Dragon Ball Super: Super Hero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dragon Ball Super
Super Hero

ドラゴンボールスーパー スーパーヒーロー
(Doragon Bōru Sūpā: Sūpā Hīrō)
Genres Aventure, fantastique
Thèmes Arts martiaux, science-fiction
Film d'animation japonais
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Durée 99 minutes
Sortie

Liste des films
Précédent Suivant
Broly

Dragon Ball Super: Super Hero (ドラゴンボールスーパー スーパーヒーロー, Doragon Bōru Sūpā: Sūpā Hīrō?) est le vingt-et-unième film d'animation japonais de l'univers Dragon Ball, sorti en 2022. Il s'agit du premier long métrage totalement en images de synthèse basé sur la série Dragon Ball Super[1],[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'action se déroule quelques mois après les événements de Dragon Ball Super: Broly.

L'Armée du ruban rouge, l'organisation secrète maléfique mise à bas par Son Goku durant l'enfance de ce dernier, a repris du poil de la bête et s'est mise alors à construire de nouveaux Humains Artificiels, bien plus puissants que Cell, les Humains Artificiels Gamma N°1 et Gamma N°2. Ceux-ci portent les convictions des anciens membres de l'armée et cherchent ainsi à se venger de Son Goku. Piccolo remarque ensuite leur activité, qui consiste en la fabrication d'une "Arme Maléfique Ultime", et ce jusqu'à ce que Pan soit prise en otage, attirant Son Gohan dans un piège...

Synopsis détaillé[modifier | modifier le code]

Au début de ses aventures, Son Goku avait vaincu l'armée du Ruban Rouge et leur chef, Le Commandant Rouge. Des années plus tard, Magenta, le patron des Industries Pharmaceutiques Rouges, tente de ressusciter l'armée de son père. Pour cela, lui et son assistant Carmine recrutent le petit fils du Dr Gero, le Dr Hedo, un scientifique obsédé par les super-héros récemment libéré de prison. Le docteur accepte de travailler avec eux après que ses employeurs l'ait convaincu que la Capsule Corp et les Z-Fighters étaient des menaces pour l'humanité.

Pendant ce temps, Goku et Vegeta s'entraînent sous l'oeil de Whis sur la planète de Beerus pour apprendre à Broly comment contrôler sa force. De son côté, Piccolo entraîne Pan, la fille de Gohan, et se désole que son ancien élève ait arrêté les arts martiaux. Peu de temps après, Piccolo est attaqué par Gamma 2, un androide qu'il distance et qu'il suit juqu'à la planque de la nouvelle armée. Piccolo infiltre l'endroit en se déguisant en soldat et apprend que le Dr Hedo a créé Gamma 2 et un autre androide, Gamma 1. Le Docteur a également repris, à contrecoeur, les recherches de son grand-père pour développer un nouveau Cell, Cell Max. Piccolo contacte Bulma pour qu'elle prévienne Goku et Vegeta tout en demandant à Dende d'améliorer les Dragon Ball pour qu'il développe son plein potentiel grâce à Shenron. Bulma n'a cependant aucune réponse des deux saiyans . Le voeu exaucé, Piccolo (toujours déguisé), se porte volontaire pour exécuter le plan de Magenta : kidnapper Pan pour obliger Gohan à se battre. Le namek prévient la petite fille de jouer le jeu et Gohan, fou de rage, se transforme en Super Saiyan, et part la retrouver.

Sur place, il affronte Gamma 1 pendant que Piccolo révèle sa nouvelle transformation en devenant Orange Piccolo lors de son combat contre Gamma 2. Lors du combat, Piccolo réussit à convaincre l'androide que Magenta est la véritable menace. Carmine est assommé par Pan et voyant que les choses tournent en sa défaveur, Magenta active prématurément Cell Max. Hedo tue son employé mais est incapable d'empêcher le réveil du monstre, qui commence à tout ravager. C'est à ce moment que Bulma arrive en renfort avec Goten, Trunks, C-18 et Krillin. Goten et Trunks tentent de fusionner en Gotenks sans succès et les héros lancent un assaut contre l'abomination. Gotenks arrive à blesser Cell Max et comprend qu'il ne possède pas l'habilité de régénération du premier Cell. Gamma 2 se sacrifie en espérant le tuer mais n'arrive qu'à détruire son bras gauche. Piccolo combine alors ses formes Orange et Super Namek pour affronter Cell mais se fait battre à plate couture. Gohan, voyant son mentor blessé, entre dans une violente colère ce qui lui permet d'atteindre une nouvelle forme de transformation : « Son Gohan Beast[3] ». Fort de sa nouvelle puissance, Gohan lance un Makankōsappō sur Cell Max, ce qui permet de le tuer.

