Delamain et Cie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delamain.

Delamain et Cie
logo de Delamain et Cie

Création 1763
Dates clés 1824

04-01-1930 immatriculation sté actuelle

Fondateurs James Delamain
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Jarnac
Drapeau de France France
Direction Etienne Bizot Président
Actionnaires Bollinger
Activité Cognac
Effectif 17 en 2017
Numéro Siren 905620274
Site web http://www.delamain-cognac.com

Chiffre d’affaires 4 millions d'euros en 2017
Résultat net 316 k€ en 2017

La Maison Delamain, est une des plus anciennes maison de cognac, spécialisée dans l'élevage et le vieillissement de cognac de très haute qualité[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cognac vieillissant en chai

James Delamain (1738-1800) est issu d'une famille huguenote qui avait émigré en Irlande. Il revient à Jarnac en 1759, pour fonder avec son beau-père Jean-Isaac Ranson la maison Ranson & Delamain. Jean-Isaac Ranson était alors le propriétaire d'une maison de négoce exportatrice dont la fondation remonte à la création de l'eau-de-vie en Charente[2].

Les chais et la avec distillerie, situés au bord du fleuve à deux pas de l'église Saint Pierre, sont reconstruits aux XVIIIe et XIXe siècles, en partie sur des caves voûtées du XIVe siècle et en partie sur l'emplacement de l'ancien temple protestant[3]. Le bureau est construit en 1740 (date portée) pour un notaire. Les propriétaires sont, de 1763 à 1817, Ranson et Delamain, et, à partir de 1824, Paul Roullet et Henri Delamain.

La maison Roullet et Delamain sût se créer des débouchés en Angleterre et dans toute l'Europe du Nord.

En 1920, la famille Delamain devient seule propriétaire des Cognacs Delamain.

Elle est renommée Delamain & Cie en 1956.

En 2017, la Société Jacques Bollinger, propriétaire du champagne Bollinger, devient majoritaire dans le capital de Delamain & Cie[4].

Le Produit[modifier | modifier le code]

Le stock est constitué de ses propres produits de distillation et par l'achat de vieilles eaux-de-vie. La Maison Delamain est spécialisée dans les assemblages de très vieux cognacs exclusivement issus de la Grande Champagne[5], un micro-terroir de la Charente reconnu comme le meilleur cru du Cognac.

Le cognac est élevé dans de vieux fûts de chêne de 350L, avec une durée de vieillissement supérieur aux pratiques courantes. Aucun fût neuf n'est toléré, afin d'éviter la formation de tannin.[6]

L'assemblage de Cognacs se fait en respectant des âges similaires, la réduction très progressivement avec des "faibles" à 15 degré, et non de l'eau comme malheureusement trop souvent dans le Cognac habituel. Même les bouteilles sont rincées au cognac.

La maison Delamain commercialise des produits de haute qualité :

Pale & Dry XO : élégant et racé, voir la note de dégustation

Vesper XO : plus classique et ambré, voir la note de dégustation

Très Vénérable : noblesse d'un très long vieillissement, voir la note de dégustation

Extras : très âgé, au flacon exceptionnel voir la note de dégustation

Millésimés[7] : très rare dans la profession, de caractère voir la note de dégustation

En revanche, elle est une des rares maisons à ne pas produire de cognacs VS et VSOP, de moindres qualités.

La Famille Delamain[modifier | modifier le code]

La Grande Champagne, premier cru du Cognac

La Maison Delamain est encore aujourd'hui une vénérable entreprise familiale. Deux cousins descendants de James Delamain maintiennent l'esprit de la maison, Un esprit particulier, alliant le spirituel au spiritueux : morale humaniste, goût pour hérudiction et ouverture sur l'internationale ont élevé au cours des siècles des caractères originaux dans la société Charentaise.

Parmi les scientifiques et poètes, on compte notamment Jacques Delamain, grand ornithologue et prix Prix Montyon 1929 de l'Académie Française avec Pourquoi les oiseaux chantent, Maurice Delamain Prix Saintour 1969 de l'Académie avec Plaidoyer pour les mots et Robert Delamain, auteur d'une Histoire du Cognac, œuvre de référence sur le sujet tant pour les historiens que pour les amoureux du cognac[8].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jarnac à travers les âges, Delamain Robert, Paris, 1925.
  • Histoire du Cognac, Robert Delamain, Éditions Stock, 1935, 130 p.[9] Monographie de référence sur le cognac : histoire, origine du commerce charentais, la distillation, progrès du commerce au xixe siècle, hiérarchie des terroirs, classements par crus, marques, lois, etc.
  • Le livre du Cognac. Trois siècles d'histoire, Sepulchre, Bruno, Paris, 1983.

Site officiel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Présentation de la maison Delamain
  2. « Ville de Jarnac » L’Histoire de la Cité », sur www.ville-de-jarnac.fr (consulté le 22 septembre 2016)
  3. « Ville de Jarnac » Le patrimoine de Jarnac », sur www.ville-de-jarnac.fr (consulté le 22 septembre 2016)
  4. Jonathan Guérin, « Charente : les cognacs Delamain rachetés par le groupe SJB », 12 janvier 2017.
  5. BNIC - Bureau National Interprofessionel du Cognac, « Cognac.fr - Tout sur le Cognac », sur www.bnic.fr (consulté le 22 septembre 2016)
  6. n141.com, « Delamain Cognac - Jarnac (France) », sur www.delamain-cognac.fr (consulté le 23 septembre 2016)
  7. BNIC - Bureau National Interprofessionel du Cognac, « Cognac.fr - Tout sur le Cognac », sur www.bnic.fr (consulté le 22 septembre 2016)
  8. W.ingwersen, « Delamain | Cognac Wiki for the best VS, VSOP and XO Cognacs reviews », sur cognacwiki.com (consulté le 23 septembre 2016)
  9. Robert (1879-1949) Auteur du texte Delamain, Histoire du cognac / Robert Delamain ; préface de Gaston Chérau,... ; hors-texte de Geo Maresté, (lire en ligne)