Fédération jurassienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’anarchisme
Cet article est une ébauche concernant l’anarchisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dans les années 1870, la Fédération jurassienne était la représentante de l’anarchisme en Suisse. Acquise aux idées libertaires de Mikhaïl Bakounine, elle s’affirme durant une décennie comme la figure de proue de l’Internationale antiautoritaire.

Après l'exclusion de Bakounine et de James Guillaume de l'Association internationale des travailleurs au congrès de La Haye en septembre 1872, elle organise le Congrès de Saint-Imier qui regroupe les fédérations de l'Internationale (italienne, espagnole, française et deux sections américaines) qui refusent de reconnaître la politique menée par le Conseil général de Londres dominé par Karl Marx.

Historique[modifier | modifier le code]

Le pacte de Saint-Imier, acte de naissance de l’Internationale antiautoritaire, fut adopté le dans le cadre d’un congrès extraordinaire convoqué dans l’urgence par la Fédération jurassienne au lendemain du congrès de l’Association internationale des travailleurs (AIT) à La Haye.

Active à l’origine surtout dans le Jura bernois et les Montagnes neuchâteloises, elle tisse peu à peu sa toile et à son apogée, vers 1877, elle compte une trentaine de sections réparties dans les cantons de Berne, Neuchâtel, Bâle, Vaud, Fribourg et Genève.

Ses revendications s’expriment dans les colonnes du Bulletin de la Fédération jurassienne, publié entre 1872 et 1878. La Fédération jurassienne disparaît en 1880, sous le coup de dissensions idéologiques et de la mécanisation de l’industrie horlogère.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Bulletins de la Fédération Jurassienne (1872-1878), lire en ligne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Nouvelle édition en 2012 : Marianne Enckell, La Fédération jurassienne, Entremonde, Genève/Paris, 2012, (ISBN 978-2-940426-16-4), lire en ligne.
  • La Fédération jurassienne et l’Internationale antiautoritaire, Mémoires d'ici, Centre de recherche et de documentation du Jura bernois, texte intégral.
  • Charles Thomann, Le Mouvement anarchiste dans les Montagnes neuchâteloises et le Jura bernois, thèse présentée à la Faculté de Droit de l'Université de Neuchâtel, Imprimerie des Coopératives Réunies, La Chaux-de-Fonds, 1947, texte intégral.
  • Augustin Souchy, Association internationale des travailleurs, Encyclopédie anarchiste initiée par Sébastien Faure, 1925-1934, lire en ligne.

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Membre de la Fédération jurassienne.