La bataille finie, Gohan retrouve sa fille et le Dr Hedo et Gamma 1 intègrent la Capsule Corporation.

La scène post-générique montre Vegeta triompher de Goku à l'issue de leur match d'entraînement. Whis découvre alors tardivement le message de Bulma pendant que Broly et Lemo sont ébahis par la fin du combat au grand dam de Cheelai.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

icône image Médias externes
Images
Affiche officielle France sur le site Allociné
Vidéos
Bande-annonce 1 France sur le compte YouTube des Sony Pictures Fr
Bande-annonce officielle 2, France sur le compte YouTube des Sony Pictures Fr
  • Classification :
    • France : Avertissement lors de sa sortie en salles (certaines scènes du film peuvent heurter la sensibilité des jeunes spectateurs)

Distribution[modifier | modifier le code]

icône image Images externes
Affiche Son Goku
Affiche Vegeta
Affiche Son Gohan
Affiche Piccolo
Affiche Pan
Affiche Dr. Hedo
Affiche Gamma 1
Affiche Gamma 2
Personnages Voix japonaises voix françaises[8]
Son Goku Masako Nozawa Patrick Borg
Son Gohan Mark Lesser
Son Goten Brigitte Lecordier
Piccolo Toshio Furukawa Philippe Ariotti
Vegeta Ryō Horikawa Éric Legrand
Trunks Takeshi Kusao Anouck Hautbois
Pan Yūko Minaguchi
Videl Jennifer Fauveau
Bulma Aya Hisakawa Céline Monsarrat
Krilin Mayumi Tanaka Monique Nevers
Yajirobe aucun dialogue
C-18 Miki Itō Brigitte Lecordier
Broly Bin Shimada Mark Lesser
Beerus Kōichi Yamadera Bruno Magne
Whis Masakazu Morita Bruno Méyère
Maitre Karin Ken Uo Antoine Nouel
Dendé Aya Hirano Marie Giraudon
Chirai Nana Mizuki Audrey Sourdive
Lemo Tomokazu Sugita Charles Germain
Cell Max Norio Wakamoto Antoine Nouel
Gamma 1 Hiroshi Kamiya Philippe Bozo
Gamma 2 Mamoru Miyano Donald Reignoux
Dr Hedo Miyu Irino Romain Altché
Magenta Volcano Ōta Éric Peter
Carmine Ryota Takeuchi Antoine Tomé
Shenron Ryūzaburō Ōtomo Antoine Nouel

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

L'auteur original Akira Toriyama est, pour la quatrième fois consécutive, au cœur du scénario et du concept du film et des personnages (allant même jusqu'à donner aux personnages leur aspect du manga plutôt que de la série animée). Cependant, il est davantage impliqué dans l'écriture du film que les trois précédents[9],[10],[11].

Animation[modifier | modifier le code]

La production a commencé peu avant la sortie de Dragon Ball Super: Broly en 2018[9]. Il s'agit du premier long métrage de la franchise à être totalement animé en 3D[1],[12].

Communication[modifier | modifier le code]

Une suite à Dragon Ball Super: Broly est officiellement annoncée le 9 mai 2021[10]. Au Comic-Con de 2021, davantage de détails ont été dévoilés, incluant le titre du film : Dragon Ball Super: Super Hero. Le design de la maison de Piccolo ainsi que les character designs de Piccolo, Pan, Krilin et ceux des nouveaux personnages y ont été montrés[13],[14] Une animation 3D de Goku est montrée dans un court teaser le 23 juillet 2021, durant la Toei Anime Fair 2021[9]. La première bande-annonce est diffusée le 7 octobre 2021. La date de sortie est révélée avec une nouvelle bande-annonce lors du Jump Festa 2022, en décembre 2021[15],[16].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Le film est initialement prévu pour une sortie le 22 avril 2022 dans les salles japonaises, mais à la suite du piratage de Toei Animation début avril 2022, la production du film est interrompue. Le film est alors reporté au 11 juin 2022. Le film sort en 3D, IMAX 3D et 4DX[4],[5],[6].

Crunchyroll a annoncé une sortie internationale du film à partir de l'été 2022[17],[18]. Le film sortira dans les cinémas français le en version originale sous-titrée et en version française[7].

