Biron (Charente-Maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Biron.
Biron
L'église romane de Biron
L'église romane de Biron
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Jonzac
Canton Pons
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Pons
Maire
Mandat
Cathia Seguin-Gallot
2014-2020
Code postal 17800
Code commune 17047
Démographie
Gentilé Bironnais
Population
municipale
219 hab. (2014en diminution de -8.37 % par rapport à 2009)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 34′ 14″ nord, 0° 28′ 39″ ouest
Altitude Min. 15 m – Max. 81 m
Superficie 8,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Biron

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Biron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Biron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Biron

Biron est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime en région Nouvelle-Aquitaine. Ses habitants sont appelés les Bironnais et les Bironnaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Biron
Bougneau Échebrune
Pons Biron
Avy Chadenac

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Francis Boucheron SE  
2014 en cours Cathia Seguin-Gallot   Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Région[modifier | modifier le code]

À la suite de la mise en application de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, la commune appartient depuis le à la région Nouvelle-Aquitaine, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 219 habitants, en diminution de -8,37 % par rapport à 2009 (Charente-Maritime : 3,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
399 427 407 434 477 471 427 462 451
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
451 461 447 415 409 356 357 321 334
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
297 293 318 274 289 275 269 231 206
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
225 219 208 190 249 233 234 223 219
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (27,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (28,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,1 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 13,9 %, 15 à 29 ans = 14,8 %, 30 à 44 ans = 14,8 %, 45 à 59 ans = 26,2 %, plus de 60 ans = 30,4 %) ;
  • 47,9 % de femmes (0 à 14 ans = 21,4 %, 15 à 29 ans = 8,9 %, 30 à 44 ans = 17,9 %, 45 à 59 ans = 26,8 %, plus de 60 ans = 25 %).
Pyramide des âges à Biron en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
11,5 
75 à 89 ans
10,7 
18,9 
60 à 74 ans
14,3 
26,2 
45 à 59 ans
26,8 
14,8 
30 à 44 ans
17,9 
14,8 
15 à 29 ans
8,9 
13,9 
0 à 14 ans
21,4 
Pyramide des âges du département de la Charente-Maritime en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,5 
8,6 
75 à 89 ans
11,9 
16,4 
60 à 74 ans
17,1 
21,3 
45 à 59 ans
21,1 
19,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,8 
15 à 29 ans
14,7 
17,3 
0 à 14 ans
15,1 

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Cognac Roland Boutrand.

La viticulture est une ressource économique importante. Biron est située en Petite Champagne, dans la zone d'appellation d'origine contrôlée du cognac[8].

Certains producteurs vendent cognac, pineau des Charentes et vin de pays à la propriété.

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Eutrope[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Eutrope.
Article détaillé : Église Saint-Eutrope de Biron.

Cet édifice a été construit en trois phases, aux XIIe, XVe et XVIe siècles[9]. Sa façade est romane, tout comme le clocher octogonal et la nef, qui a depuis perdu ses voûtes en berceau. Le chœur, de style gothique, est voûté sur croisées d'ogives. L'église a été fortifiée, et présente encore des archères en croix[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. « Évolution et structure de la population à Biron en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 septembre 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population de la Charente-Maritime en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 septembre 2010)
  8. [PDF] Union générale des viticulteurs pour l'AOC Cognac, « Liste des communes par circonscriptions », (consulté le 5 décembre 2015)
  9. base mérimée
  10. L'architecture gothique en Saintonge et en Aunis, Yves Blomme, éditions Bordessoules, (ISBN 2-903504-33-4)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :