Univers d'Akira Toriyama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'univers d'Akira Toriyama désigne l'univers de fiction dans lequel évoluent les créations d'Akira Toriyama.

Mondes imaginaires[modifier | modifier le code]

The World[modifier | modifier le code]

Article détaillé : The World (Toriyama).

The World (Dragon World pour les Fans de Dragon Ball) est un monde imaginaire faisant partie de l'Univers d'Akira Toriyama où se déroule la totalité (2009) de ses Mangas.

Œuvres composant l'univers de fiction[modifier | modifier le code]

Mangas[modifier | modifier le code]

Dr Slump[modifier | modifier le code]

Dragon Ball[modifier | modifier le code]

One shot[modifier | modifier le code]

Ce sont des histoires courtes, ou des histoires en un volume, se déroulant dans cet univers.

Animation[modifier | modifier le code]

Série animée[modifier | modifier le code]

Dr Slump[modifier | modifier le code]
Dragon Ball[modifier | modifier le code]

OAV[modifier | modifier le code]

Dragon Ball[modifier | modifier le code]
Dragon Ball Z[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Dragon Ball Z[modifier | modifier le code]
Dragon Ball GT[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Dr Slump[modifier | modifier le code]
Dragon Ball[modifier | modifier le code]
Le film reprend la saga du roi Pilaf de la série Dragon Ball.
Kamé Sennin demande à ses deux disciples, Son Goku et Krilin, de lui ramener une princesse endormie.
Dragon Ball Z[modifier | modifier le code]
Dragon Ball Super[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Dr Slump[modifier | modifier le code]

Japon Uniquement.

Dragon Ball[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de jeux vidéo Dragon Ball.

Go! Go! Ackman[modifier | modifier le code]

Tobal[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Jeux de société[modifier | modifier le code]

Jeux de cartes[modifier | modifier le code]

  • Dragon Ball Card Game (2003) de Bandai pour 2 joueurs pour une durée moyenne de 30 Minutes. Composé de 134 cartes différentes.
  • Carddass « BP / DP » et « Power Level » de Bandai (années 1990s) : cartes à collectionner et à jouer. Plusieurs séries (une vingtaine pour les « Power Level ») évoluant dans les univers de la saga, soit pour les « Power Level » environ 900 cartes au total, dont des prismes, des éditions spéciales, etc[1].

Jeux de rôle[modifier | modifier le code]

Trame commune[modifier | modifier le code]

Les mangas d'Akira Toriyama ont souvent la même trame scénaristique.

  • Départ : Le héros vient de la campagne, et est naîf. Une fois son destin accompli, il retourne à la campagne. Il découvre la technologie lors de ses voyages.
  • Des événements le poussent à quitter le village :
    • Sangoku pulvérise la voiture de Bulma et se doit de la suivre pour la protéger et veiller sur la boule du dragon qu'il lui confie,
    • Kajika tue un renard qui l'ensorcèle et le pousse à sauver 1000 animaux,
    • Paîfu doit trouver un remêde pour sauver son village,
    • Beruzebubu doit trouver une fontaine de vie.
  • En chemin des forces vont se mettre en travers sa voie pour lui dérober ce pour quoi il est en quête (le Dr Mashirito veut le village Penguin, l'armée du Ruban Rouge veut le monde en prenant les boules du dragon, les yakuza veulent l'œuf du dragon, l'armée du roi veut la source d'eau, ...)
  • le héros gagne et retourne chez lui plus mûr.

Autour de l'univers[modifier | modifier le code]

Inspiration[modifier | modifier le code]

Pop culture US, folklore et légendes orientales et occidentales.

Le Voyage en Occident[modifier | modifier le code]

De nombreuses références à ce classique de la littérature chinoise sont présents dans The World. Ainsi, les animaux transformistes (présent dans Dr Slump ou Dragon Ball) sont une référence au personnage de Zhu Bajie, quant au héros (quelle que soit la série), c'est la synthèse du roi des singes (combatif) et du bonze (naïveté). Cependant, c'est au sein des aventures de Sangoku que les ressemblances sont les plus frappantes, ce qui amène souvent à voir Dragon Ball comme une adaptation du voyage en Occident (pour les deux premiers tankōbons). Parmi ces hommages dans Dragon Ball :

  • Sangoku, le héros (en dehors des traits communs aux héros de The World) a une queue de singe, un baton qui grandit et un nuage magique, qui renforce la référence au roi des singes, Sun Wukong (ch.), Son Goku (jp.).
  • Bulma, qui lancera les aventures en proposant à Son Goku de l'accompagner dans sa recherche des Dragon Ball, rappelle bien sûr Sanzang (ch.), Sanzou (jp.), le moine qui libérera Son Goku pour leur voyage vers l'Ouest (de la Chine vers l'Inde), à la recherche des sutras.
  • Oolon, le premier animal transformiste a comme forme initiale celle d'un cochon comme Zhu Bajie (ch.), Cho Hakkai (jp.).
  • Yamcha, qui vit dans un désert, est une référence à Sha Wujin (ch.), Sa Goshou (jp.), démon des sables qui accompagnera Sanzang et Sun Wukong dans leurs aventures.
  • Gyumaou, le père de ChiChi, avec son chapeau à cornes, fait référence à Niu Mowang (ch.), Gyumaou (jp.), le "Roi-Taureau démonique".
  • Tortue Géniale (Kamé Sennin (jp.), soit "l'ermite des tortues"), qui sera le maître de Son Goku et qui lui offrira Kinto-Un, le nuage magique, rappelle l'immortel taoïste (appelé précisément un "ermite" en japonais, sennin) qui enseigne au singe Sun Wukong nombre de techniques, dont la danse des nuages.
  • L'épisode de la montagne de feu, qui dans le roman est éteint par l'éventail magique, se retrouve dans Dragon Ball lorsque la montagne de Gyumaou est éteinte par un Kaméhaméha de Tortue géniale (qui avoue avoir possédé et perdu ce même éventail).

Terminator[modifier | modifier le code]

Un être mystérieux fait son apparition. Il s'agit de Trunks, un guerrier à apparence humaine, envoyé du futur pour une mission secrète. Il a pour objectif de sauver Songoku, dont la vie sera menacé par une maladie et de le prévenir d'une attaque de cyborgs surpuissants.

Frankenstein[modifier | modifier le code]

Face à la puissance du héros, les organisations mettent au point des créatures dont ils craignent eux-mêmes la puissance. Pour se prémunir d'un retournement de ses créations, le créateur met en place un dispositif de dissuasion (mécanisme d'autodestruction sur les andoïdes et les robots, formule magique d'emprisonnement de Boo, ...). Pourtant, systématiquement la créature se retourne contre son maître, soit pour devenir bonne (Obotchaman, Franky8, ...) soit pour poursuivre son propre intérêt (C15 et les autres cyborgs, C-17, C-18 Cell, etc.). Hormis Cell et C-19, après leur défaite face au héros, ceux qui avaient décidés d'user de leur pouvoir pour eux-mêmes deviennent bons.

Autres sources[modifier | modifier le code]

  • Le mythe du Garou : Loup-garou (Dr Slump), homme-garou (Dragon Ball), Saiyan (Dragon Ball), Koala-garou (Cowa)
  • Godzilla
  • Musashi Miyamoto (rencontré par Aralé)
  • Humour dans nom des méchants : caramelman n°x Dr Slump, nom d'instrument pour les créatures issu de Piccolo, nom d'appareil réfrigérant (Freezer, Cooler, ...)

Notes et références[modifier | modifier le code]