Pierre Vésinier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Vésinier
Pierre Vésinier.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Arme
Conflit

Pierre Vésinier, né à Cluny (Saône-et-Loire) en 1826 et mort à Paris en 1909, est une personnalité de la Commune de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journaliste à Mâcon puis à Paris, il est proscrit après le coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte le 2 décembre 1851. Il s'installe à Genève d'où il est expulsé, puis à Bruxelles et enfin à Londres. Il publie des caricatures contre Napoléon III, l'impératrice Eugénie et le pape Pie IX. En 1867, il est condamné à dix-huit mois de prison par un tribunal belge. En 1864, il adhère à l'Association internationale des travailleurs.

Il revient à Paris après la proclamation de la République le 4 septembre 1870. Pendant le siège de Paris par les Allemands (septembre 1870 - mars 1871), il est élu commandant d'un bataillon de la Garde nationale. Il participe à l'insurrection du 31 octobre 1870 contre la politique du Gouvernement de la Défense nationale. Après la proclamation de la Commune le 26 mars 1871, il lance le journal Paris libre. Aux élections complémentaires du 16 avril 1871, il est élu au Conseil de la Commune par le Ier arrondissement ; il siège à la commission des Services publics et devient directeur du Journal Officiel le 12 mai. Il vote pour la création du Comité de Salut public. Après la Semaine sanglante il se réfugie à Londres. Il publie en 1871 une Histoire de la Commune de Paris, où il règle ses comptes avec ses anciens camarades.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les Amours de Napoléon III, 1863
  • Le Martyr de la liberté des nègres, ou John Brown, le Christ des noirs, 1864
  • La Vie du nouveau César, étude historique. L'écrivain, le publiciste et le réformateur, 1865 Texte en ligne
  • L'Histoire du nouveau César, Louis-Napoléon Bonaparte conspirateur : Strasbourg et Boulogne, 1865 Texte en ligne
  • L'Histoire du nouveau César, Louis-Napoléon Bonaparte représentant et président, 1866
  • Le Mariage d'une espagnole, 1866
  • Mœurs impériales, royales et papales. Le mariage de la cousine de l'Espagnole, 2 vol., 1868
  • Histoire de la Commune de Paris, 1871 Texte en ligne

Sources[modifier | modifier le code]

  • Bernard Noël, Dictionnaire de la Commune, Flammarion, collection Champs, 1978.

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :