Famille de Poitiers-Valentinois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Famille de Poitiers)

Famille de Poitiers-Valentinois
Image illustrative de l’article Famille de Poitiers-Valentinois
Armes de la famille.

Blasonnement D'azur à six besans d'argent posés 3, 2 et 1, au chef d'or.[1],[2]
Pays ou province d’origine Drapeau du Dauphiné Dauphiné

La famille de Poitiers ou de Poitiers-Valentinois est une famille noble du Valentinois, c'est-à-dire le pays de Valence (actuel département de la Drôme) qui peut faire remonter ses origines à Aymar de Poitiers, mort vers 1135.

Cette famille de Poitiers n'a aucun lien avec la maison poitevine des comtes de Poitiers[3] ; dans leur cas, « Poitiers » renvoie probablement à un lieudit Peytieux[4] (Castrum de Pictavis), situé à Châteauneuf-de-Bordette, près de Nyons et Mirabel).

Le membre le plus illustre de cette famille est Diane de Poitiers (1500-1566), favorite du roi Henri II ; le père de Diane, Jean de Poitiers, compromis dans la trahison du connétable de Bourbon en 1523 a été condamné à mort, puis gracié par François Ier.

De Guillaume Ier à Aymar V[modifier | modifier le code]

Descendance d'Aymar V de Poitiers[modifier | modifier le code]

Aymar V fit son testament en 1339, et laissa :

Aymar VI de Poitiers, dit le Gros, comte de Valentinois et de Diois, seigneur de Taulignan et de Saint-Vallier, fils de Louis Ier, mourut en 1374 (ou 1376) sans enfant de son union avec Alix Roger de Beaufort, dite Alix la Major, nièce du pape Clément VI et sœur de Grégoire XI ; le titre comtal passe alors à Louis II de Poitiers, fils d'Aymaret.

Louis II de Poitiers-Valentinois (1354-1419), comte de Valentinois et de Diois, fils d'Aymaret, marié à Cécile Roger de Beaufort († 1410), puis à Guillemette de Gruyère en 1417, reste sans postérité légitime à sa mort. Par son testament du 22 juin 1419, il fait du futur Charles VII de France son héritier universel, à charge que ses comtés de Valentinois et de Diois resteront unis au Dauphiné de Viennois et tenu dans les mêmes dispositions que la donation du Viennois au dauphin Charles V de France, duc de Normandie, en 1349[5].

Charles de Poitiers-Saint-Vallier (1330-1410), le père de :

Héraldique[modifier | modifier le code]

Les Poitiers portent : D'azur à six besans d'argent posés 3, 2 et 1, au chef d'or.[1],[2].

Des variantes ou brisures sont également connues.

  • branche de Lancelot : brisur de deux bâtons peris en sautoir.[1]
  • Poitiers de Rye d'Anglure, derniers membres de cette famille :

Parti, au 1 d'azur à six besants d'argent, au chef d'or ; au 2 d'azur à l‘aigle éployée et couronnée d'or.[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c p. 534 (lire en ligne).
  2. a b c d et e Henri Jougla de Morenas, continué par Raoul de Warren, Grand armorial de France (vol.5), t. 7, Paris, Société du Grand armorial de France, 1934-1952 (lire en ligne [PDF]), p. 316.
  3. Ivan Cloulas, Diane de Poitiers, Paris, Fayard, 1997, p. 11.
  4. Marie-Pierre Etienne, Châteaux médiévaux dans les Baronnies, Chapitre 1
  5. a et b Louis Moréri, Grand Dictionnaire historique, t. 8, p. 421.
  6. Albin Mazon fait remarquer dans une Notice sur la baronnie de La Voulte (Revue du Vivarais, juin 1897) qu'il n'y a plus aucun texte citant Aymar II après 1239, mais qu'Aymar III ne se dit comte de Valentinois que dans un acte de 1250. Philippa de Fay a épousé en secondes noces Bernard de Solignac.
  7. Informations généalogiques relatives à Flotte Bérenger de Royans, Foundation for Medieval Genealogy.
  8. Pierre Duparc, Le comté de Genève, (IXe-XVe siècles), t. XXXIX, Genève, Société d’histoire et d’archéologie de Genève, coll. « Mémoires et documents » (réimpr. 1978) (1re éd. 1955), 621 p. (lire en ligne), p. 189.
  9. Informations généalogiques relatives à Anne de Poitiers-Valentinois, Foundation for Medieval Genealogy
  10. Raoul Busquet, « Un autre gouverneur oublié : Charles de Poitiers, seigneur de Saint-Vallier (1437-1439) », Mémoires de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Marseille,‎ 1937-1938, p. 415-422 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François-Alexandre Aubert de la Chenaye-Desbois, Dictionnaire généalogique, héraldique, chronologique et historique, tome 3, p. 43-45, chez Duchesne, Paris, 1757 (lire en ligne)
  • Gustave de Rivoire de La Bâtie, Armorial de Dauphiné : contenant les armoiries figurées de toutes les familles nobles et notables de cette province, accompagnées de notices généalogiques complétant les nobiliaires de Chorier et de Guy Allard, Lyon, Imprimerie Louis Perrin (réimpr. 1969 (Allier, Grenoble)) (1re éd. 1867), 821 p. (lire en ligne), p. 534-

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]