André Messager

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André Charles Prosper Messager, né à Montluçon le et mort dans le 17e arrondissement de Paris le , est un compositeur et chef d'orchestre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se forme à l'école Niedermeyer auprès d'Eugène Gigout, de Gabriel Fauré et de Camille Saint-Saëns pour la composition, Adam Laussel pour le piano, et Clément Loret pour l'orgue, puis il travaille avec Saint-Saëns. Fauré lui proposa un poste d'organiste du chœur de Saint-Sulpice. Sa carrière de chef d'orchestre débute aux Folies-Bergères, puis il dirige l'orchestre du Théâtre Eden en 1880 à Bruxelles. Il devint organiste à Saint-Paul-et-Saint-Louis en 1881 et à Sainte-Marie des Batignolles de 1882 à 1884.En 1882, il voyage à Bayreuth en compagnie de Fauré. En 1898, lorsqu'Albert Carré devient directeur de l'Opéra-Comique, Messager sera nommé chef d'orchestre et y restera jusqu'en 1903. En 1900, il y crée Louise de Gustave Charpentier et en 1902, Pelléas et Mélisande que Claude Debussy lui a dédié. De 1901 à 1907, il dirige le Grand Opera Syndicate au Covent Garden de Londres. Du au , il est codirecteur de l'Opéra de Paris avec Leimistin Broussan. A partir de 1905, il est second chef d'orchestre des Concerts Lamoureux. Il dirige la Société des Concerts du Conservatoire de 1908 à 1919, orchestre avec lequel il fait une tournée aux États-Unis en 1918 avec au cours de laquelle il donne des concerts dans cinquante villes. Il fait aussi une tournée en Argentine. Il est élu en 1926 à la Ve section (composition musicale) de l'Académie des beaux-arts, où il succède à Émile Paladilhe. Il est enterré au cimetière de Passy. Sa seconde épouse est décédée en 1938.

Il est l'un des membres d'honneur de la Société Nationale des Beaux Arts en 1913[1].

Il compose principalement pour le théâtre en écrivant des musiques de ballets (Les Deux Pigeons, 1886, donné à l'Opéra Garnier), des opérettes et des opéras. Outre ses nombreuses œuvres lyriques, il a composé, avec Gabriel Fauré, la Messe des pêcheurs de Villerville, ainsi que Souvenirs de Bayreuth sur des thèmes de Richard Wagner. Certaines de ses œuvres orchestrales sont une réussite, comme sa Symphonie qui reçoit la médaille d'or de la Société des compositeurs et est créée aux Concerts Colonne le 20 janvier 1878.

Œuvres lyriques[modifier | modifier le code]

Ballets[modifier | modifier le code]

Œuvres orchestrales[modifier | modifier le code]

  • Symphonie (1875)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Souvenir de Bayreuth pour piano à 4 mains, en collaboration avec Gabriel Fauré. Jean-Philippe Collard & Bruno Rigutto. Dans coffret 2 CD Musique pour piano de Fauré, EMI 1983
  • Anthologie d'extraits d'opérettes : Véronique, La Fauvette du Temple, François les bas bleus…. Artistes et chefs divers. 1 CD Forlane, dates d'enregistrements diverses
  • "Véronique et les autres", pots-pourris sur les musiques des œuvres lyriques. Sorties d'Artistes (ensemble instrumental). 1 CD Verres Luisants 2003
  • Symphonie en la, de 1875. Orchestre symphonique du Mans dirigé par José-André Gendille ; complément : César Franck. 1 CD Skarbo 1992
  • François les bas-bleus, opéra-comique de Bernicat, achevé par Messager en 1880. Clément, Lafaye… Chœurs & Orchestre Lyrique de la RTF dirigés par Marcel Cariven. 2 CD Gaîté Lyrique 1962 (avec Les Dragons de l'Impératrice)
  • Scaramouche, ballet, Orchestre Symphonique de Toulon, dirigé par Guillaume Tourniaire. 1 CD Timpani 2018
  • Les Deux Pigeons, ballet en 2 actes. Orchestra of the Welsh National Opera, dirigé par Richard Bonynge. 1 CD Decca 1991
  • Les Deux Pigeons, ballet en 2 actes par l'Orchestre symphonique de Bournemouth dirigé par John Lanchbery (1983) + Isoline, extraits de la musique de ballet, par l'Orchestre de Paris dirigé par Jean-Pierre Jacquillat (1968). 2 CD EMI
  • Isoline, conte de fée de 1888. Micheau, Solistes, Chœurs et Orchestre Radio-Lyrique dirigés par Louis Beydts. 2 CD INA 1947
  • La Basoche, opéra-comique de 1890. Maurane, Sautereau, Chœurs et Orchestre Radio-Lyrique dirigés par Tony Aubin. 2 CD Gaîté Lyrique 1960
  • Véronique, opéra-comique de 1898. Mesplé, Dens, Concerts Lamoureux dirigés par Jean-Claude Hartemann. 2 CD EMI 1969
  • Les Dragons de l'Impératrice, extraits de l'opéra-comique de 1905. Clément, Linval, Chœurs et Orchestre Radio-Lyrique dirigés par Roger Ellis. 2 CD Gaîté Lyrique 1959 (avec *François les bas-bleus)
  • Fortunio, comédie lyrique de 1907 d'après Musset. Alliot-Lugaz, Dran, Opéra de Lyon dirigés par John Eliot Gardiner. 2 CD Erato 1987
  • Monsieur Beaucaire, opérette romantique en 3 actes de 1919/1925. Clément, Dachary, Chœurs et Orchestre Radio-Lyrique dirigés par Jules Gressier. 2 CD Gaîté Lyrique 1958
  • L'Amour masqué, opérette de 1923. Raynal, Marais, orchestre non précisé, dirigés par Raymond Legrand. 1 CD Gaîté Lyrique, année d'enregistrement non précisée
  • Passionnément, opérette de 1926 ; complément : Les P'tites Michu, extraits de l'opérette de 1897. Maurane, Collart, Chœurs et Orchestre Radio-Lyrique, dirigés par Jean-Paul Kreder et Roger Ellis. 2 CD Gaîté Lyrique 1964 & 1958
  • Coup de roulis, opérette en 3 actes de 1929. Dachary, Collart, Rey, Chœurs et Orchestre Lyrique de l'ORTF, dirigés par Marcel Cariven. 2 CD Gaîté Lyrique 1963

Hommages[modifier | modifier le code]

De nombreuses rues et places en France portent son nom comme :

mais aussi à l'étranger comme :

Des bâtiments publics portent également son nom comme :

Des monuments à André Messager se trouvent :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul-Arnaud Herissey, Catalogue de la Société Nationale des Beaux-Arts
  2. « La Basoche : opéra-comique en trois actes », sur Bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris (consulté le 27 février 2018)
  3. « Les P'tites Michu : opérette en trois actes », sur Bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris (consulté le 27 février 2018)
  4. « Monsieur Beaucaire : opérette romantique en 3 actes d'après la nouvelle de Booth Tarkington », sur Bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris (consulté le 28 février 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]