Punk celtique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le punk celtique est un genre musical, basé sur une musique punk sur laquelle un groupe ou un artiste a ajouté des sonorités, des instruments (cornemuse, flûte irlandaise, accordéon, fiddle, etc.) ou des expressions qui rappellent la musique celtique populaire.

Esprit[modifier | modifier le code]

Ken Casey, bassiste et leader du groupe des Dropkick Murphys, un groupe de Boston qui aux guitares électriques rajoute cornemuse et parfois fiddle (violon), dit : « […] ces deux musiques — le rock et la musique celtique — sont faciles à combiner. […] La musique traditionnelle irlandaise est similaire au punk par les thèmes qu'elle aborde et dans sa manière d'être fédératrice et enragée »[1]. Cela est assez représentatif de l'esprit de la scène punk celtique.

Groupes[modifier | modifier le code]

The Pogues sur scène, en 2004

On peut accoler à un certain nombre de groupes l'étiquette de punk celtique:

  • AnonymA, duo formé en 2004, composé d'un cornemuseux/guitariste/chanteur et d'un guitariste, soutenus par une boite à rythmes, mélangeant samples tribaux et électros (1 démo, 1 album, 1 split & plusieurs compiles)
  • Barleyjuice
  • Bodh'aktan, Québec, Canada
  • Black 47, groupe originaire du Bronx, aux influences très variées, telles que Reggae, le Hip Hop ou le Jazz.
  • Blood or whiskey, groupe de Dublin, en Irlande
  • Boggin Leprechaun
  • Booze Brothers, Irish Trad Punk Since 1999
  • Cabo Norte
  • Celkilt, punk n' kilt de Lyon
  • Cenk, groupe de ska-punk celtique de Lausanne, en Suisse
  • Como Lake Rovers
  • Core y Gang, de Bretagne
  • Corrigan Fest, de Montréal
  • Dropkick murphys, de Boston
  • Fiddler's Green, d'Allemagne
  • Firkin
  • Fiskal bazar
  • Fiston Morback, de Nantes
  • Flatfoot 56
  • Flogging Molly, à l'approche musicale plus folk
  • Gimol Dru Band, chant en breton
  • KêrIs, de Bretagne
  • Kilmaine Saints
  • Les Ramoneurs de Menhirs, groupe créé en 2006, dans lequel on peut retrouver le chant en breton de Maurice Jouanno, accompagné des célèbres sonneurs bretons, Eric Gorce et Richard Bévillon au biniou et à la bombarde, le tout fusionnant avec la guitare saturée et la boite à rythme de Loran, guitariste de Bérurier Noir.
  • Mat da Lao, de Bretagne
  • Melmor, punk celtique breton (1993-1997) - (45T & CD/DVD existants)
  • Merzhin, de Bretagne
  • Moondragon, groupe de punk celtique gallois, terminé depuis 1999 qui avait une 'variante' acoustique et moins rock : Lordryk.
  • Pipes and Pints, de République Tchèque
  • Rum Rebellion
  • Screw City Saints
  • Sons Of O'Flaherty, de Bretagne
  • Spered Kelteg, de Bretagne
  • Strollad, de Vendée
  • The Black Tartan Clan, de Belgique
  • The Bloody Irish Boys, de Dublin
  • The Booze (anciennement booze brothers) est un groupe Irish trad punk
  • The Cherry Coke$
  • The Dreadnoughts, de Vancouver
  • The Fatty Farmers
  • The Mahones, incontournables dans le milieu du punk celtique, ils font figure de pionniers depuis 1990.
  • The Moorings
  • The Old Firm
  • The Pogues, considérés comme des fondateurs, « Aussi importants pour le celtic rock que Dieu ne l'est au pape », d'après Ken Casey leader des Dropkick Murphys.
  • The Real McKenzies, groupe canadien dont le nom fait référence à une fête étalée sur plusieurs jours.
  • The Righs
  • The Rumjacks d'Australie, groupe créé en 2008 en Nouvelle-Galles du Sud, d'influences diverses telles que la musique folk irlandaise, anglaise et australienne, le reggae, et les ballades et chansons de marins. Le groupe connaît la notoriété avec la mise en ligne de la séquence vidéo « An Irish Pub ». L'activité du groupe cesse en 2012.
  • The Tossers
  • The Trojans
  • The Wages of Sin
  • To The Last Drop, Punk + cornemuse, de Paris
  • Tri Bleiz Die, de Bretagne
  • Trouz an Noz, chant en gallo de Bretagne

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Punk-Rawk #20, été 2005, ISSN 1631-1450