Masakazu Katsura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Masakazu Katsura
Masakazu Katsura au 12e salon du manga de Barcelone.
桂・正和
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Date (51 ans)
Mangaka
Première œuvre Tsubasa

Masakazu Katsura (桂・正和, Katsura Masakazu?) est un mangaka japonais né le (51 ans) dans la préfecture de Fukui.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeune passionné de Batman, Katsura se révèle au monde de la bande dessinée japonaise lorsqu'il remporte en 1980 puis en 1981 le Prix Tezuka. Dès 1983, il connaît le succès avec les treize volumes de Wingman, alliance d'humour et de science-fiction avec une touche d'érotisme. Sa seconde série à succès, Video Girl Ai, qui reprend les ingrédients qui avaient valu le succès de Wingman, est l'un des premiers mangas traduits en français. En 1997, avec I"s, Masakazu abandonne la science-fiction pour écrire une histoire d'amour assez classique remportant un important succès.

Bien que préférant la science-fiction, il a principalement dessiné des romances (pour hommes), à la demande de son éditeur. Lorsqu'il dessine celle-ci, il a déclaré avoir besoin d'écouter de la dance, de l'eurobeat.[réf. nécessaire]

Son studio, Studio K2R est nommé d'après son nom : K (ka) - 2 (tsu/two) - R (ra).

Masakazu Katsura était l'invité d'honneur de Japan Expo 6 en juillet 2004. Il était également présent à Japan Expo 11 (2010), à l'occasion de ses 30 ans de carrière, pour la promotion de la Katsura Trilogy : coffret regroupant Shadow Lady, Dr. Chanbelee, ainsi qu'un recueil d’illustrations.

Katsura est également un ami de longue date d'Akira Toriyama, père de la série Dragon Ball. Ce qui lui a entre autres valu plusieurs apparitions dans la série comique Dr.Slump sous forme d'un personnage super deformed. En 2008 et 2009, les deux auteurs ont collaboré à la création d'histoires one-shots : Sachie-chan Guu! puis Jiya.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres publiées en français[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c En France, ces quatre nouvelles sont parues en un seul volume, Zetman (recueil). La nouvelle Zetman a été reprise en série longue en 2002 : Zetman (série).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Reyda Seddiki, « Katsura », dans BoDoï no 4 p. 49, janvier 1998.
  • (de) (ja) (fr) (en) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi »,‎ 15 mai 2004, 19,6 cm × 24,9 cm, broché, 576 p. (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 172-175
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]