Critique[modifier | modifier le code]

Dragon Ball Super : Super Hero
Score cumulé
SiteNote
Metacritic65/100
Rotten Tomatoes93%
Allociné3 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
IGN France8/10 étoiles
Ecran Large3 étoiles sur 5
Première3 étoiles sur 5
Journal du Geek1 étoiles sur 5

En France, le site Allociné donne une moyenne de 3,05, après avoir recensé 11 critiques de presse[19]. Dans le monde anglo-saxon, le site Rotten Tomatoes donne une note de 93 % pour 55 critiques[20]. Le site Metacritic donne une note de 65100 pour 12 critiques[21].

En France, les critiques de presse sont globalement favorables au long-métrage d'animation, bien qu'une disparité d'appréciation et de commentaire entoure la sortie du film[22].

Dans les critiques les plus positives, on peut citer celle de IGN France, pour qui le film « sait revenir aux sources du succès de Dragon Ball avec une écriture drôle et un accent mis sur l'aventure » bien qu'il y ait « quelques soucis de rythme et des enjeux un peu trop sérieux pour le ton du film »[23]. « (...) grâce à des méchants de service assez jubilatoires, le spectacle est assuré. », retient pour sa part Le Figaro[24].

Pour le site Ecran Large, cette suite est mitigée. La critique estime que la série a un peu malmené les personnages de Son Gohan et de Picolo, mais que le film « leur redore le blason en mettant en avant ce duo ». Du côté de l'animation, la critique est plus circonspecte. Les scènes de combats sont particulièrement bien desservies, mais pour les scènes plus intimes, de dialogues, cela devient « affreusement lents et mal animés (...) Le tout devient quelque chose d'informe et très statique ». En résumé, c'est un film « en demi-teinte qu'on apprécie pour son histoire qui remet le potentiel de Son Gohan et de Piccolo au centre de la narration, mais qui peine à se renouveler aussi. On nous ressort encore les mêmes codes pour contenter le fan, comme l'utilisation de la CGI qui nous accroche et nous décroche à la fois. Frustrant. »[25].

Les Fiches du Cinéma estime de son côté que Super : Hero est « plus conventionnel que Dragon Ball Super: Broly, plus drôle aussi, [mais] comblera les fans ». Pour Première, « (...) Dragon Ball Super : Super Hero montre que la nostalgie et le fan service ne sont pas des fatalités si horribles que ça. A condition d'être entre de bonnes mains, et de refuser certaines dynamiques qu'on pourrait croire inévitables. »[26].

Beaucoup plus déçu, Le Journal du Geek n'a semble-t-il pas apprécié ce nouvel opus de la saga : « Si, pour vous, Dragon Ball se résume à des transformations et l'envie de revoir plein de personnages que vous appréciez, alors Dragon Ball Super : Super Hero est un petit bijou. Par contre, si vous vous souciez davantage de l'âme de Dragon Ball, alors préparez-vous à la voir se faire piétiner sans remords pendant plus d'une heure et demie »[27].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 301 450 entrées[19] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
38 112 140 $[28] n/a n/a
Drapeau du Japon Japon 18 500 000 $[28] n/a n/a
Monde Total hors États-Unis +048 450 000, USD[28] 18
Monde Total mondial +086 562 140, USD[28] 18

Japon[modifier | modifier le code]

Le film se classe à la première position du box-office japonais lors de son premier week-end d'exploitation, avec 498 000 entrées pour 670 millions de yens en deux jours[29].

Amérique du nord[modifier | modifier le code]

À l'issue d'un premier week-end d'exploitation, le film engrange environ 20,1 millions de dollars pour une position leader au classement d'exploitation[30].

France[modifier | modifier le code]

