Viber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Viber
Description de l'image Rakuten Viber new 2017 logo.png.

Informations
Développé par Viber Media et Rakuten Viber
Dernière version dépend de la plateforme
Écrit en Objective-C, Java
Système d'exploitation IOS, Android et BlackBerry OSVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Multiplateforme
Langues Multilingue
Type Messagerie instantanée, VoIP
Licence Propriétaire
Site web viber.com

Viber (prononciation : /vaɪ.bəɹ/) est un logiciel multiplateforme de messagerie instantanée pour smartphone, tablette et ordinateur qui permet d'échanger par Internet des messages texte et des fichiers, mais également des appels audio et vidéo en utilisant la technologie de la voix sur IP. Développé à l’origine par la société israélienne Viber Media, fondée en 2010, il a été racheté en 2014 par le groupe japonais Rakuten. La société prend alors le nom de Rakuten Viber.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Propriétaire mais gratuit (c’est un freeware), il est disponible sous Windows, MacOS, Linux, iOS et Android[1].

À l’inscription, même sur tablette et ordinateur, l’application demande un numéro de téléphone qui servira d’identifiant unique. Les communications entre utilisateurs inscrits sont gratuites et sécurisées[2] et il est également possible de passer des appels vers les téléphones fixes et mobiles avec des crédits ou des forfaits Viber en utilisant l’option Viber Out[3].

Viber propose aussi les tchats de groupe et offre des autocollants animés[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La société Viber Media a été fondée en 2010 à Tel Aviv (Israël) par Talmon Marco, ancien directeur informatique des Forces de défense israéliennes dans les années 1990[4]. En 2014, elle est rachetée pour 900 millions de dollars par Rakuten, le géant japonais du commerce en ligne[5],[6].

En février 2017, Rakuten annonce la nomination à la tête de l’entreprise d'un entrepreneur français, Djamel Agaoua[7]. Qualifié par la presse de serial entrepreneur[8], il a déjà créé ou participé au développement de plusieurs start-ups : Achatpro, plateforme d'achat virtuelle revendue en 2004 à la BRED, B-Process, une solution de facturation électronique[9] cédée à SAP Ariba en 2011[11] et MobPartner, spécialisée dans la publicité mobile et cédée en 2015[12] au groupe de communication chinois Cheetah Mobile pour la somme de 58 millions de dollars[13],[14]. Chargé de la branche publicité mobile de ce dernier, il en devient l'un des vice-présidents[12] et en supervise pendant deux années les ventes à l'international[13].

Passé à la tête de Viber Media en 2017 et fort de ces réussites, le Français lance une série d’innovations en accentuant la qualité des services à valeur ajoutée : adoption de la messagerie éphémère de type Snapchat qui permet d'envoyer à ses contacts des images et des vidéos qui seront supprimées après leur lecture[15], transfert d'argent sécurisé en partenariat avec Western Union[16] et partage sécurisé de géolocalisation[17].

En juillet de la même année, Viber devient Rakuten Viber[18] et un nouveau logo est introduit[19].

Fin 2017, le nouveau CEO annonce publiquement les objectifs de la messagerie qu'il associe à ceux du groupe Rakuten. Ceux-ci visent à concurrencer directement les grandes marques leader du marché que sont Facebook pour Viber et Amazon pour Rakuten. La société dénombrant à l’époque 260 millions d'utilisateurs actifs sur la plateforme[8], l’annonce d'un objectif de 2 milliards d'utilisateurs pour 2020 est faite à la presse économique israélienne en novembre[18]. Interviewé, Djamel Agaoua précise : « Ma mission est clairement d'arriver à recréer la dynamique entrepreneuriale qui a fait le succès de ce service de messagerie, jusqu'au départ de ses fondateurs consécutif au rachat par Rakuten[14]. »

Sécurité[modifier | modifier le code]

En 2014, un banc d'essai destiné à évaluer le niveau de sécurité des applications de messagerie instantanée réalisé par la Electronic Frontier Foundation n'attribue que deux points sur sept à Viber, ainsi qu'à de nombreuses autres messageries instantanées telles que Facebook chat, Google Hangouts, ou encore Snapchat. Skype et Yahoo! Messenger n'en récoltent qu'un seul[20]. En 2017, l'organisation référente de ce banc d'essai archive celui-ci en le classant obsolète au regard des évolutions positives ou négatives des messageries testées[20].

