Indépendance du Kosovo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Reconnaissance internationale du Kosovo :
  • //// Kosovo
  • //// États reconnaissant formellement l'indépendance du Kosovo
  • //// États prévoyant de reconnaître formellement le Kosovo
  • //// États ayant exprimé leur neutralité ou ayant reporté la reconnaissance du Kosovo
  • //// États s'étant déclarés préoccupés par une déclaration d'indépendance unilatérale
  • //// États ayant déclaré ne pas reconnaître l'indépendance du Kosovo
  • //// États n'ayant pas exprimé de position
(mis à jour le 13 août 2016)

L’indépendance du Kosovo a été proclamée unilatéralement le lors d’une session extraordinaire du parlement des institutions provisoires du Kosovo qui déclarait cet État indépendant de la Serbie, cette dernière s'y opposant farouchement. L'indépendance est toujours contestée par Belgrade et divise la communauté internationale.

Situation antérieure[modifier | modifier le code]

La Serbie a perdu le contrôle sur sa province sud du Kosovo-Métochie en 1999, pendant l'intervention de l'Otan.

Après la fin de la guerre du Kosovo en 1999, le Conseil de sécurité des Nations unies adopte la résolution 1244 afin de placer le Kosovo sous administration provisoire de l’ONU.

En 2005, à New-York, la Suisse prononce un discours en faveur de l'indépendance du pays devant le Conseil de sécurité des Nations unies. C'est le premier pays au monde[1] à promouvoir l'indépendance du pays.

En février 2007, Martti Ahtisaari, désigné envoyé spécial de l'ONU par Kofi Annan pour négocier avec les Albanais et les Serbes sur la question du statut, propose de donner l’indépendance au Kosovo sous supervision internationale. Le Conseil de Sécurité des Nations unies n’approuva pas le rapport d’Ahtisaari en raison du veto de la Russie, mais ce rapport est repris par les institutions provisoires du Kosovo qui s’en servent pour déclarer leur indépendance.

Situation postérieure[modifier | modifier le code]

Alors que l'indépendance du Kosovo est reconnue par la majorité des pays de l'Occident (notamment les Etats Unis et leurs alliés de l'OTAN), la Russie apporte un soutien à la Serbie qui parvient à demander à la Cour internationale de justice (CIJ), par l’ONU, si la proclamation d’indépendance est un acte légal ou non.

Le Kosovo a déclaré unilatéralement son indépendance en 2008 mais reste serbe en droit international (résolution 1244 de l'ONU).

Le 22 juillet 2010, la Cour internationale de justice déclare qu'elle « est d’avis que l'adoption de la déclaration d’indépendance du Kosovo le 17 février 2008 n’a pas violé le droit international » sans reconnaître la qualité d’État du territoire[2].

Lors d'une réunion du Groupe d'orientation sur le Kosovo (ISG) le , il est annoncé que le Kosovo accédera à « la pleine souveraineté » en septembre 2012[3].

Selon Le Monde diplomatique en 2012, quatre années après la déclaration d'indépendance, « la reconnaissance de cet État ne fait toujours pas l’objet du moindre consensus »[4].

Début novembre 2015, 92 États ont voté pour la demande d'adhésion du Kosovo à l'UNESCO et 50 contre, soit un chiffre inférieur aux deux tiers nécessaires pour valider l'adhésion du pays à cette organisation, bien qu'il soit reconnu par 111 pays. Serbie et Russie ont combattu cette perspective d'adhésion car étant opposés au contrôle de quatre sites de l'Église orthodoxe serbe classés au patrimoine mondial de l'humanité par ce pays majoritairement musulman[5].

Réactions des personnalités politiques en Europe[modifier | modifier le code]

Si la plupart des gouvernements soutiennent l'indépendance du Kosovo, de nombreuses voix discordantes critiquent ce précédent juridique et historique. Ainsi, pour l'ancien ministre français Jean-Pierre Chevènement, la reconnaissance du Kosovo « est une triple faute » : faute contre l'histoire, le pays n'ayant jamais été indépendant, faute contre le droit, la guerre déclenchée en 1999 par l'Otan ayant ignoré les principes du droit international, et faute contre l'Europe unie[6].

Liste des pays reconnaissant le Kosovo[modifier | modifier le code]

En date du 25 mars 2019, 105 des 193 États membres des Nations unies ont reconnu le Kosovo[7].

