Chansons de la Commune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Commune de Paris de 1871 a donné naissance à plusieurs chansons, parmi lesquelles on peut en particulier noter :

  • Celles du chansonnier Jean Baptiste Clément, membre de la Commune de Paris, qui prend part aux combats meurtriers de mai 1871.
L'horreur de la répression et des massacres des communards par les versaillais du 21 au 28 mai, lui inspire un poème qu'il intitule La semaine sanglante.
Sa chanson Le Temps des cerises, composée en 1867, prend alors une dimension nouvelle lorsqu'il la dédit, après les combats, à Louise, une ambulancière croisée sur les barricades : les « gouttes de sang » des cerises symbolisant le sacrifice du peuple de Paris.
  • Le dessinateur Eugène Pottier, compagnon de Courbet à la commune écrit en exil les paroles de L'Internationale, en 1871. Mis en musique en 1888, peu après sa mort le 6 novembre 1887, ce chant devient l'hymne du mouvement ouvrier mondial.

Liste[modifier | modifier le code]

Liste de chansons communardes[modifier | modifier le code]

Liste de chansons postérieures[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Le site revoltes.net présente plusieurs dizaines de chansons de la Commune, avec des fichiers .midi et les .mp3 des interprétations par différents artistes.
  • Le site vrevolution.free.fr présente également des documents similaires.