Octobre 1968

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Octobre 1968
Nombre de jours 31
Premier jour Mardi 1er octobre 1968
2e jour de la semaine 40
Dernier jour Jeudi 31 octobre 1968
4e jour de la semaine 44

Calendrier
octobre 1968
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
40   1er 2 3 4 5 6
41 7 8 9 10 11 12 13
42 14 15 16 17 18 19 20
43 21 22 23 24 25 26 27 
44 28 29 30 31      
1968Années 1960XXe siècle

Mois précédent et suivant
Octobre précédent et suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Évènements[modifier | modifier le code]

  • 3 octobre :
    • Coup d'État réformiste au Pérou. Un groupe d'officiers dirigés par le général Juan Velasco Alvarado prennent le pouvoir dans le but d'appliquer une doctrine de « progrès social et développement intégral », nationaliste et réformiste, influencé par les thèses de la CEPAL sur la dépendance et le sous-développement. Six jours après le golpe, Velasco procède à la nationalisation de l'International petroleum corporation (IPC), la société nord-américaine qui exploite le pétrole péruvien, puis lance une réforme de l'appareil d'État, une réforme agraire et exproprie de grands propriétaires étrangers. Le Pérou souhaite s'affranchir de toute dépendance et mène une politique extérieure clairement tiers-mondiste.
    • France : Alain Poher est élu Président du Sénat (fin en 1992).
  • 4 octobre, France : début de l’ « affaire Marković » : Stevan Marković, garde du corps d’Alain et Nathalie Delon, a laissé une lettre accusant du crime Alain Delon et « un truand retiré des affaires », Marcantoni. Le couple Pompidou est bientôt impliqué sur la base de faux documents. Un jeune Yougoslave, Akow, détenu à la prison de Fresnes, a adressé des lettres à Delon. Elles ont été saisies. Il y déclare avoir participé à une soirée organisée dans une villa des Yvelines. « Soirée particulière, fort gaie. » Akow affirme que Marković possédait des photographies compromettantes pour l’épouse de l’ancien Premier ministre, Claude Pompidou. Akow, interrogé, aurait affirmé avoir vu Claude Pompidou, lors de cette « soirée particulière ». Georges Pompidou lui-même serait mis en cause par ce témoignage.
  • 5 octobre :
    • Première marche de l'association des droits civiques en Irlande du Nord — fondée en 1967 — réprimée dans la violence à Derry.
    • France : Jacques Chancel présente pour la première fois Radioscopie sur France inter de 17 à 18 heures (chaque jour jusqu’en 1982).
  • 16 octobre :
    • France : François Mitterrand est écarté du Parlement européen au profit d’un candidat soutenu par la majorité.
    • Tommie Smith remporte le 200 mètres des Jeux olympiques avec un chrono de 19"83. Cet évènement est resté dans l'Histoire car il monte sur le podium, avec John Carlos (le troisième de la course), en chaussettes noires montantes et lèvant un poing ganté de noir, tête baissée pendant l'hymne américain. Ce geste est souvent associé aux Black Panthers, bien que Tommie Smith n'en ait jamais fait partie. Il fut, par la suite, menacé de mort par des spectateurs et exclu à vie des Jeux Olympiques.
  • 20 - 21 octobre, France : comité central du PCF à Evry. À la suite de l’intervention soviétique en Tchécoslovaquie, la démission du bureau politique de Jeannette Thorez-Veermersch est acceptée. Il adresse un blâme public à Roger Garaudy (désaccord sur la Tchécoslovaquie). La revue Démocratie nouvelle, directeur Jacques Duclos, rédacteur en chef P. Villon, rédacteur en chef adjoint : P. Noirot, cesse de paraître.
  • 25 octobre, France : le groupuscule Occident provoque des incidents et agresse les enseignants aux lycées Voltaire, Louis-le-Grand, Condorcet et Buffon à Paris.
  • 28 octobre, France : un groupe commun pro-chinois et anarchistes investissent le café Relais-Odéon, lieu de rendez-vous habituel des militants d’Occident, et y lance des coktails molotov entraînant un incendie dont les dégâts seront chiffrés à 250 000 Francs. Prévenus par une « taupe » dans les milieux de la Gauche, les militants nationalistes se sont abstenus de se rendre ce jour-là à ce qui constituait leur véritable « quartier général ». Le soir même, la librairie « chinoise » de la rue Gît-le-Cœur est plastiquée, tandis qu’un autre groupe anarchiste s’efforçait en vain d’incendier la Librairie française d’Henri Costun, tenu par erreur pour un proche du mouvement Occident.
  • 31 octobre :
    • France : des maoïstes de l’UJCml dissoute créent la Gauche prolétarienne (GP). Benny Lévy, son frère Tony (prof de maths), Robert Linhart, fondateur de l’UJC(ml), Philippe Barret (normalien), Christian Jambert, Alain Geismar, Serge July, André Glucksmann, Olivier Rolin (normalien), Jean-Pierre Le Dantec (École centrale), Jean-Claude Vernier (École centrale), Cristian Riss, Jacques-Alain Miller, Jean-Claude Milner, Jean-Claude Zancarini (Tarzan, élève de Saint-Cloud), etc. C’est le résultat de la crise majeure qu’a vécu l’UJC(ml) avec l’échec de mai 68. La gauche prolétarienne ne regroupe qu’une minorité de l’ancienne UJCML, mais elle recueille en revanche l’adhésion de certains militants du « 22 mars » nanterrois, et celle d’intellectuels réfractaires au discours « marxiste-léniniste » (André Glucksmann, Serge July), ainsi que ceux qui appartenaient au cercle normalien très fermé des Cahiers pour l’analyse, jusque-là connu surtout pour sa distance très lacanienne devant le politique;
    • France : dissolution du mouvement Occident (extrême droite). Devant le risque d’engrenage après les incendies du 28 octobre, Maurice Grimaud choisit l’interdiction du groupe d’extrême droite.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]