Jean-Claude Chamboredon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Claude Chamboredon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jean-Claude Marie ChamboredonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Œuvres principales
Le Métier de sociologue (d), Un art moyen : Essai sur les usages sociaux de la photographie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Jean-Claude Chamboredon
Signature

Jean-Claude Chamboredon, né le [1] à Bandol et mort le au Pré-Saint-Gervais, est un sociologue français.

Il est l'auteur avec Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron du Métier de sociologue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un ingénieur devenu comptable, lui-même ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1959, section Lettres)[2] et agrégé de lettres classiques (1962)[3], il fut d'abord un proche collaborateur de Pierre Bourdieu dont il se distanciera par la suite (en 1981).

Avec Jean-Claude Passeron et Bourdieu, Chamboredon a écrit un ouvrage méthodologique de référence (Le Métier de sociologue, 1967) encore réédité en 2005. En plus de ses divers travaux, il a traduit le classique de socio-linguistique intitulé Langage et classes sociales de Basil Bernstein (Éditions de Minuit, 1956).

De 1968 à 1988, il est agrégé-préparateur de sociologie à l'École normale supérieure de Paris[4].

En 1977, il participe à la création de l'agrégation de sciences économiques et sociales[5].

En 1988, il devient directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales à Marseille[6].

Il a été le directeur de thèse de Pierre-Paul Zalio[7].

Il meurt le , à l'âge de 81 ans à Paris[8],[5].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bourdieu (dir), Luc Boltanski, Robert Castel, Jean-Claude Chamboredon, Un art moyen. Essai sur les usages sociaux de la photographie, Paris, Les Éditions de Minuit, « Le sens commun », 1965.
  • avec Jean-Claude Passeron et Pierre Bourdieu, Le Métier de sociologue, Paris, Mouton, Bordas, 1967 ; 2e éd. Le Métier de sociologue. Préalables épistémologiques, 1973 ; 1980. (ISBN 2-7132-0002-4) ; 2005. (ISBN 3-11-017429-4)
  • avec Jean Ibanès, Développement économique et changement social. Classe sociale et changement social, Paris - Bruxelles – Montréal, Bordas, 1974.
  • (éditeur), Raymond Aron, la philosophie de l'histoire et les sciences sociales, textes de Alain Boyer, Georges Canguilhem, François Furet (et al.), préface de Philippe Raynaud, Paris, Éditions Rue d'Ulm, 2005. (ISBN 2-7288-0340-4)
  • Jeunesses et classes sociales, Éditions Rue d'Ulm , 2015, recueil d'articles publié sous la direction de Paul Pasquali
  • Territoires, culture et classes sociales, Éditions Rue d'Ulm , 2019, recueil d' articles publié sous la direction de Florence Weber et Gilles Laferté
  • Chamboredon J.C. « La société française et sa jeunesse », Le partage des bénéfices, Editions de Minuit, 1966, p.166-175
  • Chamboredon J.C. et Lemaire M. « Proximité spatiale et distance sociale. Les grands ensembles et leur peuplement », Revue française de sociologie, 1970, XI, p.3-33
  • Chamboredon J.C. « La délinquance juvénile. Essai de construction d’objet », Revue française de sociologie, 1971, XII, 335-377
  • Chamboredon, J.C. « Production symbolique et formes sociales. De la sociologie de l’art et de la littérature à la sociologie de la culture », Revue française de sociologie, 1986, 27-3, p.505-529
  • Chamboredon, J.C. « Pertinence et fécondité des histoires de vie ? (Le temps de la biographie et le temps de l’histoire. Remarques sur la périodisation à partir de deux études de cas) », Le sens de l’ordinaire, Editions du CNRS, 1983

Références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. « L'annuaire / a-Ulm », sur ens.fr (consulté le ).
  3. https://www.cairn.info/revue-geneses-2012-2-page-113.htm.
  4. Jean-Louis Fabiani, « Jean-Claude Chamboredon, grand sociologue de métier - », AOC media - Analyse Opinion Critique,‎ (lire en ligne).
  5. a et b « Décès. Notre hommage à Jean-Claude Chamboredon », L'humanité,‎ (lire en ligne).
  6. Stéphane Beaud, « Jean-Claude Chamboredon, troisième auteur du «Métier de sociologue» », Libération,‎ (lire en ligne).
  7. « Le sociologue Jean-Claude Chamboredon est mort », sur France Culture, franceculture, (consulté le ).
  8. « Le sociologue Jean-Claude Chamboredon est mort », sur franceculture.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]