François-Charles Ostyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François-Charles Ostyn
Charles Ostyn.jpg

François-Charles Ostyn

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
ArgenteuilVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
François Léopold Charles HosteinsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Arme
Conflit
Condamnation

François Léopold Charles Hosteins, dit Charles Ostyn, né à Paris le de parents belges, et mort à Argenteuil (Seine-et-Oise, aujourd'hui Val-d'Oise) le (à 88 ans), est une personnalité anarchiste de la Commune de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ouvrier tourneur, il est, pendant le siège de Paris par les Allemands (septembre 1870-mars 1871), membre du premier Comité central de la Garde nationale.

Le 26 mars, il est élu au Conseil de la Commune par le XIXe arrondissement ; il siège à la commission des Subsistances puis à celle des Services publics.

Il vote contre la création du Comité de Salut public.

Après la Semaine sanglante, il se réfugie à Suisse et adhère à la Fédération jurassienne de tendance bakouniniste[1].

Il est actif au sein de la « Section de propagande et d’action révolutionnaire socialiste » de Genève, constituée le 8 septembre 1871 sur l’initiative de proscrits français. Il appartint également aux sociétés « L’Égalité » et « La Solidarité ».

En 1873, du 1er au 6 septembre, avec notamment François Dumartheray, il représente la section genevoise « L’Avenir » au sixième congrès de la Fédération jurassienne. Il y déclare : « L'anarchie (discipline volontaire) est un moyen puissant pour arriver au but que nous désirons atteindre : la fraternité humaine »[2]

Il est condamné à mort par contumace en 1873. À son retour, en 1880, il s'établit à Colombes (92), dans une maison aujourd'hui disparue.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arthur Lehning, Œuvres complètes de Bakounine: Michel Bakounine sur la guerre france-allemande et la révolution sociale en France 1870-1871, Archives Bakounine, Institut international d'histoire sociale, Éditions Champ libre, 1979, lire en ligne.
  2. Dictionnaire des anarchistes : Ostyn (de son vrai nom Hosteins François, dit Charles).