Romuald et Juliette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Romuald et Juliette est un film français réalisé par Coline Serreau, sorti en 1989.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Romuald Blindet est le PDG de l'entreprise de produits laitiers Blanlait. Juliette Bonaventure, antillaise, est la femme de ménage de l'immeuble où se trouve la société. Elle élève seule ses cinq enfants dans une cité HLM. Elle découvre par hasard que le staff de Romuald est impliqué dans une louche affaire boursière et d'empoisonnement des yaourts. Elle en informe Romuald qui ne prend d'abord pas au sérieux les accusations d'une simple femme de ménage, d'autant plus qu'elle accuse également l'épouse de Romuald de le tromper avec son associé (sans lui reprocher pour autant d'avoir lui-même une liaison avec sa secrétaire). Découvrant le pot aux roses, Romuald, traqué par la Brigade financière, se réfugie chez Juliette et sollicite son aide pour prouver son innocence. Juliette accepte et regarde sans mot dire Romuald prendre ses aises chez elle sans lever le petit doigt pour l'aider au quotidien. Blanchi de toute accusation, il repart, laissant quelques billets sur la table. Juliette veut faire appel à lui pour l'aider à sortir de prison son fils impliqué dans un trafic de drogue. Mais Romuald est parti aux États-Unis pour plusieurs semaines et sa nouvelle secrétaire, raciste, ne transmet pas le message. Quand Romuald revient, c'est le temps des découvertes : l'adultère de sa femme, l'idiotie de sa secrétaire, son amour pour Juliette. Il la demande en mariage mais elle le repousse en lui débitant ses quatre vérités. Romuald joue finement en se mettant les enfants de Juliette dans la poche. Juliette finit par céder et tout se finit à la mairie devant une assemblée bourgeoise stupéfaite de cette union entre deux êtres que tout, a priori, séparait : la couleur de peau, le statut social…

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Cette histoire se rapproche par beaucoup d'aspects de celle de Pretty Woman (1990), mais sans le côté hollywoodien des personnages (où Richard Gere est milliardaire et Julia Roberts est une prostituée), ce qui permet de centrer l'histoire sur son fond (la perception par chacun des différences sociales ainsi que la couleur de la peau). Film sorti la même année que Vanille fraise, de Gérard Oury, qui comprend aussi comme base un couple "black-blanc".
  • La musique récurrente du film est Tin Pan Alley interprétée par Stevie Ray Vaughan.
  • L'acteur José Garcia fait ses premiers pas au cinéma dans une courte scène ou il incarne un réparateur d'ascenseur.

Lien externe[modifier | modifier le code]