Pour son premier jour d'exploitation en France, le film réalise 67 902 entrées, dont 37 657 en avant-première, pour 563 copies. Ce chiffre permet au long-métrage d'animation de se positionner second du classement des nouveautés de la semaine, derrière Novembre (100 953) et devant Ticket to Paradise (29 503)[31]. Après une première semaine d'exploitation, le long-métrage atteint la troisième place du box-office avec 218 070 entrées, derrière Smile (243 762) et devant Ticket to Paradise (176 153)[32]. La semaine suivante, le film perd énormément en taux d'exploitation, en engrangeant 83 380 entrées supplémentaires, et passant de la troisième à la dixième place du box-office[33].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nicholas Raymond, « Dragon Ball Super: Why Super Hero's Animation Style Is So Divisive », sur ScreenRant, (consulté le )
  2. Caroline Cao, « Dragon Ball Super: Super Hero shows off long-awaited trailer », sur Polygon, (consulté le )
  3. « Dragon Ball Super Super Hero : On vous explique les nouvelles transformations surpuissantes », sur Jeuxvideo.comdtae=6 octobre 2022.
  4. a et b Egan Loo, « Dragon Ball Super: Super Hero Film Rescheduled to June 11 After Toei Animation Hack », sur Anime News Network, (consulté le )
  5. a et b Taylor Lyles, « Dragon Ball Super: Super Hero Gets New Trailer, But No Firm US Release Date - NYCC 2021 » [archive du ], sur IGN, (consulté le )
  6. a et b Crystalyn Hodgkins, « Dragon Ball Super: Super Hero Film Reveals Trailer, More Cast, April 22 Premiere (Updated) », sur Anime News Network, (consulté le )
  7. a et b « Dragon Ball Super Super Hero sortira en salles en octobre ! », sur IGN, (consulté le ).
  8. « Découvrez le casting de Dragon Ball Super: Super Hero », sur Crunchyroll.com, .
  9. a b et c « Dragon Ball Special Panel | Comic-Con@Home 2021 », sur youtube (consulté le )
  10. a et b « A big announcement! New "Dragon Ball Super" movie is planned for 2022! Take a look at author Akira Toriyama's comment! », sur dragon-ball-official (consulté le )
  11. (en) Alex Mateo, « Dragon Ball Super: Super Hero Anime Film's Trailer Reveals New Characters, Animation Style », sur Anime News Network (consulté le )
  12. Nicholas Raymond, « What Dragon Ball Super: Super Hero's Human Villains Mean For The Movie », sur ScreenRant, (consulté le )
  13. Will Harrison, « Dragon Ball Super: Super Hero character concepts revealed at SDCC 2021 », sur Polygon, (consulté le )
  14. (en) Megan Peters, « Dragon Ball Super: Super Hero Is Coming to New York Comic Con », sur ComicBook (consulté le )
  15. Caroline Cao, « Dragon Ball Super: Super Hero shows off long-awaited trailer », sur Polygon, (consulté le )
  16. Michael Lacerna, « Dragon Ball Super: Super Hero Art Puts Gohan in a Classic Costume », sur CBR, (consulté le )
  17. Nicholas Friedman, « Dragon Ball Super: Super Hero North America Release Confirmed for 2022 », sur Funimation, (consulté le )
  18. « Dragon Ball Super Super Hero en France en 2022 », sur ign.com, (consulté le ).
  19. a et b « Dragon Ball Super: Super Hero », sur Allociné (consulté le )
  20. (en) « Dragon Ball Super : Super Hero (2022) », sur Rotten Tomatoes (consulté le )
  21. (en) « Dragon Ball Super : Super Hero », sur Metacritic (consulté le )
  22. « Dragon Ball Super : Super Hero - Presse », sur Allociné (consulté le )
  23. Paul Blanchard, « Un super film ou pas ? », sur IGN France, (consulté le )
  24. Olivier Delcroix, « Un beau matin, Une femme de notre temps, Novembre… Les films à voir ou à éviter cette semaine », sur Le Figaro, (consulté le )
  25. Flavien Appavou, « Dragon Ball Super : Super Hero - critique du retour aux sources », sur Ecran Large, (consulté le )
  26. Sylvestre Picard, « Dragon Ball Super : Super Hero : le bon vieux temps de la bagarre [critique] », sur Première, (consulté le )
  27. Alain Blanvillain, « Critique Dragon Ball Super : Super Hero ou Super Zéro ?🐉 », sur Journal du Geek,‎ (consulté le )
  28. a b c et d (en) « Dragon Ball Super Super hero », sur Box Office Mojo (consulté le )
  29. « Le film Dragon Ball Super: Super Hero sort en première position du box-office », sur Anime News Network, (consulté le ).
  30. France Info Culture, « Le film d'animation japonais "Dragon Ball: Super Hero" caracole en tête du box-office nord-américain », (consulté le )
  31. Maximilien Pierrette, « Box-office France : Novembre plus fort que Bac Nord pour son 1er jour ? », sur Allociné, (consulté le )
  32. Brigitte Baronnet, « Box-office France : Novembre encore plus fort que Bac Nord », sur Allociné, (consulté le )
  33. Vincent Formica, « Box-office France : Simone en tête, le million d'entrées pour Novembre », sur Allociné, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]