Roger Hodgson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hodgson.

Roger Hodgson

Description de l'image  1062007rogerhodgson.jpg.
Informations générales
Nom Charles Roger Joseph Pomfret Hodgson
Naissance (64 ans)
Portsmouth, Angleterre
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical rock, rock progressif
Instruments guitare, piano, basse, flageolet, violoncelle
Années actives 1969 - actuellement
Site officiel rogerhodgson.com

Charles Roger Pomfret Hodgson, né à Portsmouth le 21 mars 1950, est un musicien britannique, ancien membre du groupe Supertramp.

Biographie[modifier | modifier le code]

1969 - 1983[modifier | modifier le code]

Roger Hodgson développe tôt son côté créatif, multi-instrumentiste, il donne son premier concert dans son école à l'âge de 12 ans.

À 19 ans, il enregistre son premier single Mr Boyd sur lequel on retrouve entre autres Elton John comme musicien.

Cette même année, sa mère Jill l'encourage à tenter sa chance à l'audition Genuine Opportunity, organisée par Rick Davies.

Roger avait déjà rencontré Rick au sein du groupe The Joint.

Lors de cette audition, Roger interprète à la guitare Dear Mr Fantasy de Traffic (Dear Mr Fantasy est sorti sur l'album Mr. Fantasy de Traffic en 1967). Rick Davies trouve dans la voix de Roger tout ce qu'il cherche pour former le groupe dont il rêve. Ensemble, ils lancent Supertramp en 1969. En 1983, Roger décide de quitter le groupe. Dans une interview, il dira que l'esprit même du groupe avait quelque peu disparu et qu'il n'était plus aussi vivant et créatif.

1984 - Présent[modifier | modifier le code]

Roger Hogdson en 2008

En 1984, un an seulement après la fin de l'aventure Supertramp, il sort son premier album solo In the eye of the storm. L'album est enregistré en Californie où il vit alors, les arrangements se feront à New York. L'album est une grande réussite, le succès est au rendez-vous.

En octobre 1987, il sort son deuxième album Hai ! Hai !. C'est un échec pour un disque dont il a signé l'intégralité des chansons (trois musiciens du groupe Toto ont participé à son enregistrement).

C'est à ce moment-là qu'il est victime d'un accident et se casse les deux poignets. Ses médecins sont formels, il ne pourra plus rejouer de guitare.

Après une période où Roger va prendre le temps de s'occuper de sa famille (il a 2 enfants), on le retrouve dans le spectacle Night of the Proms en 1991 et 1995 où il interprète The logical song et Give a little bit.

Entre temps, en 1994, il coécrit Walls avec Trevor Rabin et Jon Anderson, chanson présente sur l'album Talk de Yes.

Enfin, 10 ans après son échec, sort Rites of passage (1997), son troisième album solo. C'est un album live, qu'il enregistre à Nevada City avec son fils Andrew et John Helliwell, le saxophoniste de Supertramp.

En 1998, il effectue la tournée la plus longue qu'un artiste solo ait jamais réalisée. C'est le retour de Roger Hodgson sur le devant de la scène internationale du rock alternatif. En 1999, aux côtés de Fairport Convention, Tri Yann, Didier Lockwood, Dan Ar Braz, Jean Luc Dietrich entre autres, Roger se produit sur l'album Excalibur, album concept d’inspiration celtique, écrit par Alan Simon. Il interprète deux chansons : The elements et The will of God. Roger participe également aux quelques dates de représentation de la troupe.

Son quatrième album Open the door, réalisé au côté d'Alan Simon, sort au mois de mai 2000, résolument plus pop, où l'on retrouve le son de Supertramp. L'album sera disque d'or deux mois après sa sortie. S'ensuit une tournée qui passera par l'Olympia à Paris (quelques mois auparavant, il s'était produit au Bataclan seul sur scène et en acoustique). Un an après, Roger Hodgson participe aux Night of the Proms édition 2001 en compagnie de Simple Minds et Michel Fugain entre autres. Au mois de juillet, il se produit dans un autre festival, le "All Star Band Tour" de l'ex-Beatle Ringo Starr. Il suivra la tournée en interprétant trois succès de Supertramp : "The Logical Song", "Take The Long Way Home" et "Give A Little Bit". Après une période de vacances, Roger se produit 3 fois au mois de septembre 2002 en Californie et au Canada. En 2004, il réengistre Give A Little Bit pour les victimes du tsunami. Durant ce temps, Supertramp se sera reformé et aura sorti plusieurs albums et compilations (Brother Where You Bound en 1985, Free As A Bird en 1987, Live '88 en 1988, Some Things Never Change en 1997, It Was The Best Of Times en 1999 et Slow Motion en 2002).

Le 28 août 2011, il apparaît pour un concert d'une heure et demie à Verviers (Belgique) à l'occasion de la Fiesta City au cours duquel 12 000 personnes assisteront à sa prestation. Il y interprètera plusieurs chansons de son ancien groupe, Supertramp.

Le 6 juillet 2012, Roger Hodgson et son groupe donnent un concert de presque 2 heures au festival "Pause Guitare" à Albi, France, sur la base de loisirs de Pratgraussals, le lendemain il remet ça sous la pluie de Cognac devant plus de 5000 personnes au festival "Blues Passions". La majorité des morceaux joués sont de l'époque de Supertramp, mais est ajouté "Death and the zoo" extrait de son dernier album solo, ainsi que "Lovers in the Wind" et "In Jeopardy". Le 8 juillet il donne un concert en plein air à Luxembourg ville dans le cadre du Festival ROCK UM KUNDLER pas loin de dix mille personnes assistent à sa performance. Le 22 juillet il est au Paleo Festival de Nyon (Suisse) et joue devant un public de quelque 25 000 personnes.

Le 13 octobre 2012, Roger Hodgson donne un concert privé sous un chapiteau à Merville près de Toulouse (pour le compte du Comité d'entreprise de la société Airbus) devant près de 10 000 personnes.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums solos[modifier | modifier le code]

Albums avec Supertramp[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]