Stéphane Foenkinos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foenkinos.
Stéphane Foenkinos av1er du film Jalouse au Gaumont Wilson le 21 octobre 2017

Stéphane Foenkinos (né le 27 octobre 1969 à Paris) est un directeur de casting, réalisateur et scénariste français. Il est le frère de l'écrivain David Foenkinos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur d'anglais de formation, il devient directeur de casting dès 1997 à la suite d'une rencontre avec Jacques Doillon. Depuis il a travaillé sur plus de 70 longs métrages avec entre autres, André Téchiné, Benoît Jacquot, Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, François Ozon, Coline Serreau ou encore Valérie Lemercier, Ilan Duran Cohen, Anne Fontaine, Jean-Paul Salomé, Danièle Thompson, Florent Emilio Siri, Jeanne Labrune...

Il touche également à l'international avec Peter Greenaway, Florian Henckel von Donnersmarck, Woody Allen (Midnight in Paris et Magic in the Moonlight ), Terrence Malick, Robert Zemeckis, plusieurs James Bond ( notamment Meurs un autre jour 2002, Casino Royale 2006) et Harry Potter (La Coupe de Feu 2005).

Au gré des films, il lui arrive de faire occasionnellement l'acteur et tient des petits rôles de vétérinaire, infirmier, coiffeur, styliste, valet, contrôleur de train ou serveur.

Attiré lui aussi par les mots, Stéphane écrit des sketches et une biographie (Sylvie Joly), écrit et met en scène (spectacle sur Judy Garland) et scénarise pour la télévision (Vénus et Apollon 2009, Hard 2011,Fais pas ci, fais pas ça 2014[1]).

Auteur associé au CDN d'Orléans, il propose avec Arthur Nauzyciel des soirées Improbables, où de grands comédiens[réf. nécessaire] lisent des textes décalés. Ont ainsi participé depuis 2010: Karin Viard, Ariane Ascaride, Françoise Fabian, Anne Brochet, Pascal Greggory, Aure Atika, Amira Casar...

Encouragés par Jacques Doillon à travailler ensemble, les frères Foenkinos écrivent et réalisent le court métrage Une histoire de pieds[2] (2005), primé à de nombreuses reprises. En 2011, ils adaptent le roman à succès de David La Délicatesse, pour le long métrage éponyme, parcours sentimental accidenté d'une jeune femme en quête de renaissance avec Audrey Tautou et François Damiens. Le film rencontre son public en France et sort dans plus de 35 pays, entrant dans le top 15 des succès à l'étranger en 2012/2013.

Début 2017, ils débutent le tournage de leur deuxième long, un scénario original intitulée, Jalouse avec Karin Viard dans le rôle-titre.

À la suite d’un clip pour le chanteur québécois Pierre Lapointe, il lui confie le rôle principal de sa Trilogie du Canard, courts-métrages situés entre Paris et Montréal aux côtés de Monia Chokri et de la chanteuse Emilie Simon. À la suite du bel accueil rencontré[réf. nécessaire], il décide d’embarquer ses personnages de la Trilogie  pour un long métrage intitulé : Geneviève, actuellement en développement.

Avec la cinéaste Stéphanie Murat et la scénariste Raphaëlle Desplechin, il s'est prêté au jeu du modèle en incarnant 55 écrivaines, pour une exposition photo présentée à la Galerie Dupin en 2011. Elle a été suivie d'une autre exposition rendant cette fois-ci hommage aux femmes politiques en juin 2015, inaugurée par François Hollande.

Il anime régulièrement des tables rondes et ateliers dédiés aux séries pendant le Festival du Film Américain de Deauville.

En 2013, il est membre du jury du premier Festival du film canadien de Dieppe.

En 2014, il est membre du jury de la première édition du Festival 7ème Lune à Rennes.

En 2015, il préside le jury de la deuxième édition du Festival 7ème Lune à Rennes.

Engagements politiques[modifier | modifier le code]

En mars 2017, il cosigne l'appel des psychanalystes contre Marine Le Pen publié dans Médiapart qui décrit le Front national comme un avatar du « courant contre-révolutionnaire » qui fut au pouvoir « sous l’Occupation nazie ». Celui-ci menacerait « l’état de droit », « la liberté d’opinion et celle de la presse »[3],[4].

Nominations[modifier | modifier le code]

Pour le film La Délicatesse (2011), coréalisé avec son frère David, il a été nommé plusieurs fois :

  • aux 37e César du cinéma en 2012 : 2 nominations :
    • César du meilleur premier film
    • César de la Meilleure adaptation
  • au Festival du film de Sarlat 2011 (édition n° 20) : 3 nominations :
    • Prix du Public - Prix de la Ville de Sarlat
    • Prix du Jury Jeune TPS Star - Prix du Conseil Général de Dordogne
    • Prix des Lycéens - Prix du Conseil Régional d'Aquitaine[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Directeur de casting[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Les liens externes doivent être des sites de référence dans le domaine du sujet. Il est souhaitable — si cela présente un intérêt — de citer ces liens comme source et de les enlever du corps de l'article ou de la section « Liens externes ».