Afrique[modifier | modifier le code]

29 pays d'Afrique sur 54 reconnaissent formellement le Kosovo en tant que pays indépendant : le Bénin, le Burkina Faso, les Comores, la Côte d'Ivoire, Djibouti, l'Égypte, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Lesotho, le Liberia, la Libye, le Madagascar[8], le Malawi, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, l'Ouganda, la République centrafricaine, São Tomé-et-Principe, le Sénégal, le Sierra Leone, la Somalie, le Swaziland, la Tanzanie, le Tchad et le Togo.

De plus, le Botswana a annoncé qu'il prévoyait de reconnaître le Kosovo prochainement[Quand ?].

Amérique[modifier | modifier le code]

17 pays d'Amérique sur 35 reconnaissent formellement le Kosovo en tant que pays indépendant : Antigua-et-Barbuda, le Belize, le Canada, la Colombie, le Costa Rica, la Dominique, les États-Unis, Grenade, le Guyana, Haïti, le Honduras, le Panama, le Pérou, la République dominicaine, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie et le Salvador.

Asie[modifier | modifier le code]

Seuls 20 pays d'Asie sur 49 reconnaissent formellement le Kosovo en tant que pays indépendant : l'Afghanistan, l'Arabie saoudite, le Bahreïn, le Bangladesh, Brunei, la Corée du Sud, les Émirats arabes unis, le Japon, la Jordanie, le Koweït, la Malaisie, les Maldives, Oman, le Pakistan, le Qatar, Singapour, la Thaïlande, le Timor oriental, la Turquie et le Yémen.

Cependant, le Bhoutan a indiqué[Quand ?] qu'il pourrait reconnaître le Kosovo dans un futur proche.

De plus, bien qu'il ne soit pas reconnu par l'Organisation des Nations unies, Taïwan reconnaît le Kosovo.

Europe[modifier | modifier le code]

33 pays d'Europe sur 44 reconnaissent formellement le Kosovo en tant que pays indépendant : l'Albanie, l'Allemagne, Andorre, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, le Danemark, l'Estonie, la Finlande, la France, la Hongrie, l'Irlande, l'Islande, l'Italie, la Lettonie, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, la Macédoine, Malte, Monaco, le Monténégro, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, le Royaume-Uni, Saint-Marin, la Slovénie, la Suède et la Suisse.

  • En mars 2014, un représentant du bureau grec au Kosovo a déclaré que dans l'avenir la Grèce pourrait reconnaître le Kosovo, avec l'accord de la Serbie, dans l'intérêt d'une stabilisation régionale.

Océanie[modifier | modifier le code]

L'intégralité des 16 pays d'Océanie reconnait le Kosovo comme un pays indépendant : l'Australie, les Fidji, les Îles Cook, les Îles Marshall, les Île Salomon, les Kiribati, la Micronésie, Nauru, Niue, la Nouvelle-Zélande, les Palaos, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Samoa, les Tonga, les Tuvalu et le Vanuatu.

Galerie de cartes par continent[modifier | modifier le code]

États qui ont révoqué leur reconnaissance du Kosovo[modifier | modifier le code]

A la suite d'une campagne diplomatique débutée en octobre 2017 par le ministre des Affaires étrangères de Serbie, Ivica Dacic, douze États sont revenus sur leur décision de reconnaissance du Kosovo :

