Le Premier Cercle (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Premier Cercle
Auteur Alexandre Soljenitsyne
Genre roman
Version originale
Titre original В круге первом
Langue originale russe
Pays d'origine URSS
Date de parution originale 1968
Version française
Traducteur Louis Martinez
Lieu de parution Paris
Éditeur Fayard
Date de parution 1978
Nombre de pages 685
ISBN 2-213-01157-5

Le Premier Cercle (В круге первом) est un roman de l'écrivain soviétique Alexandre Soljenitsyne commencé en 1955, remanié plusieurs fois, et enfin publié en 1968.

Le titre du roman est une allusion au premier des neuf cercles de l'Enfer[N 1] dans La Divine Comédie de Dante.

Le roman se déroule dans une charachka, prison-laboratoire que le système carcéral stalinien réservait à certains scientifiques. Soljenitsyne a lui-même fait partie d'une telle charachka et le roman qu'il en tire est en grande partie autobiographique. L'écrivain dédie d'ailleurs Le Premier Cercle à ses « amis de la charachka »[1].

Tribulations[modifier | modifier le code]

Commencé dès 1955 à Kok-Terek au sud du Kazakhstan, alors qu'Alexandre Soljénitsyne est en relégation après son emprisonnement au Goulag, le roman a connu de nombreuses vicissitudes[2].

Soljénitsyne achève le roman en 1957. En 1958, les deuxième et troisième versions sont détruites par sécurité. En 1962, une quatrième version est écrite, que l'auteur juge définitive. Mais en 1963, dans le sillage du succès d'Une journée d'Ivan Denissovitch, une version tronquée (87 chapitres) et acceptée par la censure soviétique est admise par la revue Novy Mir, pourtant elle ne sera jamais publiée. En septembre 1965, des exemplaires de cette dernière version édulcorée sont saisis par le KGB. En 1967, cette version est publiée en Occident, puis largement diffusée par samizdat. En 1968, publication et traduction aux États-Unis. Pendant de nombreuses années, c'est cette version qui servira d'édition princeps. En été 1968, une septième version complète (96 chapitres) et définitive du roman paraît. Mais elle est restée ignorée du Samizdat[N 2].

Exergue du roman[modifier | modifier le code]

« De nos jours, les livres russes ne surnagent qu'en perdant leurs plumes. Tel est leur destin. On l'a vu il n'y a pas si longtemps avec Le Maître et Marguerite de Boulgakov : les plumes nous sont revenues après coup, au fil de l'eau. Il en est de même pour le roman que voici. Pour lui donner une vague apparence de vie, pour le présenter à un éditeur, je l'ai rogné, mutilé de mes propres mains, ou plutôt je l'ai démonté puis rebâti et c'est sous cette forme qu'on l'a connu.
Bien qu'il soit trop tard pour tout rattraper et redresser, le voici dans sa vérité. Je dois dire qu'en le restituant je l'ai çà et là corrigé : j'avais alors quarante ans, j'en ai maintenant cinquante.
Écrit de 1955 à 1957
Défiguré en 1964
Réécrit en 1968 »

— Alexandre Soljenitsyne, Le Premier Cercle[3].

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Rostislav (Ruska) Vadimich Doronin: A zek mechanic, 23
  • Klara Petrovna Makarygina: Makarygin's youngest daughter
  • Gleb Vikentyevich Nerzhin: A zek mathematician, age 31
  • Nadya Ilinichna Nerzhina: Gleb's wife.
  • Valentin Martinevich Pryanchikov: A zek engineer
  • Lev Grigoryevich Rubin: A zek philologist and teacher, 36
  • Dmitri Aleksandrovich Sologdin: A zek designer, 36
  • Innokenti Artemyevich Volodine : conseiller d'État de 2e classe, fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'Enfer compte neuf cercles dans le poème de Dante. Le premier cercle est réservé aux âmes les moins coupables. Le sort de celles-ci est d'ailleurs le plus doux des condamnés.
  2. Dans les Œuvres complètes de Soljenitsyne, l'éditeur Fayard se targue d'être le premier à la publier.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]