Kaggle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kaggle
logo de Kaggle

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Anthony Goldbloom (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan "The Home of Data Science"
Siège social San Francisco
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Anthony Goldbloom (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Président Max LevchinVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Alphabet Inc.Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Science des donnéesVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Google
(2017–présent)
Site web www.kaggle.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Kaggle est une plateforme web organisant des compétitions en science des données. Sur cette plateforme, les entreprises proposent des problèmes en science des données et offrent un prix aux datalogistes obtenant les meilleures performances. L'entreprise a été fondée en 2010 par Anthony Goldbloom (en)[1].

Fonctionnement des compétitions Kaggle[modifier | modifier le code]

  • L’animateur de la compétition prépare les données ainsi qu'une description du problème. Kaggle propose un service de conseil, encadre le concours et anonymise les données…
  • Les participants expérimentent avec différentes techniques et s'affrontent pour produire le meilleur modèle. Dans la plupart des compétitions, les observations sont notées immédiatement (la note se base sur leur valeur prédictive par rapport à un fichier de solution cachée) qui donne un classement en direct.
  • À la fin de la compétition, l’animateur distribue le lot (argent, proposition de poste) en échange de "a worldwide, perpetual, irrevocable and royalty free license [...] to use the winning Entry", c'est-à-dire le droit d'utiliser gratuitement et sans limite de temps l'algorithme et le logiciel élaborés, de façon "non exclusive sauf indication contraire". [1]


Aux côtés de ses concours publics, l'entreprise propose également des concours privés limités aux meilleurs participants de Kaggle et pour groupes universitaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mathilde Damgé, « Kaggle, le site qui transforme le « big data » en or », Le Monde,‎ (lire en ligne)