Gensac-sur-Garonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gensac.

Gensac-sur-Garonne
Gensac-sur-Garonne
Place de la mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Muret
Canton Auterive
Intercommunalité Communauté de communes du Volvestre
Maire
Mandat
Henri Devic
2014-2020
Code postal 31310
Code commune 31219
Démographie
Gentilé Gensacois
Population
municipale
414 hab. (2015 en augmentation de 19,65 % par rapport à 2010)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 13′ 06″ nord, 1° 07′ 54″ est
Altitude Min. 215 m
Max. 380 m
Superficie 10,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Gensac-sur-Garonne

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Gensac-sur-Garonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gensac-sur-Garonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gensac-sur-Garonne
Liens
Site web http://www.mairie-gensac-sur-garonne.fr

Gensac-sur-Garonne est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Gensacois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située dans le Volvestre sur la Garonne, à 60 km au sud de Toulouse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Gensac-sur-Garonne est limitrophe de cinq autres communes.

Carte de la commune de Gensac-sur-Garonne et de ses proches communes.
Communes limitrophes de Gensac-sur-Garonne[1]
Saint-Julien-sur-Garonne Rieux-Volvestre
Cazères Gensac-sur-Garonne[1] Goutevernisse
Saint-Christaud

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la Garonne et son affluent le Volp qui y confluent en limite sud-ouest de la commune.

Géologie[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune de est de 1 014 hectares ; son altitude varie de 215 à 380 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : routes de la Haute-Garonne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

À partir du Moyen Âge, Gensac faisait partie du diocèse de Rieux.

L'intervention dramatique du GIGN à Gensac-sur-Garonne le 19 janvier 2007[modifier | modifier le code]

Le vendredi , peu après 22 h 10, un forcené armé d'un fusil de chasse, retranché dans sa maison depuis la fin de la matinée, a tiré sur les gendarmes du GIGN qui donnaient l'assaut, tuant un gendarme, le major Frédéric Mortier, et en blessant légèrement un autre. Plus tôt, vers 18 h 30, lors de la mise en place du dispositif du GIGN, il avait tiré sur un troisième gendarme, le blessant plus grièvement. L'auteur de ces actes a depuis été interné en hôpital psychiatrique. Le mort est le deuxième membre du GIGN tué en opération depuis la création de l'unité en 1974[3],[4]. Le forcené mis en examen pour « tentative d'homicide volontaire » et « homicide volontaire » a bénéficié d'un non-lieu le , appuyé en particulier sur deux expertises psychiatriques, en raison de son « irresponsabilité pénale ». Trois jours après, il était toujours hospitalisé[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de onze[6],[7].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la septième circonscription de la Haute-Garonne de la communauté de communes du Volvestre et du canton d'Auterive (avant le redécoupage départemental de 2014, Gensac-sur-Garonne faisait partie de l'ex-canton de Rieux-Volvestre).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2004 en cours Henri Devic PS Agriculteur retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2015, la commune comptait 414 habitants[Note 1], en augmentation de 19,65 % par rapport à 2010 (Haute-Garonne : +7,35 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
330355407476489502459488505
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
525556529533510507504457459
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
435434416322344343321284261
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
247238189205249264306346414
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[12] 1975[12] 1982[12] 1990[12] 1999[12] 2006[13] 2009[14] 2013[15]
Rang de la commune dans le département 271 394 353 283 300 296 295 278
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Jumelages[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Gensac-sur-Garonne fait partie de l'académie de Toulouse.

L'éducation est assurée par un regroupement pédagogique intercommunal avec les communes de Saint-Michel et Le Plan, pour les classes de la maternelle au primaire[16].

Culture et festivité[modifier | modifier le code]

Salle des fêtes, fête locale (mi-août), vide grenier, comité des fêtes,

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Le village à un stade de football ainsi qu'une équipe intercommunale avec Le Fousseret, il possède également un cours de tennis. Chasse,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes du Volvestre[17],[18].

Il existe une déchèterie sur la commune de Carbonne en limite de la commune de Peyssies[19].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il existe tois monuments à Genzac-sur-Garonne :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. Deux dépêches de TF1 du 20 janvier 2007 (sur web.archive.org)
  4. Figaro du 24 janvier 2007.
  5. Dépêche AP du 14 mars 2008.
  6. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  7. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031153.html
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  13. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  14. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  15. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  16. http://www.mairie-gensac-sur-garonne.fr/fr/vie-pratique/ecole.html
  17. http://www.cc-volvestre.fr/L-organisation-des-collectes.html
  18. }http://www.mairie-gensac-sur-garonne.fr/fr/environnement/ordures-menageres.html
  19. http://www.cc-volvestre.fr/Les-dechetteries.html

..