The Rank Organisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rank.

The Rank Organisation

Création 1937
Disparition 1995
Fondateurs J. Arthur Rank
Forme juridique Société Anonyme
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Londres, Angleterre (Royaume-Uni)
Activité Cinéma
Produits Films

The Rank Organisation était une société anglaise spécialisée dans le divertissement. Elle fut fondée en 1937, et absorbée en 1996 par The Rank Group Plc. Sa division cinéma a distribué pendant de nombreux années les films d'Universal au Royaume-Uni.

La société est surtout connue pour sa participation au cinéma britannique dans les années 1930 et 1940 avec plusieurs studios de tournages et plusieurs chaînes de salles de cinéma.

Historique[modifier | modifier le code]

1935-1948 : Genèse, croissance et apogée[modifier | modifier le code]

En 1935, J. Arthur Rank se lance dans la production cinématographique est achète un terrain dans le Comté du Buckinghamshire près de Londres qu'il transforme en studio de cinéma. Les Pinewood Studios sont inaugurés le 30 septembre 1936[1].

En 1937, la salle de spectacle Leicester Square Theatre est achetée par J. Arthur Rank et devient la première salle de la chaîne Odéon Cinemas. La même année, J. Arthur Rank souhaite consolider tous ses intérêts dans l'industrie cinématographique et crée The Rank Organisation.

En 1938, la société achète plusieurs autres salles de cinéma, celles détenues par Odeon Cinemas. De même elle achète la société de production Amalgamated Studios (ou MGM-British Studios) basée à Elstree dans les Denham Film Studios. Elle s'associe au producteur italien Filippo Del Giudice pour fonder la Two Cities Films.

En 1939, la société regroupe ses intérêts à la fois dans les Pinewood Film Studios et les Denham Film Studios distant de 4 milles (6 km)[2] sous une même entité les D&P Studios. La société London Film Productions de Korda qui utilise les studios de Denham fait aussi partie de la réorganisation.

En 1941, Rank achète la Gaumont British Picture Corporation dont ses 251 salles de cinéma et les Lime Grove Studios. De même la Gainsborough Pictures est achetée par Rank.

En 1942, Rank achète la filiale britannique de United Paramount Theatres ce qui porte à 619 le nombre de salles de cinémas détenus par Rank.

En 1944, la société achète les Ealing Studios. En parallèle, Rank contacte en tant que producteur du studio Two Cities Films, le compositeur Toots Camarata et lui demande d'écrire la bande originale de London Town mais aussi de l'aider à fonder le label London Records[3].

En 1946, Rank s'associe avec Arthur Kim pour distribuer des films aux États-Unis en créant la société Eagle-Lion Films.

En 1947, la société américaine Metro-Goldwyn-Mayer achète la société Amalgamated Studios qu'elle rebaptise MGM-British Studios.

1949-1970 : Crise et diversification[modifier | modifier le code]

En 1949, Rank revends les Lime Grove Studios à la British Broadcasting Corporation mais achète la société radiophonique Bush.

En 1956, Rank et Xerox crée une entreprise commune, la Rank Xerox pour l'Europe, l'Afrique et l'Asie.

En 1962, J. Arthur Rank prend sa retraite et laisse la place à John Davis, directeur opérationnel de la société depuis 1948.

1970-1995 : Déclin et fermeture[modifier | modifier le code]

Organisation de la société[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patricia Warren, British Film Studios: An Illustrated History, London: B.T. Batsford, 2001, p.119
  2. James Skinner, Growing Up In Wartime Uxbridge, Stroud, Tempus Publishing,‎ 2008 (ISBN 978-0-7524-4543-4)
  3. Associated Press - "Salvador Camarata, 91, Music Arranger, Is Dead", The New York Times, April 19, 2005

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) The Rank Organisation Annual Report, rapport annuel depuis 1946
  • (en) Quentin Falk, The Golden Gong : Fifty Years of the Rank Organisation, its Films and its Stars, Columbus Books, Londres, 1987, 208 p.
  • (en) Geoffrey Macnab, J. Arthur Rank and the British Film Industry, Routledge, Londres, 1993, 320 p.
  • (en) Maurice Sellar (et al.), Best of British : A Celebration of Rank Film Classics, Sphere Books, Londres, 1987, 154 p.