Japan Media Arts Festival

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Japan Media Arts Festival (文化庁メディア芸術祭, Bunkachō media geijutsusai?, littéralement « festival d'arts média de l'Agence pour les Affaires Culturelles ») est un festival annuel tenu par l'Agence pour les affaires culturelles du Japon et l'association CG-Arts (CG-ARTS協会, CG-ARTS Kyōkai?) depuis 1997.

Durant le festival, des récompenses sont décernées dans quatre catégories :

  • Art : les arts numériques non-interactifs,
  • Divertissement : jeux vidéo et sites web,
  • Animation,
  • Manga.

Dans chaque catégorie sont offerts un Grand Prix, quatre Prix d'excellence et un Prix d'encouragement (depuis 2002).

Catégorie Animation[modifier | modifier le code]

Année Grand Prix Prix de l'excellence Prix d’encouragement
1997 Princesse Mononoké n/a
1998 Glassy Ocean n/a
1999 Le Vieil Homme et la Mer n/a
2000 Blood: The Last Vampire n/a
2001 Le Voyage de Chihiro et Millennium Actress (égalité) n/a
2002 Crayon Shin-chan: Arashi o Yobu Appare! Sengoku Dai Kassen The Evening Traveling
2003 Jours d'hiver Hoshi no Ko
2004 Mind Game DREAM
2005 Flow seasons
2006 a Traversée du temps
  • Bloomed Words
  • A Country Between the World
  • My Love
  • PIKA PIKA
La grua y la jirafa de Vladimir Bellini
2007 Un été avec Coo ushi-nichi
2008 La Maison en petits cubes ALGOL
2009 Summer Wars ANIMAL DANCE
2010 The Tatami Galaxy The Wonder Hospital
2011 Puella Magi Madoka Magica Rabenjunge
2012 Combustible Lupin III : Une femme nommée Fujiko Mine
2013[1] Approved for Adoption
  • YOKOSOBOKUDESU Selection
  • Airy Me
  • While the Crow Weeps
2014[2] The Wound
  • YOKOSOBOKUDESU Selection
  • Airy Me
  • While the Crow Weeps

Catégorie Manga[modifier | modifier le code]

Année Grand Prix Prix de l'excellence Prix d’encouragement
1997 The Manga classics of Japan, 32 volumes n/a
1998 Sakamoto Ryōma, Hiroshi Kurogane n/a
1999 I'm Home, Kei Ishizaka n/a
2000 Vagabond, Takehiko Inoue n/a
2001 F-shiteki nichijō, Yōji Fukuyama n/a
2002 Sexy Voice and Robo, Iō Kuroda Naze Hakase wa okotte iru no ka, Isao Ikegaya
2003 Kajimunugatai: Kaze ga kataru Okinawa-sen, Susumu Higa Junkissa Nokoribi, Tai Itō
2004 Le Pays des cerisiers, Fumiyo Kōno Shōwa nijūnen no edekami, shi no Hachigatsu jūgojitsu, Watashi no Hachigatsu Jugonichi Association
2005 Journal d'une disparition, Hideo Azuma E-Cartoon , Yoshio Nakae
2006 Spirit of the Sun, Kaiji Kawaguchi Shiritori, Kazuko Chikuhama (scénario) et Kenichi Chikuhama (dessins)
2007 Mori no Asagao, Mamora Gōda
2008 Piano Forest, Makoto Isshiki Cartoon 2008, Masafumi Kikuchi
2009 Vinland Saga, Makoto Yukimura Hesheit Aqua, Wisut Ponnimit
2010 Historiē, Hitoshi Iwaaki
  • KO KO NO HITO, Shin′ichi Sakamoto
  • Fuuunji tachi bakumatsuhen, Tarou Minamoto
  • Bokurano, Mohiro Kitoh
  • RED, Naoki Yamamoto
Uchino Tsumatte Doudeshou?, Shigeyuki Fukumitsu
2011[3] La Cité Saturne, Hisae Iwaoka Nakayoshi-dan no Bōken, Tsuchika Nishimura
2012[4] Les Cités obscures, François Schuiten et Benoît Peeters Our "Eruption" Festival, Shinzo Keigo
2013[1] JoJolion, Hirohiko Araki
  • Alice to Zōroku, Tetsuya Imai
  • Le Goût du Chlore, Bastien Vivès
  • Natsuyasumi no Machi, You Machida
2014[2] Goshiki no Fune, Yōko Kondō (dessin) and Yasumi Tsuhara (histoire originelle)
  • Ai o Kurae!!, Renaissance Yoshida
  • Chi-chan wa Chotto Tarinai, Tomomi Abe
  • Dobugawa, Aoi Ikebe

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Jojolion Manga Wins Media Arts Award », sur Anime News Network,‎ (consulté le 13 juillet 2015).
  2. a et b (en) « Giovanni's Island Film Wins Media Arts Award », sur Anime News Network,‎ (consulté le 13 juillet 2015).
  3. Palmarès du Japan Media Arts Festival 2011 : une ouverture internationale, sur Bodoi, le 15 décembre 2011
  4. LEXPRESS.fr avec AFP, « François Schuiten et Benoît Peeters sacrés au Japon par le Grand prix manga », sur lexpress.fr,‎ (consulté le 27 octobre 2015).