Fauteuils d'orchestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fauteuils d'orchestre
Réalisation Danièle Thompson
Scénario Christopher Thompson
Danièle Thompson
Acteurs principaux
Sociétés de production Thelma Films
StudioCanal
TF1 Films Productions
Radis Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Film choral
Durée 106 minutes
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fauteuils d'orchestre est un film français réalisé par Danièle Thompson, sorti en 2006.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Avec le fil rouge d'une jeune serveuse provinciale et autour du théâtre des Champs-Élysées à Paris, plusieurs personnages font basculer leur vie : un riche homme d'affaires liquide sa collection d'art moderne chez Drouot ; une comédienne populaire qui répète au théâtre rêve d'interpréter Simone de Beauvoir ; un pianiste préparant son concert étouffe dans ses conventions ; la concierge part à la retraite

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Références à la musique classique[modifier | modifier le code]

Le pianiste François-René Duchâble a été le conseiller technique pour la musique classique, et l'interprète des parties de piano de la bande originale. Le personnage de Jean-François Lefort exprime dans le film la même attitude que celle de Duchâble à l'égard du monde de la musique classique. Dans le film, Jean-François proclame son aversion pour les contraintes et le formalisme qui règnent dans le milieu de la musique classique et rêve de se produire en concert pour les enfants et les malades. Cette même attitude a été celle de Duchâble lors de déclarations publiques faites aux cours des années précédentes[3],[4],[5].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Les morceaux de musique classique sont interprétés par François-René Duchâble et interprétés et joués à l'écran par l'Orchestre Colonne, dirigé par Laurent Petitgirard, et dont font partie les violonistes Paul Rouger (violon solo), Karen Khochafian, Sylvie Hoppe, le violoncelliste Godefroy Vujicic (violoncelle solo), les altistes Fabrice Leroux, Jean-Philippe Bardon, les bassonnistes Régis Roy, Cécile Ardouin, le hautboïste Gilles Kasic…

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. JP, « Fauteuils d\'orchestre (Avenue Montaigne) (2006)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 14 janvier 2017)
  2. « LUMIERE : Film: Fauteuils d'orchestre », sur lumiere.obs.coe.int (consulté le 14 janvier 2017)
  3. (en) « Pianist 'goes out with a bang' », BBC News,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Adam Sage, « Top pianist to go out with grand gesture », The Times, London,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Terence Blacker, « The diversion of an exploding piano in a recital », The Independent,‎ (lire en ligne)
  6. « LUMIERE : Film: Fauteuils d'orchestre », sur lumiere.obs.coe.int (consulté le 11 février 2017)
  7. Anne-Charlotte de Langhe et Aude Vernuccio, « Le cinoche à la trace », in Le Figaroscope, semaine du mercredi 10 au 16 avril 2013, page 6.
  8. Fabrice Levasseur, « L2TC.com - Lieux de Tournage Cinématographique », sur www.l2tc.com (consulté le 11 février 2017)