Google Doodle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un Google Doodle, ou tout simplement Doodle (de l'anglais doodle, désignant un gribouillage et permettant une paronomase avec « Google »), est une modification particulière et temporaire du logo de Google présentée pendant une journée sur la page d'accueil du moteur de recherche de l'entreprise. Ils sont créés pour célébrer des événements particuliers tels que les fêtes nationales, les anniversaires d'illustres personnages ou d'autres événements comme les Jeux olympiques.

Origines et rôles[modifier | modifier le code]

Premier Google Doodle, dédié au festival Burning Man.

Le premier des Google Doodles fut dessiné en 1998 pour le festival Burning Man : les fondateurs de Google voulaient signaler leur présence à ce festival en intégrant une silhouette en flammes dans le logo de l'époque[1],[2],[3]. La tradition a continué jusqu'à aujourd'hui, avec plus de mille logos réalisés[4].

Les Doodles sont créés pour célébrer des événements particuliers tels que les fêtes nationales, les anniversaires d'illustres personnages ou d'autres événements comme les Jeux olympiques. La conquête de l'espace est un thème particulièrement privilégié[5]. Ils peuvent aussi signaler des événements qui n'étaient pas programmés, comme la publication de l'étude sur Darwinius masillae[6].

Sergueï Brin, cofondateur de Google, dépose le brevet des Google Doodles le en précisant que l'objectif principal de ces logos est la promotion d’une compagnie[7]. Cette utilisation comme outil cybermarketing est confirmée par le Doodle du qui fête l'anniversaire de la naissance de Jules Verne en représentant le sous-marin de Vingt mille lieues sous les mers, Amazon effectuant ce jour-là une promotion du livre[8].

Forme des Doodles[modifier | modifier le code]

Un Doodle apparaît généralement une seule journée mais, plus rarement, des Doodles peuvent former une série sur plusieurs jours de suite. En fonction de la portée de l'événement, les Google Doodles sont visibles soit simultanément dans un grand nombre de pays, soit dans un pays en particulier.

Chaque Doodle porte un lien hypertexte qui mène vers la page de résultats obtenue pour une recherche sur une chaîne de caractères décrivant le sujet célébré. Ceci engendre une curiosité auprès des visiteurs, et entraîne une importante hausse de trafic vers les sites les mieux référencés pour ce motif de recherche. Les webmestres n'en sont cependant pas prévenus, ce qui peut causer un déni de service. Pour y remédier, Google modifie la chaîne de recherche au cours de la journée[9].

Le est créé le premier doodle vidéo pour les 122 ans de la naissance de Charlie Chaplin[10].

Le premier Google Doodle sous forme de jeu vidéo interactif fut en ligne les 21, 22 et . Il s'agissait d'un clone de Pac-Man, célébrant le 30e anniversaire du jeu. Le bouton « J'ai de la chance » était pour l'occasion remplacé par un bouton « Insérer des pièce(s) » permettant de démarrer le jeu (qui pouvait également l'être en attendant quelques secondes après le chargement de la page)[11],[12].

Certains Google Doodles feraient apparaître des triforces cachées[13].

Auteurs[modifier | modifier le code]

La majorité des Doodles ont été réalisés par Dennis Hwang. Le premier qu'il réalisa entièrement fut celui de la fête nationale française en 2000[14]. Quelques Doodles ont été créés par d'autres artistes tels que Scott Adams lors de la semaine spéciale Dilbert du 20 au 24 mai 2002 — quatre logos de Google peu modifiés, en dessous desquels les personnages de Dilbert discutaient des modifications possibles, le logo représentant Dilbert n'apparaissant que le dernier jour.

Réactions[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, Google a essuyé des critiques de la part des conservateurs, pour son choix jugé insuffisamment patriotique dans les événements célébrés. En effet, le , le site a célébré le 50e anniversaire du lancement de Spoutnik par l'Union soviétique, ancien ennemi des États-Unis durant la guerre froide, ainsi que diverses dates que les critiques estiment insignifiantes, mais ne l'a pas fait pour le Memorial Day ou le Veterans Day[5].

Exalead a repris le principe[15]. Le leur logo reprenait les couleurs de Google et un poisson d'avril y était accroché.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Google Doodle » (voir la liste des auteurs).

  1. « Burning Man Festival », sur Google
  2. « Images : le logo Google à travers l'Histoire, de 1998 à 2010 », sur ZDNet.fr,
  3. (en) « Doodle 4 Google », Google.com (consulté le 23 avril 2014)
  4. « Historique des doodles », sur Google
  5. a et b (en) Jim Puzzanghera, « Tweaks send Google critics into orbit », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  6. (en) Lexton Snol, « Google celebrates missing link », sur PC Advisor, 20 mai 2009. Consulté le 26 mai 2009.
  7. Fiche du brevet
  8. Antoine Betbèze, « Les Doodles de Google, c’est aussi du marketing », sur Presse Citron,
  9. (en) David E. Williams, « Google's unknown artist has huge following », CNN, 19 juillet 2006.
  10. Charlie Chaplin Google Doodle
  11. (fr) Agence France-Presse, « Google fête les 30 ans de Pac-Man en laissant jouer sur sa page de recherche », 22 mai 2010.
  12. (en) Marcin Wichary, « Celebrating PAC-MAN’s 30th birthday, sur The Official Google Blog, Blogger, 21 mai 2010.
  13. (fr) faloux, « Les triforces de Google s'officialisent », sur Nintendo-Master.com, 18 juillet 2009.
  14. (en) Dennis Hwang, « Oodles of doodles », sur The Official Google Blog, Blogger, 8 juin 2004.
  15. (fr) « « Logos »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 18 novembre 2014) », sur Exalead.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]