Serpe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Différents types de serpes traditionnelles en vente sur un marché en Italie.
Serpe de conception moderne, manipulable à une ou deux mains, à double tranchant dont celui au dos est en forme de scie, utilisée en bushcraft.

Une serpe est un outil agricole et forestier polyvalent, à lame épaisse et large, et au tranchant long et courbé à son extrémité, traditionnellement utilisée pour la coupe du bois dans l'ensemble des zones tempérées d'Europe et d'Asie. Elle est ou a été surtout utilisée pour le recépage des arbres dans les taillis (aussi appelés de ce fait bois de serpe), l'émondage, le trognage, l'élagage des branches de petites et moyennes sections, la taille du bois, la taille de la vigne, le débroussaillage, voire pour fendre des bûches. Elle ne doit pas être confondue avec la faucille qui n'est pas un outil de coupe du bois mais un outil de moisson.

La serpe est habituellement munie d'un manche court, utilisable à une ou deux mains selon sa longueur, mais il existe aussi des modèles à manche long. Ces derniers, appelés brush hook, brush axe ou encore slasher en anglais, sont davantage répandus en Amérique du Nord. Sa lame recourbée peut être à simple ou à double tranchant. Dans ce dernier cas le second tranchant peut être lisse ou former une scie. Elle existe aussi sous la forme d'un outil de poche beaucoup plus petit : la serpette (ou gousotte), pliante ou non, employée essentiellement pour la taille de très petite section ou les coupes de précision dans le domaine horticole et viticole.

Comme de nombreux outils agricoles, la serpe a été réutilisée comme arme blanche et a notamment donné naissance à l'anicroche et à la guisarme.

Diversité locale[modifier | modifier le code]

Autrefois, chaque région, parfois chaque ville ou village, possédait sa propre forme de lame ; ainsi, dans un catalogue des années 1930, la taillanderie Talabot proposait des gabarits pour plus de 3000 formes de lames (le catalogue n'en montre que 200).

Bien qu'en français le terme serpe évoque généralement un outil dont l'extrémité de la lame est recourbée, cette règle n'est pas absolue, et de nombreux modèles de serpes ont un tranchant presque droit, voire recourbé vers l'arrière. Cette diversité des formes est liée aux usages variés qui ont été fait des serpes au travers des âges, des climats et des professions, menant à des spécialisations. A cette diversité des formes correspondait une diversité des mots pour les désigner. On trouve le terme de courbet comme synonyme de la serpe [1]. D'autres régionalismes incluent: gouaye, gouet, fooussoun, poudet[2], bezouilh,...

On trouve des outils assimilables à la serpe dans la plupart des pays d'Europe, et des noms pour les accompagner: billhook, furze hook, broom hook en anglais; roncola, pennato et manaresso en italien; Gertel, Hippe en allemand; podón, tajamata, corvilo en espagnol; foice, roçadoira en portugais, etc... Mais aussi dans des pays colonisés par des pays européens (notamment en Afrique et en Amérique du Sud), mais surtout en Asie, où la diversité des formes et des usages est aussi importante qu'en Europe. La constante reste d'être un outil robuste, à lame plate et relativement longue, adapté à la coupe du bois (ou du bambou, en Asie).

La différence entre une serpe et une faucille utilisée pour la moisson est liée à leurs utilisations. Toutes deux à lames courbes, la serpe a généralement une lame plus large et plus épaisse et une courbure uniquement sur l'extrémité, tandis que la faucille a une lame plus fine et une forme plus arrondie, presque circulaire.

Outils dérivés[modifier | modifier le code]

Utilisation viticole[modifier | modifier le code]

Serpette servant à vendanger.

La serpe a longtemps été l'outil privilégié pour la taille de la vigne. Connue dès l'époque romaine, son utilisation a peu évolué, malgré la variété dans les formes de lame. La lame, allongée et fortement courbée, est souvent assez large et peut être munie d'une hache au taillant concave (serpe à talon). La coupe est assez nette, ce qui permet au cep de cicatriser rapidement : c'est l'avantage que la serpe peut conserver sur le sécateur, apparu dès le XVIIIe siècle, mal affûté celui-ci peut écraser le bois et le fendre, laissant plus de surface pour d'éventuelles contaminations.

Une serpette est une petite serpe et en diffère simplement par la taille de sa lame. Elles sont utilisées pour la vendange.

Utilisation militaire[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • On retrouve notamment la serpe comme outil agricole dans les albums de la série de bande dessinée Astérix, dont le deuxième album s'intitule « La Serpe d'or ». En effet, selon Pline l'Ancien, les druides l'utilisaient pour cueillir le gui. Toutefois, dans l'album le dessinateur représente une faucille et non une serpe.
  • On retrouve aussi la serpe comme arme d'attaque et de défense pour Sly Cooper, le héros de la série de jeu vidéo Sly.
  • Dans l'épisode 10 du manga Hunter × Hunter (2011), Togari utilise des serpes lors de son duel contre Hisoka.
  • Le triple homicide pour lequel le futur écrivain Georges Arnaud avait été inculpé sous l'Occupation avait été effectué à coups de serpe, en témoignent notamment les récits romanesques sur l'affaire : La Serpe de Philippe Jaenada et La Serpe rouge de Nan Aurousseau et Jean-François Miniac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Définition de COURBET », sur CNRTL.fr (consulté le ).
  2. Frédéric,. Impr. Sobook), Lou tresor dóu felibrige : dictionnaire provençal-français. Tome IV, Pim-Z, vol. 4, Éditions des Régionalismes, impr. 2015 (ISBN 978-2-8240-0554-6 et 2-8240-0554-8, OCLC 944880201, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]