En 2016, quelques mois après WhatsApp[21], Viber implémente le chiffrement de bout en bout pour les communications dans lesquelles tous les participants utilisent la dernière version de l’application[22],[23] et publie un aperçu de son protocole de cryptage, indiquant qu'il s'agit d'une implémentation personnalisée qui utilise les mêmes concepts que le Signal Protocol[24].

En 2017, le CEO fait le choix de généraliser l'application du règlement général sur la protection des données, y compris aux pays du monde qui n'appliquent pas cette législation particulière à l'Europe, dans le but de garantir une plus grande confidentialité des données personnelles qui transitent pas les serveurs de l'application[25].

Sponsoring[modifier | modifier le code]

En 2017, Rakuten Viber signe un accord de collaboration pour quatre années avec l'Olympique de Marseille, club de football français. L'accord permet à ses supporters de visionner des interviews exclusifs, de suivre les résultats et les événements du club et de participer à des rencontres audio par tchat[26].

Le groupe Rakuten propriétaire de Viber officialise ainsi sa troisième collaboration avec des équipes sportives de niveau international, après celles du FC Barcelone et de l'équipe de basket-ball de la NBA américaine, les Golden State Warriors[27].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)The best free Skype alternative 2018, Mark Wycislik-Wilson, Techradar.com, 13 juillet 2017.
  2. a et b Viber, site officiel.
  3. Appels internationaux, sur Viber.com.
  4. (en)What Is Viber’s Start Up Story?, sur Businessideaslab.com.
  5. (en)Internet Giant Rakuten Acquires Viber For $900M, Catherine Shu, Techcrunch, 14 février 2014.
  6. Le groupe Rakuten rachète Viber, Le Monde, 14 février 2014
  7. (en)Djamel Agaoua, sur Bloomberg.com.
  8. a et b Clément Bohic, « Viber fait du Snapchat pour lancer l’offensive aux États-Unis », sur itespresso.fr, (consulté le 21 avril 2018).
  9. « Directoire », sur lesechos.fr, (consulté le 2 octobre 2010)
  10. « Alexis Renard, nouveau PDG chez Mailjet. », sur frenchweb.fr, (consulté le 2 octobre 2018)
  11. En association avec Alexis Renard.[10]
  12. a et b Romain Gueugneau, « Le chinois Cheetah Mobile s'offre une start-up française pour 58 millions de dollars », sur www.lesechos.fr, (consulté le 21 avril 2018).
  13. a et b Natahlie Hamou, « Djamel Agaoua, un Français aux commandes de Viber », sur lesechos.fr, (consulté le 21 avril 2018).
  14. a et b Viber s'offre un français pour reprendre les rênes, Mac4ever, 2 février 2017.
  15. Viber lance les messages qui s’autodétruisent après quelques secondes, Julien Lausson, Numerama, 3 février 2017.
  16. Western Union et Viber s'associent pour développer le transfert d'argent, Boursier.com, 2 février 2016.
  17. Comment envoyer notre emplacement via Viber, sur Telechargerviber.net.
  18. a et b (en) Nati Yefet, « Viber taking on the global giants », sur www.globes.co.il, (consulté le 21 avril 2018).
  19. (en) « Viber acquires Chatter Commerce, maker of mobile shopping keyboard ShopChat - VentureBeat », sur venturebeat.com (consulté le 21 avril 2018)
  20. a et b https://www.eff.org/node/82654
  21. (en)Viber vs WhatsApp – Which Has the Best Security Features?, Neurogadget, 21 septembre 2016.
  22. (en)Viber adds end-to-end encryption and hidden chats as messaging app privacy wave grows, Ingrid Lunden, Techcrunch, 19 avril 2016
  23. (en)Viber accounts security and encryption sur Viber.com
  24. (en)Viber encryption protocol, sur Viber.com.
  25. Étienne Combier, « Comment Viber veut marcher sur les terres de Messenger et WhatsApp », sur lesechos.fr, (consulté le 2 octobre 2018).
  26. « L'OM signe un accord avec la messagerie Rakuten Viber » [archive du ], sur laprovence.com, (consulté le 21 avril 2018) via Archive.is.
  27. Romain Rigaud, « OM : un partenariat avec Rakuten Viber », sur maxifoot.fr, (consulté le 21 avril 2018)