Guigues IV d'Albon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guigues IV et Guigues.
Guigues IV d'Albon par Alexandre Debelle (1805-1897).

Guigues IV d'Albon, dit Dauphin mort à La Buissière en 1142, fut comte d'Albon de 1133 à 1142.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était fils de Guigues III d'Albon et de Mathilde

Ce comte est le premier à porter le surnom de Dauphin (Guigo Delphinus), et ceci dès 1110, soit vingt trois ans avant de régner. Les fiefs du comte d'Albon et du comte de Savoie s'enchevêtraient et aucune frontière ne pouvait être tracée. Certains fiefs du comte de Savoie Amédée III comme Rives, Voiron et Saint-Laurent-du-Pont étaient trop près de Grenoble pour ne pas être jugés sensibles par Guigues.

Il suffit qu'Amédée exerce quelques pressions sur les terres dauphinoises limitrophes en 1140, notamment par le renforcement de la position stratégique de Montmélian — la cité et sa forteresse —[1],[2], pour que le comte d'Albon lève son ost et marche contre le comte de Savoie en Grésivaudan, même si ce dernier était le beau-frère de Guigues, car il avait épousé sa sœur Mahaud[3]. Il met le siège devant le château de Montmélian mais est surpris par une contre-attaque de l'armée d'Amédée de Savoie et il est mortellement blessé[2]. Il est transporté au château de La Buissière où il meurt 3 jours plus tard, dans les bras de son épouse.

Famille[modifier | modifier le code]

Il avait épousé Marguerite, fille d'Étienne, comte Palatin de Bourgogne, nièce du pape Calixte II, et il avait eu trois enfants:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Demotz, Le comté de Savoie du XIe au XVe siècle : Pouvoir, château et État au Moyen Âge, Genève, Slatkine,‎ , 496 p. (ISBN 2-05101-676-3), p. 24.
  2. a et b Edmond Brocard, Les châteaux de Savoie, Yens-sur-Morges, Éditions Cabédita, coll. « Sites et Villages »,‎ , 328 p. (ISBN 978-2-88295-142-7), p. 185-190.
  3. André Palluel-Guillard, « La Maison de Savoie », sur le site des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - Sabaudia.org (consulté le 29 avril 2015), dont la fiche « Amédée III » page 10

Source[modifier | modifier le code]