Comédie de Saint-Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Comédie de Saint-Étienne
Type Théâtre
Lieu Saint-Étienne
Coordonnées 45° 27′ 06″ nord, 4° 23′ 30″ est
Inauguration 1947, 2017
Nb. de salles 2
Capacité 1000
Statut juridique Centre dramatique national
Structure-mère Centre dramatique national
Direction Arnaud Meunier
Site web http://www.lacomedie.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Comédie de Saint-Étienne

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Comédie de Saint-Étienne

Géolocalisation sur la carte : Saint-Étienne

(Voir situation sur carte : Saint-Étienne)
Comédie de Saint-Étienne

La Comédie de Saint-Étienne est un théâtre fondé à Saint-Étienne en 1947, sous l’impulsion de Jeanne Laurent et Jean Dasté, et devenu l’un des tout premiers Centres dramatiques nationaux de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine grenobloise[modifier | modifier le code]

Les "comédiens de Grenoble" ont été crées dans le cadre d'une Maison de la culture par des hommes de la résistance[1].. La troupe,, subventionnée par l’État, joue à partir de 1945.

lmplantation à Saint-Etienne[modifier | modifier le code]

C'est un groupement d'associations et groupements divers de Saint-Étienne qui conduit à la volonté de toucher le public populaire. La compagnie est le point de départ du second centre dramatique national français[1].

L'évolution[modifier | modifier le code]

Par la volonté de Daniel Benoin, La Comédie se dote en 1982 de l’École de la Comédie de Saint-Étienne, qui dispense sur trois ans une formation de comédien.

La Comédie de Saint-Étienne est pourvue de deux salles de spectacle :

  • la Salle Jean Dasté (700 places)
  • La Stéphanoise (300 places)

En septembre 2017, La Comédie inaugure son nouveau bâtiment installé sur le quartier créatif Manufacture Plaine-Achille, Place Jean Dasté à Saint-Étienne.

Directeurs[modifier | modifier le code]

Les collaborateurs: 1947-1970[modifier | modifier le code]

Les comédiens du départ[modifier | modifier le code]

Jean Champion, Hubert Deschamps, Musy Hafner, Gaston Joly, René-Louis Lafforgue, Jacques Lecoq, René Lesage, Guy Nave, engagés à Grenoble en 1945, constituèrent la troupe de base de la comédie de Saint-Étienne à sa fondation à l'automne 1947.

Metteurs en scène[modifier | modifier le code]

Les douze premières années, René Lesage et Jean Dasté firent la plupart des mises en scène, Marie-Hélène Dasté réalisant toutefois les mises en scène des nô japonais. André Clavel réalisa Amal ou la lettre du roi de Rabindranath Tagore, et John Blatchley, avec Jean Dasté, Le Cercle de craie caucasien de Bertolt Brecht. Ensuite après 1958, de nouveau John Blatchley, puis Philippe Dauchez, Michel Dubois, Armand Gatti, Jacques Lecoq, Roland Monod, Chattie Salaman, Edmond Tamiz, Pierre Vial, Antoine Vitez firent la mise en scène d'un ou de plusieurs spectacles.

Les décors[modifier | modifier le code]

On fit appel aux peintres : Jean Bazaine, Jean Le Moal, Georges Tautel, Raoul Ubac ; aux décorateurs André Acquart, Puck Delporte, Jean-Paul Ollagnon, Raymonde Delpy, Roland Forgues, Abd-el-Kader Farrah, Huguette Gaspar, Brigitte Jagu, Madeleine Louys, Jean-Baptiste Manessier, Hubert Montloup, René Moulaert, Michel Raffaëlli.

Musique de scène[modifier | modifier le code]

Après le départ de René-Louis Lafforgue comédien et compositeur, André Ross composa les musiques de scène. Il adapta en particulier celle du Cercle de craie caucasien. Maurice Fleuret composa les chœurs du Miracle de Notre-Dame ; André Chamoux prit en main la partie musicale durant les dernières années.

Premiers régisseurs, chefs constructeurs[modifier | modifier le code]

Dans l'ordre de leur arrivée : Lucien Brahem, Raymond Dedieu, Bernard Floriet, Jean Dujardin, Olivier Panhuys qui ont eu pour collaborateurs des tapissiers, des forgerons, des menuisiers, des électriciens, des spécialistes du son. Parmi ceux-ci, sont restés plusieurs années: Jean Bastie, Louis Baud, Robert Bleton, Gérard Charvelin, Francis Charvelin, Gérard Edelmeyer, Gabriel Fayolle, Carlo Gizzarelli, Antonio Haro, Llopes Garcia, Robert Maridet, Denis Poy.

Directeurs de scène[modifier | modifier le code]

Christian Damman, Michel Durand, Jean Lauberty, Jean-Michel Yung.

Accessoiristes[modifier | modifier le code]

Colette Araud, Michel Aubert, Valérie Aubert, Puck Delporte. Cyrille Dives et Pierre Mestre firent les masques dans Le cercle de craie caucasien.

Costumières[modifier | modifier le code]

Elysabeth Bazaretti, Geneviève Brahem, Marthe Doux, Marie-Louise Gauthier, Georgette Lopez, Viviane Rembly, Jeanne Robert, Marie-Louise Sabot.

Relation avec les public[modifier | modifier le code]

Jeannine Beylot, Roger Boutefeu, Jacqueline Busset, Dominique Dubreuil, Michel Lesnoff, Jean-Jacques Manneval, Alain Rais, Gérard Zeidman. Alain Rais après un travail très efficace à la comédie de Saint-Étienne, fonda la Compagnie des spectacles de l'étang de Berre en 1962.

Administrateurs[modifier | modifier le code]

Noël Badol, Marc Buisson, Raymond Dedieu, Lucien Fortier, Bernard Gaillard, Émile Herlic, Jean-Louis Maubant, Roger Rocca. Andrée Mattenet, comptable, entra à la comédie en 1949 et y travailla jusqu'en 1987. Secrétaires qui restèrent plusieurs années: Jamila Abdalah, Jacqueline Chedal, Paula Jacques, Adrienne Monnet, Marie-Louise Raffard, Jacqueline Ravat, Marie-Françoise Richard, Danielle Signoret, Suzanne Thivier.

Source[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean Dasté, « La comédie de Saint-Etienne », La Loire, la revue géographique et industrielle de France,‎ , p. 157

Liens externes[modifier | modifier le code]