Michel Portal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michel et Portal.
Michel Portal
Description de cette image, également commentée ci-après
Michel Portal en concert à Dortmund en 2010
Informations générales
Naissance (83 ans)
Bayonne
Genre musical Jazz, musique classique
Instruments clarinette, saxophone, bandonéon

Michel Portal[1] est un compositeur et musicien français, né le [2] à Bayonne (France).

Particulièrement éclectique, son domaine de prédilection est d'être saxophoniste, clarinettiste de jazz, il lui arrive parfois de sortir un bandonéon. Mais il est également interprète de musique classique : Mozart, Brahms, Berg, Boulez, Stockhausen, Berio, Kagel... et compositeur, notamment de bandes originales de films et téléfilms, comme Le Retour de Martin Guerre. L'album Cinema's regroupe quelques-unes de ses compositions.

Il joue fréquemment avec le pianiste franco-serbe Bojan Z, l'accordéoniste Richard Galliano, le batteur Daniel Humair, le batteur et pianiste Bernard Lubat, ou les contrebassistes Beb Guérin et Henri Texier, ainsi que le pianiste franco-américain Jacky Terrasson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Portal et Bernard Lubat au Paris Jazz Festival en 2002.

Michel Portal commence sa carrière dans la musique classique avant de s'orienter vers le jazz[réf. souhaitée]. Il est à l'origine avec quelques autres du mouvement Free en France[réf. souhaitée]. Il crée le « Michel Portal Unit » qui accueille les musiciens européens et américains privilégiant l'improvisation libre[réf. souhaitée].

Il obtient les premiers prix suivants :

Récompenses[modifier | modifier le code]

Pour des musiques de film
Autres

Hommage[modifier | modifier le code]

Le 9 février 2019, la ville de Bayonne rebaptise en sa présence le Théâtre municipal ou il a fait ses débuts à l'âge de 10 ans, en Théâtre Michel Portal[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Michel Portal au saxophone soprano lors du Paris Jazz Festival en 2004

Enregistrements classiques[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire, tous les titres cités ci-dessous sont des téléfilms.

  • 1979 : Le Grand inquisiteur
    • L'Homme sandwich
  • 1980 : La Sourde oreille
  • 1981 : Droit de réponse (émission)
    • Le Cheval-vapeur
    • La Ville noire
  • 1983 : Le Jardinier récalcitrant
    • L'Île bleue
    • Fou comme l'oiseau
  • 1984 : L'Aide-mémoire
    • L' Ennemi public no 2
  • 1985 : Shangaï Skipper
  • 1987 : Bonne chance monsieur Pic !
    • Un nouveau dans la ville (épisode de la sérié télévisée L'Heure Simenon)
  • 1989 : Bouvard et Pécuchet
    • Le Train de Vienne
    • Une table pour six
    • Marie-Antoinette, reine d'un seul amour
    • À corps et à cris
  • 1990 : Le Diable en ville (épisode de la sérié télévisée Les Dossiers de l'inspecteur Lavardin)
    • Peintures de guerre
    • Le Diable au corps
    • L'Ami Giono : Onorato
    • L'Ami Giono : Ivan Ivanovitch Kossiakoff
    • Une table pour six (épisode de la sérié télévisée V comme vengeance)
    • Alcyon
  • 1992 : Mes coquins
    • La Peur
  • 1993 : Pour demain
  • 1995 : Un orage immobile
    • Capitaine Cyrano
  • 1996 : Pêcheur d'Islande
    • L'Enfant sage
    • Histoire d'hommes
  • 1997 : Mélanie
  • 1998 : Mes enfants étrangers
  • 1998 L'Inventaire
  • 1998 Les Brumes de Manchester
  • 1998 De gré ou de force
  • 2000 : La Laïque
    • La Dette
  • 2002 : L'Ami de Patagonie
    • À cause d'un garçon
    • L'Enfant des lumières (mini-série)
    • Sous bonne garde
  • 2003 : Un fils de notre temps
  • 2005 : Éliane
  • 2006 : Les Aventuriers des mers du Sud
  • 2010 : Les Mensonges

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. notice BnF no FRBNF13898616
  2. Archimed, « Médiathèque de la Cité de la musique, Paris », sur mediatheque.cite-musique.fr (consulté le 18 mai 2017)
  3. Bruno Pfeiffer, « Portal, l'homme qui écrit la musique en public », sur jazz.blogs.liberation.fr, (consulté le 9 février 2019).
  4. Robert Latxague, « Bayonne: Michel Portal, le Théâtre en son nom », sur Jazz Magazine, (consulté le 9 février 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

L'aventure de Michel Portal avec le free jazz est décrite dans :

  • Vincent Cotro, Chants libres - Le Free Jazz en France, 1960-1975, éd. Outre-Mesure, 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]