  • le Suriname, qui avait reconnu l'indépendance du Kosovo[9], a révoqué sa reconnaissance le 27 octobre 2017. Il est devenu le premier pays à être revenu sur sa décision, ne reconnaissant plus la déclaration d'indépendance unilatérale du Kosovo et la jugeant illégale[10],[11],[12],[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Stéphane Bussard, « Le Kosovo honore Micheline Calmy-Rey », sur leTemps.ch, Le Temps, (consulté le 4 août 2017)
  2. « Conformité au droit international de la déclaration unilatérale d’indépendance relative au Kosovo - Avis consultatif - La Cour dit que la déclaration d’indépendance du Kosovo adoptée le 17 février 2008 n’a pas violé le droit international » [PDF], sur icj-cij.org, Cour internationale de justice,
  3. « Kosovo : bientôt la pleine souveraineté », sur leFigaro.fr, Le Figaro,
  4. Jean-Arnault Dérens, « Kosovo : l’illusion de la souveraineté », sur monde-diplomatique.fr, Le Monde diplomatique,
  5. Guillaume Descours, « Unesco : l'adhésion du Kosovo rejetée à trois voix près », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 10 novembre 2015)
  6. « La reconnaissance du Kosovo, c'est une triple faute », sur leFigaro.fr, Le Figaro,
  7. (en) « Who Recognized Kosova? The Kosovar people thank you - Who Recognized Kosovo and Who Recognizes Kosovo », sur KosovoThanksYou.com (consulté le 12 février 2017)
  8. (sq) « Madagaskari e njeh shtetin e Kosovës - Telegrafi » [« Madagascar reconnaît l'État du Kosovo »], Telegrafi, (consulté le 25 novembre 2017)
  9. [1]
  10. (sh) « Суринам повукао признање Косова » [« Le Suriname a révoqué sa reconnaissance du Kosovo »], sur rts.rs, RTS, Radio televizija Srbije (Radio-télévision de Serbie),‎
  11. (en) Ray Chickrie, « Suriname revokes Kosovo recognition on heels of Russia visit » [« Le Suriname révoque la reconnaissance du Kosovo après la visite de la Russie »], sur wp.caribbeannewsnow.com, Caribbean News Now,
  12. (en) « South American country revokes recognition of Kosovo - FM », sur b92.net, B92
  13. (en) « Serbia’s gratitude for Suriname’s decision to revoke recognition of the unilaterally declared independence of Kosovo » [« Remerciements de la Serbie à l'égard de la décision du Suriname de révoquer la reconnaissance de l'indépendance déclarée unilatéralement du Kosovo »], sur mfa.gov.rs, Ministère des affaires étrangères de la république de Serbie,
  14. (sr) « Dačić: Burundi povukao priznanje, krhka nezavisnost Kosova » [« Dačić: Le Burundi retire sa reconnaissance et la fragile indépendance du Kosovo »], N1, (consulté le 17 février 2018)
  15. a b c d e f et g (sh) Tanjug, « Grenade retirer sa reconnaissance au Kosovo »,
  16. (sr) Lana Gedošević, « Pet zemalja je povuklo priznanje Kosova, ali nije sve išlo » [« Cinq pays ont retiré la reconnaissance du Kosovo, mais ce n'est pas tout »], sur Blic.rs, (consulté le 4 novembre 2018)
  17. a et b (hr) « Još desetak država moglo bi povući odluku o priznanju Kosova » [« Dix autres États pourraient retirer la décision de reconnaissance du Kosovo »], Večernji list, (consulté le 4 novembre 2018)
  18. a et b « La Grenade, neuvième pays à révoquer sa reconnaissance du Kosovo », sur fr.sputniknews.com, Sputnik (consulté le 6 novembre 2018)
  19. (sr) Milenko Pešić, « Kruni se priznanje Kosova », Politika Online, (consulté le 4 novembre 2018)
  20. (hr) Alan Srčnik, « Dačić najavio da bi još desetak država moglo povući odluku o priznanju Kosova » [« Dačić a annoncé qu'une douzaine d'autres pays pourraient annuler la décision de reconnaissance du Kosovo »], sur nacionalniportal.hr, Nacionalni Portal, (consulté le 4 novembre 2018)
  21. « Reconnaissance du Kosovo : la Papouasie-Nouvelle-Guinée fait marche arrière », sur fr.sputniknews.com, Sputnik (consulté le 6 novembre 2018)
  22. (sr) « Dačić: Unija Komora povukla priznanje nezavisnosti Kosova » [« Dačić : L'Union des Comores a retiré la reconnaissance de l'indépendance du Kosovo »], N1 (CNN Balkans), (consulté le 7 novembre 2018)
  23. (sr) « Potvrđeno: Još jedna država povukla priznanje Kosova » [« Confirmé: un autre pays a retiré la reconnaissance du Kosovo »], sur B92.net, B92, (consulté le 7 novembre 2018)
  24. (en) Umer Jamshaid, « Solomon Islands Withdraws Recognition Of Self-Proclaimed Republic Of Kosovo - Reports » [« Les Îles Salomon retirent la reconnaissance de la République autoproclamée du Kosovo - Reportages »], UrduPoint, (consulté le 3 décembre 2018)
  25. (en) « The Solomon Islands withdraw Kosovo’s recognition, Pristina television says » [« Les îles Salomon retirent la reconnaissance du Kosovo, selon la télévision de Pristina »], N1 Srbija, (consulté le 3 décembre 2018)
  26. (en) « 11th country rescinds Kosovo recognition; "Nothing to deny" » [« Un 11e pays annule la reconnaissance du Kosovo ; "Rien à nier" »], sur B92.net, B92, (consulté le 3 décembre 2018)
  27. STANTOR, « KOSOVO : le fiasco de la reconnaissance, les Iles Salomon retirent leur reconnaissance », sur blogs.mediapart.fr, Blog de Mediapart,
  28. Renaud Raharijaona, « La Serbie annonce que Madagascar annule sa reconnaissance du Kosovo », sur actu.orange.mg, Orange Actualités Madagascar, .