer du pollupostage ;
  • usurper l'identité du propriétaire pour envoyer des messages d'hameçonnage à ses contacts.

Pour contrer les pirates, Google a mis en place diverses protections pour les comptes Google.

Lors de la création du compte Google, l'utilisateur est invité à fournir une adresse électronique de récupération ou un numéro de téléphone afin de récupérer l'accès au compte en cas d'oubli du mot de passe, de blocage par Google à cause d'activités suspectes ou de piratage du compte. Dans certains pays, tels que les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Inde, Google peut également exiger un numéro de téléphone portable pour envoyer un code de validation par SMS ou message vocal lors de la création d'un nouveau compte[4],[5].

Google propose également une option de vérification en deux étapes - pour une sécurité supplémentaire contre le piratage - qui demande un code de validation chaque fois que l'utilisateur se connecte à son compte Google. Le code est soit généré par une application (Google Authenticator ou une application similaire), soit reçu de Google sous la forme d'un SMS, d'un message vocal ou d'un e-mail envoyé à un autre compte[6],[7]. Les dispositifs de confiance peuvent être marqués pour sauter cette authentification de connexion en 2 étapes [8]. Lorsque cette fonction est activée, les logiciels qui ne peuvent pas fournir le code de validation (par exemple les clients IMAP et POP3) doivent utiliser un mot de passe unique de 16 caractères alphanumériques généré par Google au lieu du mot de passe normal de l'utilisateur[9],[10].

Les utilisateurs qui recherchent un niveau de protection encore plus élevé, y compris les utilisateurs dont les comptes pourraient être des cibles attrayantes pour les pirates, comme les célébrités, les hommes politiques, les journalistes, les militants politiques et les personnes fortunées, peuvent adhérer au programme de protection avancée de Google. Ce programme exige que l'utilisateur achète deux clés USB U2F ; ces clés ne sont pas utilisées pour le stockage de données, mais pour la vérification d'identité. Les clés U2F sont utilisées pour fournir une vérification en deux étapes lors de la connexion. La seconde clé sert de clé de secours, au cas où la première serait perdue. Le programme de protection avancée comprend des mesures de sécurité supplémentaires pour protéger le compte de l'utilisateur, telles que des restrictions sur les applications auxquelles l'utilisateur peut donner accès à son compte, et un processus de vérification d'identité plus approfondi pour retrouver l'accès au compte en cas d'oubli du mot de passe[11].

En 2012, un nouveau dispositif de sécurité a été introduit pour protéger les utilisateurs contre les attaques parrainées par un État. Lorsqu'une analyse de Google indique qu'un gouvernement a tenté de compromettre un compte, un avis est affiché avec la mention « Avertissement : nous pensons que des attaquants parrainés par un État peuvent tenter de compromettre votre compte ou votre ordinateur »[12],[13].

Traçage de l'activité et publicités ciblées[modifier | modifier le code]

Le compte Google propose une fonction Mon Activité permettant de visualiser l'historique des activités de l'utilisateur sur les différents logiciels appartenant à Google et de les supprimer[14].

Ces données sont utilisées par Google pour afficher personnalisées en faisant du ciblage comportemental. Il est possible de désactiver la personnalisation des annonces dans les paramètres du compte Google[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Se connecter à un compte Google avec une autre adresse e-mail », sur support.google.com (consulté le )
  2. « Gmail Help Section »
  3. « Google account help page »
  4. « Gmail sign up procedure » [archive du ], LatestCrunch.in, (consulté le )
  5. Google, « I don't have a mobile phone, can I sign up? », (consulté le )
  6. « 2-step verification : How it works » [archive du ], (consulté le )
  7. James Fallows, « Hacked » [archive du ], Atlantic Monthly (consulté le ) : « As email, documents, and almost every aspect of our professional and personal lives moves onto the “cloud”—remote servers we rely on to store, guard, and make available all of our data whenever and from wherever we want them, all the time and into eternity—a brush with disaster reminds the author and his wife just how vulnerable those data can be. A trip to the inner fortress of Gmail, where Google developers recovered six years’ worth of hacked and deleted e‑mail, provides specific advice on protecting and backing up data now—and gives a picture both consoling and unsettling of the vulnerabilities we can all expect to face in the future. »
  8. « More on 2-step verification » [archive du ], (consulté le )
  9. « Please Turn On Two-Factor Authentication », LifeHacker,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  10. « 9 Google Apps Security Secrets For Business » [archive du ], informationweek.com (consulté le )
  11. Gennie Gebhart, « Google's Advanced Protection Program Offers Security Options For High-Risk Users » [archive du ], Electronic Frontier Foundation, (consulté le )
  12. « Google Online Security Blog » [archive du ], Official Gmail Blog (consulté le )
  13. CBC News, « Google to warn users of 'state-sponsored attacks' », Canadian Broadcasting Corporation,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  14. Geoffroy Ondet, « Comment empêcher Google d’enregistrer vos activités en ligne ? », sur 01net.com, (consulté le )
  15. Marc Zaffagni, « Google : comment désactiver la personnalisation des annonces », sur futura-sciences.com, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]