Pierre Vésinier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Vésinier, né à Mâcon (Saône-et-Loire) en 1824[2] et mort à Paris en 1902, est une personnalité de la Commune de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journaliste à Mâcon puis à Paris, il est proscrit après le coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte le . Il s'installe à Genève d'où il est expulsé, puis à Bruxelles et enfin à Londres. Il publie des caricatures contre Napoléon III, l'impératrice Eugénie et le pape Pie IX. En 1867, il est condamné à dix-huit mois de prison par un tribunal belge. En 1864, il adhère à l'Association internationale des travailleurs.

Il revient à Paris après la proclamation de la République le . Pendant le siège de Paris par les Allemands ( - ), il est élu commandant d'un bataillon de la Garde nationale. Il participe à l'insurrection du 31 octobre 1870 contre la politique du Gouvernement de la Défense nationale. Après la proclamation de la Commune le , il lance le journal Paris libre. Aux élections complémentaires du , il est élu au Conseil de la Commune par le Ier arrondissement ; il siège à la commission des Services publics et devient directeur du Journal Officiel le . Il vote pour la création du Comité de Salut public. Après la Semaine sanglante il se réfugie à Londres. Il publie en 1871 une Histoire de la Commune de Paris, où il règle ses comptes avec ses anciens camarades.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les Amours de Napoléon III, 1863
  • Le Martyr de la liberté des nègres, ou John Brown, le Christ des noirs, 1864
  • La Vie du nouveau César, étude historique. L'écrivain, le publiciste et le réformateur, 1865 Texte en ligne
  • L'Histoire du nouveau César, Louis-Napoléon Bonaparte conspirateur : Strasbourg et Boulogne, 1865 Texte en ligne
  • L'Histoire du nouveau César, Louis-Napoléon Bonaparte représentant et président, 1866
  • Le Mariage d'une espagnole, 1866
  • Mœurs impériales, royales et papales. Le mariage de la cousine de l'Espagnole, 2 vol., 1868
  • Histoire de la Commune de Paris, 1871 Texte en ligne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://hdl.handle.net/10622/ARCH01557 » (consulté en )
  2. « Visionneuse - Archives de Saône-et-Loire », sur www.archives71.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notices biographiques[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]