Histoire de la Commune de 1871

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Histoire de la Commune de 1871 est un livre historique de Prosper-Olivier Lissagaray. Édité en 1876 à Bruxelles par Henry Kistemaeckers, il traite de la Commune de Paris, des autres Communes de 1871, puis de la « grande mitraille » des communards. Il se fonde sur une enquête approfondie auprès d'anciens communards exilés en Suisse et en Angleterre, sur les documents de l'époque et sur le vécu de l'auteur lui-même.

En 1871, lors de son exil à Bruxelles, Lissagaray écrit Huit journées de mai derrière les barricades, prémices à chaud de l'Histoire de la Commune.

Mais « Lissa » veut s'en remettre à la vérité objective, puisque « celui qui fait au peuple de fausses légendes révolutionnaires, celui qui l’amuse d’histoires chantantes, est aussi criminel que le géographe qui dresserait des cartes menteuses pour les navigateurs »[1].

Il s'informe donc sérieusement de 1871 à 1876 sur la Commune, non plus comme un journaliste mais comme un historien, car « le vainqueur guettera la moindre inexactitude pour nier tout le reste ».

Bien que ce soit un récit historique et une mise à plat des faits contre le rapport mensonger des vainqueurs, c'est un hymne à l'humanité, aux héros, à la liberté et à l'émancipation de la classe travailleuse et des femmes, un hymne à l'égalité.

Mais, c'est aussi le livre qui dérange, même encore aujourd'hui, puisqu'il est à la fois une critique haineuse contre le gouvernement de Versailles et la presse anti-communarde ainsi qu'une critique passionnée contre la gestion stratégique militaire, politique et sociale de la Commune, c'est-à-dire de ses représentants. Ce qui lui a valu d'ailleurs des réticences de la part de certains communards comme Jules Vallès.

Histoire de l'Histoire[modifier | modifier le code]

L'Histoire, aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

  • 1876 : Librairie contemporaine de Henry Kistemaeckers, Bruxelles
  • 1896 : Librairie E. Dentu, Paris (texte augmenté considérablement)
  • 1929 : Librairies du travail, Paris (chapitré et préfacé par Amédée Dunois)
  • 1946 : Édition Rivière, Paris
  • 1966 : Édition de Delphes, Paris
  • 1967 : Édition François Maspero, coll. La petite collection Maspero, Paris (avant-propos de Jean Maitron)
  • 1982 : Édition François Maspero, Paris
  • 1990 : Édition La Découverte, coll. Textes à l'appui, Paris
  • 1996 : Édition La Découverte, Paris
  • 2000 : Édition La Découverte & Syros, Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Première préface de l'histoire de la commune de 1871

Liens externes[modifier | modifier le code]