Jean-Claude Chamboredon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Claude Chamboredon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Œuvres principales
Le Métier de sociologue (d), Un art moyen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Jean-Claude Chamboredon
signature

Jean-Claude Chamboredon, né en octobre 1938 à Bandol et mort le 30 mars 2020, est un sociologue français.

Il est l'auteur avec Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron du Métier de sociologue.

Il a été le directeur de thèse de Pierre-Paul Zalio[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un ingénieur devenu comptable, lui-même ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1959, section Lettres)[2] et agrégé de lettres classiques (1962)[3], il fut d'abord un proche collaborateur de Pierre Bourdieu dont il se distanciera par la suite (en 1981).

Avec Jean-Claude Passeron et Bourdieu, Chamboredon a écrit un ouvrage méthodologique de référence (Le Métier de sociologue, 1967) encore réédité en 2005. En plus de ses divers travaux, il a traduit le classique de socio-linguistique intitulé Langage et classes sociales de Basil Bernstein (Éditions de Minuit, 1956).

De 1968 à 1988, il est agrégé-préparateur de sociologie à l'École normale supérieure de Paris[4].

En 1977, il participe à la création de l'agrégation de sciences économiques et sociales[5].

En 1988, il devient directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales à Marseille[6].

Il meurt le , à l'âge de 81 ans à Paris[7],[5].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bourdieu (dir), Luc Boltanski, Robert Castel, Jean-Claude Chamboredon, Un art moyen. Essai sur les usages sociaux de la photographie, Paris, Les Éditions de Minuit, « Le sens commun », 1965.
  • avec Jean-Claude Passeron et Pierre Bourdieu, Le Métier de sociologue, Paris, Mouton, Bordas, 1967 ; 2e éd. Le Métier de sociologue. Préalables épistémologiques, 1973 ; 1980. (ISBN 2-7132-0002-4) ; 2005. (ISBN 3-11-017429-4)
  • avec Jean Ibanès, Développement économique et changement social. Classe sociale et changement social, Paris - Bruxelles – Montréal, Bordas, 1974.
  • (éditeur), Raymond Aron, la philosophie de l'histoire et les sciences sociales, textes de Alain Boyer, Georges Canguilhem, François Furet (et al.), préface de Philippe Raynaud, Paris, Éditions Rue d'Ulm, 2005. (ISBN 2-7288-0340-4)
  • Jeunesses et classes sociales, Éditions Rue d'Ulm , 2015, recueil d'articles publié sous la direction de Paul Pasquali
  • Territoires, culture et classes sociales, Éditions Rue d'Ulm , 2019, recueil d' articles publié sous la direction de Florence Weber et Gilles Laferté
  • Chamboredon J.C. « La société française et sa jeunesse », Le partage des bénéfices, Editions de Minuit, 1966, p.166-175
  • Chamboredon J.C. et Lemaire M. « Proximité spatiale et distance sociale. Les grands ensembles et leur peuplement », Revue française de sociologie, 1970, XI, p.3-33
  • Chamboredon J.C. « La délinquance juvénile. Essai de construction d’objet », Revue française de sociologie, 1971, XII, 335-377
  • Chamboredon, J.C. « Production symbolique et formes sociales. De la sociologie de l’art et de la littérature à la sociologie de la culture », Revue française de sociologie, 1986, 27-3, p.505-529
  • Chamboredon, J.C. « Pertinence et fécondité des histoires de vie ? (Le temps de la biographie et le temps de l’histoire. Remarques sur la périodisation à partir de deux études de cas) », Le sens de l’ordinaire, Editions du CNRS, 1983

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le sociologue Jean-Claude Chamboredon est mort », sur France Culture, franceculture, (consulté le 4 avril 2020).
  2. http://www.archicubes.ens.fr/lannuaire#annuaire_chercher?identite=Jean-Claude+Chamboredon.
  3. https://www.cairn.info/revue-geneses-2012-2-page-113.htm.
  4. Jean-Louis Fabiani, « Jean-Claude Chamboredon, grand sociologue de métier - », AOC media - Analyse Opinion Critique,‎ (lire en ligne).
  5. a et b « Décès. Notre hommage à Jean-Claude Chamboredon », L'humanité,‎ (lire en ligne).
  6. Stéphane Beaud, « Jean-Claude Chamboredon, troisième auteur du «Métier de sociologue» », Libération,‎ (lire en ligne).
  7. « Le sociologue Jean-Claude Chamboredon est mort », sur franceculture.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]