Studios de Boulogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Studios de Billancourt.
Studios de Boulogne
Localisation avenue Jean-Baptiste-Clément
Boulogne-Billancourt
Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 50′ 30″ nord, 2° 13′ 50″ est
Inauguration 1941
Nombre de plateaux
(stages)
4
Propriétaire Vivendi

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Studios de Boulogne

Les Studios de Boulogne est un ensemble de studios de tournage installés à Boulogne-Billancourt, entre l'avenue Jean-Baptiste-Clément et la rue de Silly.

Les Studios[modifier | modifier le code]

Les Studios de Boulogne ont été fondés en 1941 par le producteur et réalisateur Léo Joannon, avec l'acteur Jean Brochard et le frère de celui-ci Marcel Brochard, industriel nantais, qui en deviendra directeur général[1].

En 1948, les studios s'agrandissent et occupent les deux côtés de la rue de Silly. Lors de leur plus grande extension, ils sont dotés de huit plateaux, dont plusieurs aux normes américaines, couvrant au total 12 000 m2.

Dans les années 1950 et 1960, les studios de Boulogne accueillent régulièrement des tournages de films américains se déroulant en France, entre autres Ariane de Billy Wilder, Les Racines du ciel de John Huston, Paris Blues de Martin Ritt, Le Jour le plus long de Darryl F. Zanuck, Charade de Stanley Donen, etc.

Au total, ce sont 343 longs métrages qui y ont été tournés avant leur transformation en 1990.

Rachetés par la SFP, Les Studios de Boulogne ont été rénovés en 1999. Ils sont équipés de quatre plateaux allant de 150 à 1 000 m2. Revendus en septembre 2015 au groupe Vivendi[2], le site historique où ont été tournés de nombreux films du cinéma français prend le nom, en juin 2016, de Canal Factory.

Le , les studios de Boulogne sont également utilisés pour le débat Royal-Sarkozy de l'entre deux tours de l'élection présidentielle.

Principaux films tournés dans les studios de Boulogne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roger Boussinot, L'Encyclopédie du cinéma, entrée « Studios de Boulogne », Bordas, 1980.
  2. « Vivendi acquiert les Studios de Boulogne », lemonde.fr, 11 septembre 2015.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]