Viber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Viber
Logo

Développeur Viber Media, Inc
Dernière version 6.1
Écrit en Objective-C, Java
Environnement Multiplateforme
Langues Multilingue
Type Messagerie instantanée, VoIP
Licence Propriétaire
Site web http://www.viber.com

Viber (pron. [ˈvaɪbər]) est un logiciel propriétaire pour smartphones, PC et Mac qui permet de passer des appels téléphoniques en utilisant la technique de voix sur IP. Il est développé par la société israélienne Viber Media Inc, rachetée en février 2014 par le groupe japonais Rakuten[1].

Le logiciel est gratuit en 2013 et disponible sur Windows, Mac[2], Linux, iOS[3], Android[4], BlackBerry, Windows Phone, Nokia et Bada.

Caractéristiques du logiciel[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les appels vers les autres utilisateurs du logiciel sont gratuits, et les appels vers les autres numéros sont eux passés par la connexion téléphonique classique du smartphone.

Concurrent de Skype et Hangouts il utilise une technologie propriétaire, mais propose une intégration plus poussée avec le smartphone :

  • récupération automatique de la liste des contacts ;
  • imitation du style d'origine de la fonction téléphone.

Il propose la visioconférence (Bêta). Il permet également d'envoyer des messages textes.

Viber utilise le numéro de téléphone comme identifiant unique comme WhatsApp.

Sécurité[modifier | modifier le code]

Un banc d'essai (focalisé sécurité informatique) réalisé par la Electronic Frontier Foundation n'attribue que deux points sur sept à Viber, ainsi qu'à de nombreuses autres messageries instantanées, tel que Facebook chat, Google Hangouts, ou encore Snapchat, devant Skype et Yahoo! Messenger qui n'en récolte qu'un seul[5].

Évolution[modifier | modifier le code]

En 2017, Rakuten annonce la nomination à la tête de l’entreprise d'un entrepreneur français, Djamel Agaoua qualifié par la presse de serial entrepreneur, il fut entre autre à la tête de plusieurs entreprises, dont Achatpro plateforme de gestion des approvisionnements, revendu en 2004 à la BRED, de B-Process solution de facturation électronique cédée à SAP Ariba en 2011, mais surtout de MobParter spécialisée dans la publicité mobile et cédé au groupe de communication chinois Cheetah Mobile pour la somme de 58 millions de dollars[6], il devient l'un des vice-présidents du groupe chinois chargé de la branche publicité mobile[7] et en supervise pendant deux années les ventes à l'international[6]. Fort de ces expériences et réussites et à la suite de sa nomination comme CEO, le Français lance une première évolution vers la messagerie éphémère (Snapchat) en accentuant la qualité des services à valeurs ajoutés dans la messagerie. La plateforme evolue egalement de plusieurs systemes de service, transfert d'argent sécurisé, messages vocaux ou partage sécurisé de géolocalisation. En 2017, la société dénombre 260 millions d'utilisateurs actifs sur la plateforme[8].

En fin 2017, le nouveau CEO Djamel Agaoua, affiche publiquement les objectifs de la messagerie qu'il associent à ceux du groupe Rakuten. Ceux-ci visent à concurrencer directement les grands marques leader du marché que sont Facebook pour Viber et Amazon pour Rakuten. L'annonce d'un objectif de deux milliards d'utilisateurs pour 2020 est faite à la presse économique israélienne en novembre[9].

Collaboration sportive[modifier | modifier le code]

En 2017, Viber signe un accord de collaboration pour quatre années avec l'Olympique de Marseille, club de football français. L'accord ouvre les possibilités pour le public des supporters en général de visionner des interviews exclusifs, de suivre les résultats et les événement du club et de participer à des rencontres audio (chat). Le groupe Rakuten propriétaire de Viber officialise ainsi sa troisième collaboration avec des équipes sportives de niveau international, après celle du FC Barcelone et l'équipe de basket-ball de la NBA américiane, les Golden State Warriors[10]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le groupe Rakuten rachète Viber, Le Monde, 14 février 2014
  2. http://www.journaldugeek.com/2013/05/08/viber-pc-mac/
  3. (en) http://www.ubergizmo.com/2010/12/free-phone-calls-to-ios-devices-with-viber/.
  4. (en) http://www.phonesreview.co.uk/2011/07/20/viber-app-for-android-released-offers-free-calls-and-texts/.
  5. https://www.eff.org/node/82654
  6. a et b Natahlie Hamou, « Djamel Agaoua, un Français aux commandes de Viber », sur lesechos.fr, (consulté le 27 août 2017).
  7. Romain Gueugneau, « Le chinois Cheetah Mobile s'offre une start-up française pour 58 millions de dollars », sur www.lesechos.fr, (consulté le 9 juillet 2016).
  8. Clément Bohic, « Viber fait du Snapchat pour lancer l’offensive aux États-Unis », sur itespresso.fr, (consulté le 27 août 2017).
  9. (en) Nati Yefet, « Viber taking on the global giants », sur www.globes.co.il, (consulté le 3 décembre 2017).
  10. « L'OM signe un accord avec la messagerie Rakuten Viber », sur laprovence.com, (consulté le 3 décembre 2017) via Arcive.is.

Lien externe[modifier | modifier le code]