Liste des évêques de Viviers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Diocèse de Viviers.

La liste des évêques de Viviers recense les noms des évêques qui se sont succédé à la tête du diocèse d'Alba Helviorum au IVe siècle et Ve siècle puis du diocèse de Viviers, en Ardèche.

Le diocèse de Viviers[modifier | modifier le code]

Carte du diocèse de Viviers en 1781

Le siège épiscopal a initialement été fondé à Alba au IVe siècle. Cette cité romaine était la capitale des Helviens. Lorsque la ville fut dévastée, au VIe siècle, le siège fut transféré à Viviers. Le siège de Viviers fut supprimé le 29 novembre 1801. Le territoire du diocèse (ou évêché) est alors placé sous l'autorité de l'évêque de Mende. Le siège est cependant rétabli le 6 octobre 1822 avec un diocèse correspondant au département de l'Ardèche, très semblable à l'ancien Vivarais.

Liste des évêques de Viviers[modifier | modifier le code]

Sont évêques :

Évêques siégeant à Alba Helviorum[modifier | modifier le code]

  • Januarius
  • Septimius
  • Maspicianus
  • Melanius Ier
  • vers 407-vers 411 : Avolus[1]
  • vers 411-vers 431 : Auxonius

Remarque : Le transfert du siège de l'évêché d'Alba Helviorum (Alba-la-Romaine) à Viviers est probablement réalisé vers 475 par l'évêque Promotus d'après Yves Esquieu[2].

Évêques siégeant à Viviers[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Son existence est toutefois mise en doute par Yves Esquieu
  2. Yves Esquieu, La cathédrale Saint-Vincent de Viviers, pp. 317-331, dans Congrès archéologique de France. 150e session. Moyenne vallée du Rhône. 1992, Société française d'archéologie, Paris, 1995
  3. Charles-Antoine de la Garde de Chambonas, évêque et comte de Viviers, prince de Donzère et de Châteauneuf du Rosne (Châteauneuf-du-Rhône), baron de Largentière, seigneur des villes du Bourg (aujourd'hui Bourg-Saint-Andéol) et Villeneuve-de-Berg, abbé commendataire de l'abbaye de Mazan, conseiller du roy en ses conseils (Sandret, Revue nobiliaire, héraldique et biographique, VI, p. 35-36)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Grande Encyclopédie, inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts - volume trente-et-unième, pages 1077 et 1078 - Paris (1885-1902).
  • Abbé Rouchier, Histoire religieuse, civile et politique du Vivarais, volume 1, Paris, 1861 Google Livres
  • La fiche du diocèse, sur le site catholic-hierarchy.org
  • Claude de Vic, Joseph Vaissete, Ernest Roschach, Histoire générale de Languedoc avec des notes et les pièces justificatives, tome 4, p. 412-418, Édouard Privat libraire-éditeur, Toulouse, 1872 (lire en ligne)
  • (la) Jean-Barthélemy Hauréau, Gallia Christiana, t. 16, Paris, , 472 p. (lire en ligne)
  • Louis Duchesne, Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule, tome 1, Provinces du Sud-Est, p. 235-239, Albert Fontemoing éditeur, Paris, 1907 (lire en ligne)
  • Auguste Roche, Armorial généalogique et bibliographique des évêques de Viviers, 2 tomes (394 pages et 460 pages), 1894, republiés par éditions La Bouquinerie, Valence, 2004

Articles connexes[modifier | modifier le code]